Un Márquez "quasiment à 100%" a hâte de débuter au Qatar

partages
commentaires
Un Márquez
Par :
7 mars 2019 à 15:37

Après son opération à l'épaule gauche lors de l'intersaison, le Champion du monde Marc Márquez se sent prêt à en découdre à l'occasion du premier Grand Prix de la saison, au Qatar.

Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team

Les trois coups du MotoGP version 2019 seront donc frappés ce dimanche, avec la première manche de l'année, près de quatre mois après le dernier drapeau à damier de 2018, sous la pluie battante de Valence, en Espagne.

Marc Márquez a dû prendre son mal en patience durant l'hiver, lui qui a eu recours à une opération sur son épaule gauche, bien trop souvent malmenée. Monté en puissance tout au long des tests, à Sepang puis Losail, le Champion du monde en titre l'affirme, il arrive au Qatar dans la meilleure condition physique possible !

Lire aussi :

"C'est bien de redémarrer une saison, je suis heureux car j'ai déjà oublié ma blessure. Je suis juste concentré sur le week-end de course, le plus important, et au niveau condition physique je suis quasiment à 100% donc c'est une bonne nouvelle", a-t-il expliqué.

Dans ces conditions, l'Espagnol n'a évidemment pas pu réaliser l'ensemble des runs qu'il aurait voulu faire au cours des essais de pré-saison. Pas de quoi l'inquiéter toutefois, la saison étant bien suffisamment longue pour se reprendre si jamais le Qatar ne rapportait pas les mêmes lauriers qu'en 2018, où il avait terminé deuxième.

"Bien sûr, c'était étrange pour mon équipe et pour moi, j'ai loupé de longs runs, mais je suis quand même content du rythme que l'on a, de comment je me suis senti sur la moto. L'important, c'est la mentalité. Ici, au Qatar, je voulais faire un long run [en tests], mais les conditions étaient complètement différentes de ce qu'on aura ce dimanche [en course]."

"Le plus important pour moi est que je me sente prêt au niveau physique", répète Márquez. "Sur la moto, on a encore de la marge pour progresser, mais ça n'est que la première course sur 19. On a essayé d'améliorer la moto et de bien préparer cette saison, on va essayer de la démarrer de la meilleure des façons."

Un compromis à trouver au niveau du moteur

L'un des axes d'amélioration perpétuels de la Honda RC213V se situe au niveau de son moteur. Les machines à l'aile dorée se sont montrées bien à leur aise au bout de la longue ligne droite du circuit de Losail en tests, mais Márquez l'avoue, cette amélioration s'accompagne forcément d'un déficit au niveau de la souplesse d'utilisation du bloc, et il faudra trouver le bon compromis.

"On a amélioré le moteur, comme on l'a vu sur les vitesses de pointe. L'équipe a fait du bon travail, mais quand on a du mieux dans une zone, on perd dans une autre. On travaille aussi là-dessus, pour essayer de garder la même puissance tout en ayant un moteur plus souple, mais c'est toujours un compromis. On arrive plus ou moins à gérer ça de la bonne façon, donc je suis heureux."

Lire aussi :

Désormais septuple Champion du monde (cinq fois en MotoGP), les deux dernières années devant Andrea Dovizioso et sa Ducati, Marc Márquez se refuse toutefois de voir en l'Italien la seule menace qu'il devra affronter pour une sixième couronne en catégorie reine. En effet, les Yamaha semblent avoir retrouvé du tonus, et Álex Rins a impressionné avec la Suzuki

"Depuis 2017, je regarde partout, et je regarde tous les adversaires. En 2017 personne ne s'attendait à voir Dovizioso être l'homme à battre. Cette pré-saison a été intéressante, pour voir comment Yamaha s'est amélioré, Ducati aussi, Suzuki avec Rins… On va voir comment la saison va démarrer, mais tout le monde sera rapide car on a eu des essais ici. La saison est très longue, 19 courses, on doit se concentrer sur nous-même, faire ce qu'on sait faire et on verra à la fin de l'année."

Article suivant
Lorenzo : "Malchanceux ces six derniers mois"

Article précédent

Lorenzo : "Malchanceux ces six derniers mois"

Article suivant

Rossi : "Comme la première journée à l'école !"

Rossi : "Comme la première journée à l'école !"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Catégorie Jeudi
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Marc Márquez Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Michaël Duforest
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu