Márquez dans l'obligation d'engranger à Jerez

partages
commentaires
Márquez dans l'obligation d'engranger à Jerez
Par : Willy Zinck
4 mai 2017 à 16:57

Le pilote espagnol a beau avoir signé son premier succès de la saison il y a deux semaines au Texas, celui-ci ne peut pas se permettre de baisser de rythme en Espagne s'il souhaite rester dans le coup au championnat.

Maverick Vinales et Valentino Rossi regardent Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Départ : Marc Marquez, Repsol Honda, part de la pole position
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

Pour Marc Márquez, il n'y a plus de temps à perdre, et le pilote Honda en est bien conscient alors qu'il accuse déjà 18 points de retard sur le nouveau leader du championnat, Valentino Rossi.

Après avoir enfin signé son premier succès de la saison il y a deux semaines à Austin, le Champion en titre va donc essayer d'enchaîner ce week-end à Jerez, pour la première manche européenne du calendrier. 

Si Jerez a moins réussi à l'Espagnol par le passé que le COTA, celui-ci a néanmoins de sérieux arguments à faire valoir, lui qui y a signé un succès en 2014. L'an passé, le numéro 93 avait aussi été dans le coup, mais avait dû rendre les armes en raison de la grosse chaleur qui avait sévi sur le circuit andalou lors de la course. "L'an passé, nous avions été capables d'être dans le coup tout le week-end, mais ensuite, lors de la course, les températures avaient été plus élevées", explique ainsi l'Espagnol.

Concrétiser le dimanche

Un scénario qui s'est reproduit à plusieurs reprises cette saison, et qui a empêché le principal intéressé de concrétiser plus tôt. "Il était temps d'attaquer et d'avoir un bon résultat à Austin", reprend-il. "Car nos performances lors des premières parties de course avaient été bonnes [jusqu'au Grand Prix des Amériques], mais pour diverses raisons, je n'étais pas capable de finir en bonne position le dimanche."

Si Márquez peut donc se féliciter d'avoir ouvert son compteur de victoires cette saison aux États-Unis, la quantité de points reprise à Rossi reste marginale, et il faudra donc une nouvelle performance du même acabit ce week-end pour espérer se rapprocher de l'Italien au classement général.

Une mission délicate, d'autant plus que le Docteur s'était montré impérial l'an passé à Jerez, sur un circuit qui sied parfaitement aux qualités d'agilité des Yamaha. Néanmoins, Honda peut se targuer d'avoir une petite longueur d'avance sur ses adversaires quant à la préparation de la course espagnole, l'équipe nippone ayant déjà participé à des tests sur le circuit au mois de février. "À présent, nous sommes à Jerez", poursuit Márquez. "Nous avons participé à un test ici en février, je m'y suis bien senti et le rythme n'était pas si mauvais. Bien sûr, aujourd'hui nous arrivons avec une moto totalement différente, car nous avons appris beaucoup de choses durant les trois premières courses. Mais nous allons voir comment ça se passe durant le week-end, car c'est une bonne piste, une piste difficile." 

Pour le pilote espagnol, trouver les bons réglages à Jerez sera déterminant, dans la mesure où cela conditionnera non seulement la course, mais aussi une bonne part des circuits européens qui suivront, du fait que ces derniers présentent peu ou prou le même profil. "Les pistes sont plus difficiles en Europe, plus étroites et moins longues", analyse l'Ibère. "Mais si vous arrivez à trouver de bons réglages ici, vous pouvez appliquer ceux-ci sur d'autres circuits. Donc on va tout donner ce week-end, ainsi que lors de la journée d'essais prévue lundi, où nous avons plein de choses à tester."

Quant à savoir si le triple Champion du monde est enfin à l'aise au guidon de sa RC213V, la réponse est claire. "Pour le moment, je ne me sens toujours pas à l'aise avec la moto, mais je suis tout de même rapide. Nous essayons de comprendre cette sensation que j'ai sur la moto, et de voir pourquoi je suis tout de même rapide. Je ne comprends pas pourquoi je suis rapide. Le problème, c'est que parfois les gens ne comprennent pas que la moto est sans doute meilleure que l'an passé, mais que l'opposition est elle aussi plus relevée."

Article suivant
Aprilia prépare un nouveau châssis et une nouvelle boîte de vitesses

Article précédent

Aprilia prépare un nouveau châssis et une nouvelle boîte de vitesses

Article suivant

Valentino Rossi de retour sur une de ses pistes fétiches

Valentino Rossi de retour sur une de ses pistes fétiches
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Espagne
Catégorie Jeudi
Lieu Circuito de Jerez
Pilotes Marc Márquez Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Willy Zinck
Type d'article Preview