Márquez de retour après le pire début de saison de Honda

Marc Márquez va retrouver cette semaine un constructeur au plus bas, Honda ayant entamé le championnat 2021 avec ses plus faibles résultats cumulés depuis 1982.

Márquez de retour après le pire début de saison de Honda
Charger le lecteur audio

Pour la première fois dans son Histoire, le HRC n'a placé aucun de ses pilotes à l'une des quatre premières places des deux courses d'ouverture du championnat. La huitième place de Pol Espargaró lors de la manche initiale représente en effet le meilleur résultat obtenu par la marque lors du double déplacement au Qatar, un fait inédit dans la catégorie reine.

Le plus faible début de championnat remontait précédemment à l'année dernière, lorsque Takaaki Nakagami avait sauvé la mise en terminant quatrième de la deuxième course disputée à Jerez, alors que le meilleur classement de Honda à la première course n'était que la dixième place, également obtenue par le pilote japonais.

Auparavant, le HRC avait toujours figuré sur le podium lors de l'une ou l'autre des deux premières courses de la saison, et ce depuis l'engagement du département course du constructeur dans son programme actuel de Grand Prix, en 1982. Cela n'a toutefois été le cas que jusqu'en 2019 : en d'autres termes, les deux plus mauvais débuts de saisons correspondent aux saisons 2020 et 2021…

Lire aussi :

Ce nouveau record peu flatteur ne fait que souligner à nouveau la dépendance de Honda à son pilote star, Marc Márquez. Blessé lors du premier Grand Prix de 2020, il a manqué le départ de 15 courses et fera enfin son retour à la compétition cette semaine, neuf mois après son accident. Il a tellement pesé dans les résultats du constructeur japonais ces dernières années que c'est quasi exclusivement grâce à lui que Honda et son équipe officielle ont remporté les titres qui sont venus compléter sa propre victoire au championnat pilotes. Or, après la triple couronne de 2019, qui correspondait par ailleurs à un record impressionnant de 420 points raflés par Márquez, Honda a touché le fond : pour la toute première fois, la marque n'a gagné aucune course en 2020, et il n'y eut que deux podiums pour venir illuminer le bilan d'une saison noire.

Si la saison 2021 doit permettre de relancer la machine, les courbes de résultats sont restées plutôt mornes lors des deux premiers rendez-vous. Avec une huitième et une treizième places, Pol Espargaró est le mieux classé des pilotes du groupe, au dixième rang du championnat grâce à ses 11 points. Le team Repsol Honda est quant à lui cinquième du classement des équipes avec 18 points contre 72 pour la structure officielle Yamaha. Au championnat constructeurs, la marque à l'aile dorée se trouve à égalité avec KTM, à la dernière place.

Honda a travaillé dur en 2020 pour apporter des corrections à une moto dont on disait qu'elle ne pouvait jusqu'alors être pilotée que par Marc Márquez. Les conclusions des courses du Qatar jettent toutefois un doute sur le fait que les changements mis en place aient réellement porté leurs fruits.

Les quatre pilotes du groupe sont chacun tombés en ce début de saison, cumulant huit chutes en deux Grands Prix après avoir déjà mordu la poussière lors des essais de pré-saison, parfois lourdement. Blessé pendant les tests, puis tombé trois fois pendant les Grands Prix, Álex Márquez a décrit la RC213V comme une "moto critique et avec laquelle on peut facilement faire une erreur".

Avec le retour tant attendu du leader du groupe à Portimão, les responsables du HRC seront donc impatients de comprendre si la tendance peut s'inverser. Il y a fort à parier que les premiers commentaires de Marc Márquez seront scrutés avec attention, non seulement pour estimer sa forme physique, mais aussi pour voir s'il arrivera à dompter un prototype qui donne tant de difficultés à ses collègues.

partages
commentaires

Voir aussi :

Nakagami veut "oublier" les courses du Qatar
Article précédent

Nakagami veut "oublier" les courses du Qatar

Article suivant

Dovizioso prépare un 2e test avec Aprilia et pense à 2022

Dovizioso prépare un 2e test avec Aprilia et pense à 2022
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021