Márquez veut retrouver sa confiance grâce au changement de pneu

Le retour à une carcasse plus rigide à l'avant fait un heureux en la personne de Marc Márquez, en manque de sensation depuis le début de la saison.

Une victoire, deux podiums et deux chutes en course : le bilan de Marc Márquez après les cinq premières manches de la saison est pour le moins irrégulier. Capable du meilleur, mais manquant aussi parfois de concrétisation, le Champion du monde en titre a pris un retard de 27 points sur le leader actuel, et cela reste un moindre mal d'après lui.

"Si vous m'aviez dit qu'avec deux chutes [en course] je serais à 27 points, j'aurais signé tout de suite", assure-t-il. "Le championnat est très long", rappelle le pilote Honda. "Cela a été un début de championnat un peu irrégulier en ce qui me concerne. Il est encore temps de changer cela."

Pour espérer inverser la tendance, Marc Márquez compte notamment sur le changement de pneu avant instauré à partir de cette course et valable pour la suite du championnat. Il fait partie des pilotes qui soutenaient le retour à une construction plus dure et il se montre aujourd'hui soulagé que ce choix ait été entériné, espérant retrouver de meilleures sensations.

Il faut dire que l'Espagnol reste sans explications face aux huit chutes qu'il a enregistrées depuis le début de l'année dans le cadre des Grands Prix – déjà la moitié des accidents qu'il a subis sur l'ensemble du championnat 2016. Deux de ces chutes sont intervenues en course, lui coûtant une probable quatrième place au Mans et la tête du Grand Prix d'Argentine plus tôt dans la saison.

"L'une des choses principales pour moi va être de retrouver le feeling dans l'avant, parce que c'est quelque chose qui m'a manqué sur cette première partie de la saison et je n'ai pas bien compris beaucoup de mes chutes", explique-t-il.

"On a fait le test de Montmeló avec ce pneu avant et j'ai commencé à retrouver mon style de pilotage normal, avec du feeling dans l'avant", souligne Márquez. "J'ai eu du mal avec cela durant la première partie de la saison et, à Montmeló, j'ai commencé à retrouver cette confiance. Je ne veux pas parler d'être plus rapide ou plus lent, parce qu'au final la vitesse est là, mais au moins essayer de mieux comprendre le pneu avant."

Une moto plus complète qu'il y a un an

Marc Márquez sait aussi qu'il peut compter cette semaine sur une RC213V plus complète qu'elle ne l'était il y a un an, lorsque son Grand Prix d'Italie avait connu une conclusion douce-amère, Lorenzo le battant sur le fil en prenant l'avantage dans la dernière accélération. Ce déficit de 19 millièmes aurait de quoi lui rester longtemps en travers de la gorge, mais le Catalan retient surtout que sa moto a fortement progressé depuis cette époque.

"L'année dernière, ça avait été un super week-end et la deuxième place était un bon résultat, mais j'espère être un peu plus rapide cette année", prévient-il. "L'année dernière, j'avais un problème de wheelie, mais cette année l'électronique est plus stable. Nous avons aussi un meilleur moteur que par le passé."

"On verra pendant le week-end jusqu'où on peut arriver, si on peut se battre pour la victoire, pour le podium. Bien sûr, l'objectif est d'essayer de se battre pour la victoire dimanche", conclut Marc Márquez.

Avec Oriol Puigdemont

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Italie
Circuit Mugello
Pilotes Marc Márquez
Équipes Repsol Honda Team
Type d'article Preview