Márquez : Pedrosa "m'a appris à piloter la moto"

partages
commentaires
Márquez : Pedrosa
Guillaume Navarro
Par : Guillaume Navarro
12 juil. 2018 à 16:45

Le Champion du monde en titre a tiré une révérence respectueuse à son équipier Dani Pedrosa, qui a annoncé ce jeudi avoir pris la décision de mettre un terme à sa carrière MotoGP.

Marc Marquez, Repsol Honda Team, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team en conférence de presse
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team en conférence de presse
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Carmelo Ezpeleta, PDG de Dorna Sports, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Marc Márquez et Dani Pedrosa
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team dans le Parc Fermé
Dani Pedrosa et Marc Marquez, Repsol Honda Team

Le fait d'arriver en ultra-favori sur une piste où l'on n'a pas laissé filer la victoire pendant huit années consécutives représente-t-il plus de pression que de sérénité ? Pas dans l'esprit de Marc Márquez, qui débarque en Allemagne avec l'approche mentale pour conquérir une nouvelle fois un tracé qu'il présente volontiers comme étant l'un de ses favoris avec Austin.

Un circuit sur lequel le leader du championnat du monde se montre donc traditionnellement intraitable, et où Yamaha et Ducati arrivent avec encore pas mal de questions sur leur capacité à menacer le package Honda/Márquez.

Et quand bien même l'Espagnol aurait-il des doutes sur sa capacité à tenir un rythme lui permettant de jouer les 25 points de la gagne, sa confortable position au championnat lui permet d'envisager les choses avec une certaine sérénité.

"Bien sûr, tout le monde parle des huit victoires de rang en huit ans, mais après la course d'Assen, je ressens moins de pression", fait remarquer celui qui compte une avance de 41 points au général sur Valentino Rossi, qui n'a ni gagné de Grand Prix, ni terminé sur la seconde marche du podium depuis le début de la saison. "Aux Pays-Bas, j'étais arrivé un peu inquiet car on y souffrait habituellement. Mais cette fois, ce fut différent car nous avons été rapides dès le début et nous arrivons aussi bien préparés après les tests de Brno."

Et de reprendre la rhétorique désormais coutumière consistant à expliquer que la très complète Honda permet désormais à Márquez de lui faire envisager la victoire sur une plus grande variété de tracés, et de s'assurer de gros points dans l'éventualité où le rythme ne serait pas suffisant pour la première marche du podium.

"Nous verrons tout le week-end comment les pneus et le reste fonctionnent. L'objectif est de gagner dimanche. Si pour une raison ou une autre c'est impossible, comme on a vu l'an dernier que Folger était fort, il faut prendre des points et bien arriver vers la pause estivale."

Pedrosa, un héros pour l'enfant Márquez

Avant la traditionnelle exposition des ambitions du week-end, c'est un hommage appuyé à Dani Pedrosa qu'a livré celui qui domine désormais la discipline.

Et celui qui monte chaque week-end sur la même moto que le vétéran fait preuve d'humilité au moment d'évoquer sa riche carrière, expliquant l'influence qu'il a eu sur son propre parcours.

"Je pense que tout le monde regardait la télévision pour voir la conférence de presse. Dani est l'un des pilotes les plus importants du MotoGP pour toute sa carrière. Et c'était et est mon équipier", commente Márquez. "Je désire le remercier, car il a été l'un des héros pour les enfants qui suivaient leur rêve et il était l'une de mes références. J'ai partagé le box et plein de bons moments avec lui. C'est toujours dur à comprendre [la décision de cesser, nldr], mais on arrivera tous à ce moment. Merci à lui, car j'ai appris beaucoup des choses de lui et comme l'a dit Carmelo [Ezpeleta, PDG du MotoGP], il sera une légende du MotoGP et le mérite. C'était un plaisir d'être son équipier."

Et de poursuivre en expliquant à quel point l'expérience et l'application de Pedrosa chez Honda furent des éléments-clés de sa propre montée en puissance dans la discipline.

"Je peux dire que, quand je suis arrivé en MotoGP, il m'a appris comment piloter la moto. Je n'étais pas mauvais, mais pour les détails, Dani a été mon équipier et j'ai eu l'honneur d'apprendre de lui et il pilotait vraiment bien. Je pense que sa condition physique était un désavantage en MotoGP comme il l'a dit, mais sa sensibilité en fait l'un des meilleurs pilotes en MotoGP et j'ai beaucoup appris de lui. Et quand il était dans un bon jour avec tout de son côté, il était imbattable et commençait la course avec une ou deux secondes d'écart et était impossible à rattraper. J'ai appris qu'il croyait tout le temps en lui et cherchait à être à 100%."

Prochain article MotoGP
Rossi : "Dani méritait au moins un titre"

Article précédent

Rossi : "Dani méritait au moins un titre"

Article suivant

Rossi : "Se concentrer sur chaque course l'une après l'autre"

Rossi : "Se concentrer sur chaque course l'une après l'autre"

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Allemagne
Catégorie Jeudi
Lieu Sachsenring
Pilotes Dani Pedrosa Boutique , Marc Márquez Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Guillaume Navarro
Type d'article Actualités