Márquez voit Nakagami comme le meilleur rookie en 2018

Le Champion du monde en titre Marc Márquez estime que Takaaki Nakagami sera le meilleur rookie cette saison.

Márquez voit Nakagami comme le meilleur rookie en 2018
Takaaki Nakagami, Team LCR Honda
Takaaki Nakagami, Team LCR Honda
Takaaki Nakagami, Team LCR Honda
Takaaki Nakagami, Team LCR Honda
Takaaki Nakagami, Team LCR Honda
Takaaki Nakagami, Team LCR Honda
Takaaki Nakagami, Team LCR Honda
Takaaki Nakagami, Team LCR Honda
Takaaki Nakagami, Team LCR Honda
Takaaki Nakagami, Team LCR Honda
Takaaki Nakagami, Team LCR Honda
Takaaki Nakagami, Team LCR Honda

Takaaki Nakagami, qui comme son coéquipier chez LCR Cal Crutchlow est directement lié contractuellement à HRC, a bouclé les essais de Buriram en n'étant qu'à 0"675 de Dani Pedrosa. Dixième au classement combiné en Thaïlande, le pilote japonais était précédemment 15e à Sepang et a rétrogradé au 21e rang à l'issue des tests de Losail.

Concrètement, cela signifie que le jeune pilote de 26 ans, et premier Japonais à plein temps en MotoGP depuis Hiroshi Aoyama en 2014, a terminé les essais de Sepang et de Buriram en tant que meilleur rookie, avant de céder ce statut à Franco Morbidelli au Qatar.

Lorsqu'il a été interrogé le mois dernier pour savoir quel rookie allait selon lui le mieux tirer son épingle du jeu cette année, Marc Márquez n'a pas caché son soutien au petit nouveau du team LCR et du clan Honda. "Je crois que ce sera Nakagami. Il est très rapide", avait fait savoir le pilote officiel, que le rookie a suivi sur un tour lancé en Thaïlande, obtenant alors une expérience riche en enseignements selon lui. 

Unanimité chez LCR

Crutchlow s'est également déclaré ravi des progrès de Nakagami : "Il pilote très bien, nous sommes vraiment ravis avec la façon dont il travaille. Il a impressionné beaucoup de monde." Le patron de l'équipe LCR, Lucio Cecchinello, s'est quant à lui dit "surpris" par la performance de Nakagami en Thaïlande, et s'attend à ce que le pilote nippon soit compétitif durant la saison 2018.

Nakagami a par ailleurs également été salué pour sa compréhension technique de la moto. "Nous l'avons laissé sans pression pour qu'il comprenne la moto, et aussi pour voir comment la moto se comporte avec différents réglages, différents types d'électronique", a déclaré Cecchinello. "Nous sommes très surpris car il est très sensible, il peut ressentir de petites différences. Je crois qu'il va être quelqu'un de très compétitif dans le futur."

Nakagami différent des autres pilotes japonais

Cecchinello avait auparavant admis que Nakagami était moins timide et plus communicatif que les autres pilotes japonais avec lesquels l'équipe avait travaillé précédemment, dans la foulée de ses débuts avec LCR lors des tests de Valence, en novembre. "Nous avons travaillé avec des pilotes japonais par le passé, et ils sont d'habitude sont moins portés sur la communication", a expliqué l'Italien.

"Ils ont besoin de communiquer dans un langage différent, et du point de vue culturel ils sont un peu plus réservés, plus conservateurs, timides, alors que lui [Nakagami] donne vraiment de bonnes informations de manière directe à nos ingénieurs", explique le patron de LCR. "J'aime le fait qu'il est calme, et le fait qu'il interagit déjà avec nos techniciens de façon très constructive et très professionnelle."

"Ce n'est pas un pilote typique, qui est très nerveux ou qui attaque très fort dès le premier tour et est de suite fatigué dans la ligne droite suivante. Il applique vraiment son approche, je crois, de la bonne façon car il prend son temps, améliore doucement son rythme, et ce que j'aime c'est la manière avec laquelle il communique avec notre mécanicien en chef."

Avec Scherazade Mulia Saraswati et Léna Buffa

partages
commentaires
Rins loue le "package parfait" obtenu avec la Suzuki

Article précédent

Rins loue le "package parfait" obtenu avec la Suzuki

Article suivant

Qatar : un programme plus condensé qui n'effraie personne

Qatar : un programme plus condensé qui n'effraie personne
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021