Márquez : Le moteur Honda assez robuste pour Silverstone

Marc Márquez se veut encourageant avant de poser les roues sur le tracé de Silverstone, où il pense que les progrès moteur de Honda pourraient donner du fil à retordre à ses rivaux.

Márquez : Le moteur Honda assez robuste pour Silverstone

Certes, il a concédé quelques points à Andrea Dovizioso en arrivant en seconde position du Grand Prix d'Autriche et a permis à son rival italien de retrouver une confiance fort nécessaire à l'abord de la seconde moitié de saison. Mais Marc Márquez aborde le Grand Prix de Grande-Bretagne, ce week-end, avec la sérénité d'un leader de championnat autoritaire n'ayant manqué la victoire qu'en cinq des 11 GP disputés cette saison et terminé deuxième en quatre des occasions lors desquelles il n'a pas sabré le champagne depuis la plus haute marche du podium. Loin d'être secoué par le fait de s'être incliné face au pilote Ducati dans l'ultime virage du Red Bull Ring, lors de la dernière épreuve, Márquez puise même dans cette arrivée serrée une source une motivation et avoue avoir revu la course quelques fois : "Oui, chez moi, une ou deux fois…deux fois ! Plus encore sur les réseaux sociaux, car le MotoGP a posté des choses quotidiennement et j'ai revu ça [rires] ! Mais je sais où est mon erreur et le team aussi. On sait comment le gérer."

Dès lors, comme avant chaque week-end, celui qui assure course après course viser avant tout de gros points en vue de la sécurisation du championnat ne se présente pas forcément comme un potentiel candidat à la victoire et préfère prudemment parler de podium comme premier cap.

"Notre objectif, comme chaque week-end, est d'être sur le podium et de ne pas trop perdre de points au championnat", martèle-t-il ainsi, non sans avoir fait remarquer que même sur les circuits où Honda ne dispose pas nécessairement de la main techniquement parlant, son package représente une réelle menace pour ses rivaux. "Il est certain que normalement, Ducati et Dovi sont très bien [en Autriche] et l'on n'a perdu que pour 0''2 : notre objectif est le championnat et pour gagner la guerre, on doit perdre des batailles."

Lire aussi:

Silverstone propose cette année un nouveau revêtement réalisé spécialement pour pallier aux problèmes rencontrés l'an dernier, lorsque l'évacuation des précipitations s'était avérée si désastreuse qu'elle avait mené à l'annulation du Grand Prix MotoGP. "J'ai hâte d'être au GP car j'y ai eu de la chance et malchance selon les années mais j'aime ce circuit. Un point faible pour nous, ici, était les bosses et l'on dirait qu'ils ont fait un bon boulot : ça a l'air bien sur le vélo, alors on verra sur la moto ! Nous allons essayer de bien travailler et pousser pour être dans la meilleure position possible dimanche."

"Ici en essais, Viñales et les Yamaha étaient très rapides", se souvient Márquez au sujet de la courte édition 2018. "Mais nous ne sommes pas loin et je pense que tout sera différent cette année avec la nouvelle surface : il faudra comprendre le niveau de grip et de notre moto. Ce sera une petite aide [supplémentaire] avec notre moteur cette année mais Dovi sera là : il est deuxième au championnat. Notre objectif est de prendre le podium."

Et pour espérer arriver en première ligne de la grille samedi, le champion du monde s'attend à devoir aller faire tomber le chrono dans les 1'59''. Plus de grip ne signifie pas forcément une bonne nouvelle pour le pilote Repsol Honda, qui voit régulièrement les Yamaha et Suzuki gagner comparativement plus de vitesse sur les tracés dont les caractéristiques apportent de l'adhérence. "L'an dernier, Cal [Crutchlow] a déjà dit qu'on ferait 1'59 et ça a été difficile", sourit-il. "Mais en 2017, je crois être déjà allé en 59, donc si le resurfaçage est bien fait, je pense que l'on verra même mieux et qu'il faudra un 1'59 pour être en première ligne ; mais c'est dur à dire. Chaque année, le principal problème était les bosses donc si c'est plus plat, ce sera plus facile. Cette année aussi, avec un différent type de moteur, plus puissant, il semble que l'on souffre aussi et que l'on dispose de couple."

L'avance de Marc Márquez au championnat du monde des pilotes est de 58 points avant le GP de Grande-Bretagne.

partages
commentaires
Après des doutes, Lorenzo "de nouveau investi" avec Honda

Article précédent

Après des doutes, Lorenzo "de nouveau investi" avec Honda

Article suivant

"Le bon moment" pour revenir pour Jorge Lorenzo

"Le bon moment" pour revenir pour Jorge Lorenzo
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021