Márquez sans doute pas à 100% pour la reprise des essais

Le médecin qui a opéré le Champion du monde estime qu'il ne sera pas pleinement remis lorsque débuteront les essais de pré-saison en février.

Márquez sans doute pas à 100% pour la reprise des essais

Après avoir été gêné par son épaule gauche l'an dernier, Marc Márquez a connu cette année quelques soucis à l'épaule droite. La situation a franchi un cap lorsqu'il s'est déboîté cette épaule lors d'un accident à Sepang, puis s'est aggravée à Jerez dans une nouvelle chute survenue durant l'avant-dernier jour d'essais de l'année.

Le pilote Honda a donc décidé d'être opéré dès mercredi, un choix fait par prudence afin d'éviter que de tels soucis ne se représentent avec de plus en plus de fréquence et n'atteignent le niveau d'inconfort connu en 2018. On se souvient qu'il y a un an, sa première opération de ce type s'était révélée compliquée et lui avait valu trois jours d'hospitalisation, avant une longue convalescence.

Lire aussi :

Le Docteur Xavier Mir, qui a mené l'opération avec son équipe, estime que s'il n'avait pas subi cette nouvelle intervention, Márquez aurait dû composer avec des problèmes de plus en plus importants sur cette épaule droite. "Pendant la saison, il aurait eu d'autres luxations et la blessure serait devenue similaire à celle qu'il a eue à l'épaule gauche. Cela avait été une opération beaucoup plus compliquée, avec des délais de récupération initialement beaucoup plus longs, et c'est la raison pour laquelle il a pris cette décision", a déclaré le médecin au site officiel du MotoGP.

 

"L'année dernière, l'opération avait comporté deux parties : l'une, qui est celle que nous avons faite cette année, qui consiste à bloquer l'os, une opération qui s'appelle Latarjet et qui est une chirurgie ouverte avec une petite cicatrice, et une seconde à l'aide d'une arthroscopie. L'arthroscopie requiert de mettre beaucoup de liquide dans l'articulation et cela a causé une forte inflammation qui peut durer plusieurs jours, et cette fois nous avons pu l'éviter car la blessure n'était pas aussi importante. Même si l'on peut penser que les délais de récupération seront similaires, il est possible que l'on puisse les réduire un peu", a souligné le médecin, expliquant qu'il s'attendait à ce que le pilote soit en mesure de reprendre la piste pour les premiers tests de 2020, début février à Sepang, mais qu'il n'aurait alors pas totalement récupéré.

"C'est difficile à évaluer", a expliqué le Dr Mir en évoquant les délais de récupération de Márquez. "Je pense qu'il sera prêt pour le test de Sepang, même s'il n'est pas à 100%. Ce dont nous devons nous assurer c'est que même s'il ne l'est pas pour les tests, il commence le championnat en étant aussi guéri que possible. Nous sommes aussi habitués au fait que les délais de guérison des personnes normales pour ce type de blessure soient de quatre mois. Les pilotes ont l'habitude de les réduire pratiquement de moitié."

"Il est toujours optimiste, il a toujours l'air heureux. Dans la salle d'opération, il était heureux, il parlait avec les infirmières et de même [le lendemain] dans sa chambre. C'est quelqu'un qui a une personnalité très sympathique et cette fois il avait beaucoup moins mal et était encore plus optimiste", a ajouté le médecin.

partages
commentaires
Les pilotes ne regretteront pas le test de Valence en 2020

Article précédent

Les pilotes ne regretteront pas le test de Valence en 2020

Article suivant

Rossi favorable à une fin de saison hors d'Europe

Rossi favorable à une fin de saison hors d'Europe
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021