Première chute pour un Márquez à la recherche de la limite

Les deux premières chutes de cette saison 2020 ont concerné les frères Márquez. Pour le Champion du monde en titre, ce n'était qu'un petit accroc dans un plan de marche bien rodé.

Marc Márquez a ouvert aujourd'hui son compteur de chutes de la saison 2020, ajoutant à la longue liste de glissades inoffensives mais lui ayant permis, au fil des années et au gré des circuits visités, de chercher la limite à ne pas dépasser en course. Parti à la faute pendant les EL2 du Grand Prix d'Espagne, cet après-midi, il n'en retient qu'un enseignement précieux, sans bobo.

Auteur du meilleur temps ce matin en 1'37"350, celui qui a remporté les deux dernières éditions du Grand Prix d'Espagne n'a glissé qu'au quatrième rang lors des EL2 et reste le leader de cette journée dans son ensemble. Avec un plan de route déjà clairement établi, il se projette vers une course qui s'annonce éprouvante pour les hommes et les machines, mais semble déjà concentré et focalisé sur le départ qui sera donné dimanche à 14h.

Lire aussi :

Peux-tu expliquer ta chute ?

La chute a été un peu étrange, parce que je ne poussais pas vraiment très fort. On peut voir que l'avant a un peu sauté. Je l'ai un tout petit peu perdu, mais ensuite le problème c'est que j'ai manqué le grip avec la botte, j'ai glissé avec le pied. C'est pour cette raison que la moto a sauté, mais ce n'était que le résultat de cela. Heureusement pour moi, j'ai pu reprendre la piste avec la même moto, car ça a été une chute très lente.

Comment est le nouveau pneu arrière ? Placez-vous plus de poids sur l'avant pour obtenir plus de grip ?

Cette année, Michelin a changé la construction [du pneu arrière] et c'est un pneu qui offre plus de grip, ce qui peut être bien en sortie de virage mais en entrée de virage ça pousse plus sur l'avant. Un meilleur grip à l'arrière, normalement c'est mieux pour les Yamaha ou les Suzuki, parce qu'ils pilotent plus sur l'arrière. On essaye d'ajuster les réglages et c'est la raison pour laquelle on est parti ce matin de la base de mercredi. Cet après-midi on a essayé de chercher un meilleur équilibre et de comprendre si on pouvait améliorer cette sensation. Ça n'a pas été possible, mais on a beaucoup d'informations et demain on tentera de progresser à nouveau.

Comment l'équilibre de la moto change-t-il avec la chaleur extrême de l'après-midi ?

Plus que les réglages de la moto, cela changeait un peu de style de pilotage. Le matin le grip est bien meilleur, on peut donc pousser plus sur les pneus, utiliser des trajectoires différentes. L'après-midi c'est plus difficile d'être régulier, d'avoir du grip à l'arrière et ça patine plus. Dans mon premier run, cet après-midi, je me suis senti très bien, ensuite on a commencé à tester différentes choses et quand on essaye des choses on perd parfois un peu sa voie. En tout cas, on y travaille et, normalement, à Jerez c'est l'une des choses les plus difficiles, c'est essayer de comprendre le set-up pour l'après-midi.

Marc Marquez, Repsol Honda Team

Quelles sont tes sensations générales aujourd'hui : sont-elles positives ?

C'est une moto dont il est assez difficile de comprendre la limite et qui est difficile à apprendre. C'est ce que j'ai dit l'année dernière avec Jorge quand il a commencé à se plaindre : c'est une moto avec laquelle il faut tomber souvent si on veut apprendre où se situe sa limite. Je ne sais pas combien de fois je suis tombé avec la Honda dans ma carrière ! Après, je garde mon style, c'est-à-dire que j'essaye de comprendre la limite en essais et ensuite de trouver la ligne en course.

Avec cette chaleur, es-tu inquiet par l'usure des pneus et la résistance physique pour la course ?

Physiquement ce sera dur, parce qu'il fait chaud, bien sûr, mais surtout parce que c'est la première course de la saison. Vous pouvez très bien vous entraîner à la maison, préparer votre condition physique, mais quand vous pilotez la moto pour la première fois depuis longtemps les muscles travaillent différemment. Ce sera donc dur pour cette raison, dur à cause de la chaleur, et dur de contrôler les pneus et la moto. Elle souffre aussi. Mais franchement je me sens moins bien en Thaïlande et en Malaisie qu'ici.

Lire aussi :

Avec quel châssis as-tu signé ton meilleur temps aujourd'hui ?

J'ai fait mon meilleur tour aujourd'hui avec mon châssis actuel. Bien sûr, j'essaye de travailler différemment, on essaye de comprendre les différents châssis. C'est difficile d'essayer des choses pendant le week-end de course, surtout après si longtemps parce que mes sensations ne sont pas encore les meilleures avec la moto, alors c'est difficile de comprendre les choses et d'être précis dans les commentaires. Mais il vaut peut-être mieux continuer avec notre châssis actuel.

Dans quelle mesure le vent peut-il affecter la course ?

Le vent pousse plus l'après-midi, surtout dans les deux virages les plus rapides… Mais c'est pire à Phillip Island ! Ça pousse et il faudra peut-être y faire attention dimanche s'il y en a, mais rien de vraiment dangereux.

partages
commentaires
Quartararo : une journée "étrange" terminée sur une note positive

Article précédent

Quartararo : une journée "étrange" terminée sur une note positive

Article suivant

Aprilia, Ducati, la rouille du 1er jour : Crutchlow sans filtre

Aprilia, Ducati, la rouille du 1er jour : Crutchlow sans filtre
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Espagne
Catégorie EL2
Lieu Circuito de Jerez
Pilotes Marc Márquez
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Léna Buffa
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021