Márquez de retour : "Moins bien que ce à quoi je m'attendais"

Après la première des trois journées d'essais auxquelles il prend part en Malaisie, le pilote Honda constate être en moins bonne condition que ce qu'il avait prévu, son épaule manquant pour le moment de force.

Márquez de retour : "Moins bien que ce à quoi je m'attendais"

C'est un Marc Márquez diminué, comme il s'y attendait, qui a entamé aujourd'hui les essais de pré-saison. Opéré à l'épaule droite dès le lendemain des derniers tests, fin novembre, le Champion du monde en titre n'aura dédié ses vacances qu'à sa guérison et à la rééducation nécessaire pour retrouver du muscle et des forces. Il lui reste cependant encore un précieux mois avant de se présenter sur le premier Grand Prix de la saison et il s'attendait donc à devoir se limiter lors de ces essais.

Lire aussi :

Le pilote Honda a concentré son programme sur trois heures et demie, s'arrêtant peu après 14h pour ne finalement pas reprendre la piste après le passage de la pluie. Au total, il aura bouclé 37 tours et dresse un bilan contrasté : sa situation est à la fois moins bonne que ce à quoi il s'attendait lorsqu'il est au guidon de la RC213V, mais elle se dégrade également moins que prévu au fil des tours.

"C'est important d'être de retour sur la moto et j'étais content, mais dès le premier run j'ai vu que je me sentais encore moins bien sur la moto que ce à quoi je m'attendais", explique Marc Márquez auprès du site officiel du MotoGP. "Dans mon premier run, j'ai commencé avec une bonne énergie, mais ensuite j'ai ralenti. Je me suis dit que si je continuais comme ça, je n'allais pas finir la journée ! Ensuite j'ai juste essayé de trouver un rythme, de tester différentes choses."

Du côté des chronos, Márquez occupe la 12e place du classement du jour, à 0"731 du meilleur temps, sa meilleure performance (1'59"676) étant justement à mettre au profit de son premier run. Il n'a par la suite retrouvé la fenêtre des 1'59 que deux fois, peu avant 13h. Mais l'essentiel est ailleurs, car il a quoi qu'il arrive obtenu de premières réponses quant à sa condition.

"C'était plus ou moins le plan : faire autour de 30-35 tours le premier jour, demain essayer d'arriver à 45 tours, et le dernier jour on verra… essayer de survivre !" sourit-il. "On suit le plan. C'est plus ou moins ce à quoi on s'attendait, mais il est vrai que j'ai eu du mal dans plus de domaines que ce à quoi je m'attendais au début."

"Je m'attendais à souffrir sur les freins mais pas tellement dans les lignes droites ou dans les virages à droite, or je pouvais à peine toucher le sol avec mon coude", explique-t-il, lui qui a accumulé 250 heures de rééducation au cours des dix dernières semaines.

"Ce qui est important, ceci dit, c'est que du début à la fin mon épaule soit restée plus ou moins stable, et d'ailleurs même maintenant elle n'est pas plus douloureuse. L'année dernière, elle était plus douloureuse l'après-midi alors cela signifie que cette année, certes, je n'ai pas de forces, mais il faut juste que je sois patient", souligne Márquez, qui cherche à voir le côté positif des choses : "Je pense que ce sera un bon test pour moi pour que je progresse et que ça me serve en quelque sorte de rééducation sur la moto."

Malgré ses difficultés, le #93 garde l'espoir de pouvoir tirer des conclusions de ce premier test de pré-saison. "On a testé le nouveau moteur et si mon corps le permet, on va plus entrer dans les détails", indique-t-il. "Je ne me sens pas à l'aise, mais j'ai un rythme acceptable pour continuer à faire évoluer la moto", souligne-t-il.

partages
commentaires
Test Sepang, J1 - Quartararo leader avant la pluie

Article précédent

Test Sepang, J1 - Quartararo leader avant la pluie

Article suivant

Quartararo en tête à Sepang : "Cette journée ne compte pas"

Quartararo en tête à Sepang : "Cette journée ne compte pas"
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021