Qualifs - Nouvelle pole pour Márquez, devant Quartararo !

Le pilote Honda s'est montré fin tacticien pour aller chercher la pole position, en profitant de l'aspiration de la Ducati d'Andrea Dovizioso pour maximiser sa vitesse de pointe et devancer sur le fil Fabio Quartararo.

Qualifs - Nouvelle pole pour Márquez, devant Quartararo !

Si la Q2 reste la pièce maîtresse pour déterminer l'établissement de la partie haute de la grille, la Q1 ne regorgeait pas moins de forts enjeux avec de grands noms de la discipline qui étaient restés coincés au-delà du top 10 à l'issue des trois premières séances d'essais libres. Andrea Dovizioso, par exemple, qui compte bien sur ce week-end pour se relancer face à un Marc Márquez qui se détache lentement mais sûrement au championnat, ou bien encore Valentino Rossi, poleman au Mugello l'an passé, et qui pour la quatrième fois cette saison a dû en passer par la Q1 ce samedi.

À ces deux noms s'ajoutent d'autres pilotes émérites tels que Jorge Lorenzo, Michele Pirro, Álex Rins ou bien encore Johann Zarco. Autant dire que les 15 premières minutes de ces qualifications ont donné lieu à une véritable bataille de chiffonniers pour les deux dernières places disponibles pour être reversé en Q2.

Voir aussi :

Pirro a été le premier à signer un temps significatif, dès son premier tour lancé, bouclé en 1'46"283, à peine deux dixièmes plus lent que le chrono de Danilo Petrucci lors des EL3. Rins a pour sa part longtemps occupé la seconde place donnant accès à la seconde partie des qualifications, jusqu'aux seconds runs qui lui ont été fatals.

Pire qualification de Rossi depuis Assen 2006

Le pilote Suzuki n'a en effet pas pu résister à une dernière charge de Dovizioso, qui a finalement signé le meilleur temps de cette Q1 pour cinq millièmes devant son coéquipier Pirro, expulsant de facto Rins de la zone des qualifiés. Ce dernier termine devant Tito Rabat, 14e, alors qu'Aleix Espargaró boucle le top 15. Karel Abraham est quant à lui 16e, devant Jorge Lorenzo et Valentino Rossi.

Un an après sa pole position ici-même, le pilote Yamaha prendra le départ de son GP national depuis le 18e rang après une grosse bévue qui l'a vu franchir la ligne de départ pour son ultime tour lancé quelques secondes après la sortie du drapeau à damier. L'Italien devancera Zarco demain sur la grille, le Français qui a été victime d'une chute dans le virage 12, heureusement sans conséquence malgré le fait que sa jambe soit restée coincée l'espace de quelques secondes sous sa RC16. En fond de tableau, on retrouve Joan Mir, 20e, ainsi que les deux pilotes Tech3, Hafizh Syahrin devant Miguel Oliveira. Andrea Iannone ferme la marche.

Lire aussi :

Avec les qualifications de Dovizioso et Pirro, tous les protagonistes étaient donc rassemblés pour prendre part à la Q2, qui devait décider de la pole position. Et c'est Fabio Quartararo qui a été le premier à se porter en tête, avec un chrono de 1'45"992, le premier sous les 1'46 ce week-end. Le jeune Français, chaussé du pneu hard à l'avant et du soft à l'arrière, a par la suite poussé son avantage en 1'45"845.

À l'issue du premier run, le Niçois était donc l'homme le plus rapide devant un autre pilote Yamaha, Maverick Viñales, et Marc Márquez qui s'était auparavant montré un peu rude en piste après avoir fait l'intérieur à Dovizioso, qui n'a évité le contact qu'au prix d'un élargissement de trajectoire.

 

Une pole pleine d'inspiration et d'aspiration pour Márquez 

Les chemins des deux hommes allaient de nouveau se croiser dans les dernières secondes de la séance, lorsque le numéro 93 a finalement une nouvelle fois joué de stratégie pour signer la pole position en se blottissant dans le sillage du pilote Ducati. Il fallait bien cela pour bénéficier de l'effet d'aspiration et contrebalancer le léger déficit de puissance du bloc Honda.

Márquez s'est donc emparé de la pole position avec un temps de 1'45"519 que n'a pas réussi à battre Quartararo en dépit d'une dernière amélioration. Le numéro 20 prendra tout de même le départ depuis la deuxième place sur la grille demain, devant Danilo Petrucci. Franco Morbidelli permet quant à lui à l'équipe Yamaha Petronas d'obtenir un excellent résultat d'ensemble, l'Italo-Brésilien s'étant qualifié au quatrième rang, et sera accompagné dimanche sur la deuxième ligne par Jack Miller et Cal Crutchlow.

On retrouve ensuite Viñales en septième position. Le pilote officiel Yamaha devance sur la troisième ligne Pecco Bagnaia et Dovizioso. La quatrième ligne est quant à elle partagée par Takaaki Nakagami, Pol Espargaró et Pirro, dans cet ordre.

Italy GP d'Italie - Q2

P. Pilote Moto Tours Écart
1 Spain Marc Márquez Honda 7 1'45"519
2 France Fabio Quartararo Yamaha 7 0.214
3 Italy Danilo Petrucci Ducati 7 0.362
4 Italy Franco Morbidelli Yamaha 7 0.440
5 Australia Jack Miller Ducati 8 0.510
6 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 7 0.560
7 Spain Maverick Viñales Yamaha 7 0.662
8 Italy Francesco Bagnaia Ducati 6 0.741
9 Italy Andrea Dovizioso Ducati 6 0.774
10 Japan Takaaki Nakagami Honda 7 0.868
11 Spain Pol Espargaró KTM 7 0.914
12 Italy Michele Pirro Ducati 6 1.119

Italy GP d'Italie - Q1

P. Pilote Moto Tours Écart
1 Italy Andrea Dovizioso Ducati 7 1'46"278 
2 Italy Michele Pirro Ducati 2 0.005
3 Spain Álex Rins Suzuki 5 0.261
4 Spain Tito Rabat Ducati 7 0.400
5 Spain Aleix Espargaró Aprilia 6 0.621
6 Czech Republic Karel Abraham Ducati 7 0.750
7 Spain Jorge Lorenzo Honda 7 0.857
8 Italy Valentino Rossi Yamaha 6 0.906
9 France Johann Zarco KTM 6 1.116
10 Spain Joan Mir Suzuki 7 1.241
11 Malaysia Hafizh Syahrin KTM 7 1.944
12 Portugal Miguel Oliveira KTM 7 1.957
13 Italy Andrea Iannone Aprilia 6 2.025

partages
commentaires
EL4 - Quartararo chipe le meilleur temps à Márquez !

Article précédent

EL4 - Quartararo chipe le meilleur temps à Márquez !

Article suivant

La grille de départ du GP d'Italie MotoGP

La grille de départ du GP d'Italie MotoGP
Charger les commentaires
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021