Réactions
MotoGP GP des Amériques

Márquez : "Je n'ai pas cru en moi en qualifications"

Marc Márquez ne prendra le départ du Grand Prix des Amériques que depuis la troisième ligne, la conséquence d'un manque de confiance en lui lors des qualifications. Pour autant, il se dit prêt à attaquer en course.

Marc Marquez, Repsol Honda Team

Tout juste revenu après deux courses manquées, Marc Márquez était très attendu sur le Circuit of the Americas, une piste où il a toujours brillé et où il a presque toujours régné en maître. Toutefois, le pilote Honda se montre prudent dans ses objectifs depuis le début du week-end, et ce alors qu'il s'est placé dans le top 6 à chacune des séances d'essais, laissant espérer un bon résultat en qualifications.

Coupé dans son élan par un drapeau jaune en début de Q2, il n'a pas été en mesure de reprendre le rythme alors affiché et a terminé en neuvième position. "Je n'ai pas cru en moi en qualifications", a-t-il justifié, laconique. "J'ai très bien travaillé tout au long du week-end, sur mon rythme, mais ensuite en qualifications je suis sorti, il y avait du trafic, je ne voulais pas pousser et je n'ai pas voulu croire en moi. C'était juste mon erreur."

Un aveu qui sonne étrangement dans la bouche de l'octuple Champion du monde, qui a alors été interrogé sur de possibles séquelles liées à son effroyable chute à Mandalika. "Manquer un week-end n'affecte pas votre vitesse, ça n'affecte rien. Mais c'est vrai que c'est un ensemble de choses", a-t-il reconnu.

"J'arrive de l'un de mes pires week-ends en MotoGP, avec l'un de mes plus gros highsides. Toutes ces choses [m'ont affecté]. C'est vrai que j'ai dit que je n'avais pas un bon feeling le premier jour et, à ma place, c'est normal de douter, mais j'essaye de gagner en confiance. En EL4 j'ai bien roulé, mais en qualifications, quand j'ai passé le pneu neuf, je ne sais pas, je ne le sentais pas, j'avais aussi un peu peur. Je n'ai pas attaqué comme je l'aurais voulu."

Marc Márquez, lors des qualifications.

Marc Márquez, lors des qualifications.

En plus de ses doutes personnels le #93 a rencontré des problèmes avec sa gomme neuve lors de son second relais et reconnaît s'être également trompé en fin de qualifications, lorsqu'il a cru avoir encore un tour pour améliorer. Malgré ces revers, il se montre positif : "Ce n'est pas mauvais, je suis content de ma journée et de ma place. Je voulais partir de la deuxième ligne mais c'est comme ça et la course demain sera longue."

Márquez espère pouvoir remonter en prenant un bon départ qui lui permettrait de gagner "six ou sept places", même si les dépassement seront "durs", mais il sait que rien n'est acquis d'avance. "Si je ne pars pas très bien et que je me retrouve dixième ou 11e, ça sera une autre course", a-t-il commenté.

En dépit de sa position sur la grille et de son retour de convalescence, nombreux sont ceux à miser sur lui pour la victoire, ce qu'il réfute : "Je ne peux pas être le favori. Si vous regardez, j'ai fait un week-end bizarre mais c'était la seule façon de survivre. J'ai attaqué sur un seul tour hier, un seul ce matin et j'ai vraiment fait des essais normaux en EL4. C'est là où j'ai essayé de comprendre quel était mon rythme. Demain je ferai quatre ou cinq tours lors du warm-up, et ensuite j'attendrai la course. C'est la façon dont je dois travailler, mais en partant neuvième je ne peux pas être le favori."

S'il voit Pecco Bagnaia, Fabio Quartararo et Enea Bastianini comme prétendants à la victoire, l'Espagnol ne compte pour autant pas rester tranquillement derrière. "Évidemment que je vais attaquer, je suis là pour me battre", a-t-il ajouté.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Johann Zarco espère être plus à l'aise en course que samedi
Article suivant Jorge Martín : Une pole qui prouve qu'il faut y croire jusqu'au bout

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France