Márquez : "On ne peut pas se battre pour le titre"

Marc Márquez estime qu'il lui faut être réaliste quant aux performances de la RCV213V et met donc une croix sur le titre pour le moment. Pour autant, il continue d'avoir toute confiance en Honda.

Márquez : "On ne peut pas se battre pour le titre"
Charger le lecteur audio

C.G., Le Mans - En difficulté depuis le début de la saison, Honda voit son prototype 2022 mettre plus de temps que prévu à devenir compétitif. En voulant trouver de l'adhérence arrière pour convenir à la majorité de ses pilotes, le constructeur a rencontré d'autres soucis qui empêchent pour le moment ses quatre représentants de performer. À cela s'ajoutent les blessures de son leader Marc Márquez, qui a été contraint de manquer deux courses.

Toujours sur la réserve quant à son objectif cette année, le #93 se laissait de son côté plusieurs Grands Prix pour se situer, et ne visait pour le moment que des tops 5 ou tops 7 en course. Il affirme désormais ne pas être en mesure de se battre pour le titre, à l'inverse de ce qu'il pensait possible durant les tests de pré-saison.

"Avant de commencer la saison, quand on est à la maison durant l'hiver, on souhaite décrocher le titre, se battre pour ça, c'est l'intention. Après on commence les courses et petit à petit les adversaires permettent de se situer et c'est là qu'il faut savoir comprendre ce qu'on peut viser. J'ai été blessé à l'œil, ensuite je suis revenu à Austin et durant les trois courses d'Austin, Portimão et Jerez, j'ai vu qu'on ne pouvait pas se battre pour le titre. Même si on le veut, on ne peut pas", a-t-il déclaré.

"Il faut aussi comprendre et se fixer des objectifs réalistes. On ne peut pas viser de gagner une course quand on a du mal à entrer dans le top 10, ça serait ajouter de la frustration à la frustration, donc on se fixe des objectifs réalistes pour avoir des petites motivations."

L'octuple Champion du monde ne souhaite pas être considéré comme un prétendant à la victoire pour le moment et se concentre sur les résultats atteignables par sa RC213V. Quatrième à Jerez alors qu'il visait la cinquième place, il s'est battu comme pour la victoire et s'est montré très satisfait de sa performance.

"On l'a célébré car on a besoin de célébrer des choses et de se servir de ces petites motivations pour continuer d'attaquer. On espère pouvoir célébrer des victoires à l'avenir mais actuellement, à Jerez, au Mans, on ne parle pas de récupérer des points au leader mais de continuer d'évoluer", a-t-il martelé.

J'ai signé un contrat de quatre ans pour gagner pendant quatre ans et non pas pour être blessé et être en difficulté durant autant de courses.

 Marc Márquez

La situation est inédite pour Marc Márquez, qui a toujours été en mesure de se battre pour le titre depuis son arrivée en MotoGP, excepté ces deux dernières saisons en raison de ses blessures. Jamais sa moto en avait été la raison. Pour autant, il continue d'avoir toute confiance en Honda avec qui il est sous contrat jusqu'en 2024 et ne s'imagine pas changer de constructeur, même s'il en avait la possibilité.

"Je me suis toujours senti bien chez Honda. Je me sentais bien quand je gagnais, mais ils m'ont fait me sentir vraiment bien quand je me suis blessé, ils m'ont beaucoup respecté. Si je devais resigner un contrat cette année, ils seraient les premiers avec qui je parlerais parce que Honda m'a respecté pendant mes blessures et peu de constructeurs le font. Je donnerais la priorité à Honda sur les autres. Je suis tranquille et ils le sont aussi vis à vis de moi", a-t-il expliqué.

"On travaille ensemble pour que les résultats arrivent. C'est certain que j'ai signé un contrat de quatre ans pour gagner pendant quatre ans et non pas pour être blessé et être en difficulté durant autant de courses. Espérons que si ce n'est pas cette année, qui est difficile, ça arrivera l'an prochain."

Pour l'heure, l'Espagnol est 15e aux temps combinés de la première journée du Grand Prix de France et devra attaquer en EL3 pour passer en Q2.

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Trafic : Dovizioso et Bagnaia en appellent à la maturité des pilotes
Article précédent

Trafic : Dovizioso et Bagnaia en appellent à la maturité des pilotes

Article suivant

Enea Bastianini repart sur un rythme record au Mans

Enea Bastianini repart sur un rythme record au Mans
Charger les commentaires