Márquez satisfait de sa deuxième place sur sa "pire course"

Sur un circuit du Mugello où Honda a traditionnellement des difficultés, Marc Márquez s'est tout à fait satisfait de sa deuxième place finale.

Márquez satisfait de sa deuxième place sur sa "pire course"

Il avait beau avoir signé la pole position samedi, Marc Márquez savait pertinemment qu'il ne se plaçait pas en position de force face aux Ducati sur le circuit du Mugello. Le départ stratosphérique d'Andrea Dovizioso a même directement mis le pilote Honda dans une situation plus délicate.

Márquez a ainsi été contraint de se défendre face à trois machines de Borgo Panigale (Dovizioso donc, mais également Petrucci et Miller) tout au long des 23 tours de course. La deuxième place à l'arrivée a donc été un soulagement sur une piste qui ne sourit pas particulièrement à Honda habituellement.

Lire aussi :

"Je suis bien sûr content, car sur notre pire course nous arrivons à finir deuxième. Ce fut une bonne course, et c’est bien de prendre 20 points. Comme toujours, j’ai essayé au début d’imprimer mon rythme, mais je me suis fait deux frayeurs et je me suis donc dit qu’aujourd’hui ce n’était pas mon jour. Je me suis dit que j’allais suivre mes adversaires et me battre jusqu’au dernier tour. J’ai loupé la corde au premier virage [dans le dernier tour], et je me suis dit que je n’allais faire que défendre à partir de là."

Le dernier tour a effectivement été extrêmement animé, les trois pilotes terminant sur le podium (Petrucci, Márquez et Dovizioso) abordant San Donato à trois de front ! Alors que la Honda avait en général plus de mal en ligne droite, le numéro 93 n'a eu aucun problème à attaquer les bolides rouges, ce qui procure toujours une bonne sensation !

"Si j’avais insisté, je serais parti large, Dovi aurait gagné et cela aurait été pire pour le championnat. Je suis donc resté avec Danilo, et même si j’ai essayé de lui prendre l’aspiration, je savais que ce serait difficile. Bien sûr pour moi c’était génial de dépasser les deux Ducati dans la ligne droite. Lors des tours précédents, j’ai essayé de voir si je devais passer plus à droite ou à gauche. Mais sur la droite c’était très sale et la moto commençait à vibrer et j’ai donc choisi le côté gauche. Mais avec l’aspiration je suis arrivé au point de freinage à haute vitesse et j’ai manqué la corde. J’ai vu que je partais large, large, large. Je savais que ce serait serré à l’intérieur, et j’ai vu du rouge. Je ne savais pas si c’était Dovi ou Danilo. Nous avons tous les deux relevé la moto, et quand j’ai vu ensuite que c’était Petrucci devant je me suis dit : 'OK, c’est une bonne situation'."

Lire aussi :

Parti avec deux gommes dures sur sa Honda RC213V, Marc Márquez a donc dû batailler en début d'épreuve, une fois que le groupe derrière lui a fait la jonction. Alors qu'il a mené les premières boucles, il s'est retrouvé cinquième en quelques virages, ce qui a eu le don de le surprendre un minimum !

"Ce fut un moment étrange quand Jack [Miller] m’a passé, et je ne comprenais pas ce qui était en train de se passer. Ça m’a fait perdre beaucoup de temps, et Rins nous a aussi doublés. Pour moi c’était juste une incompréhension car je savais que j’avais le rythme. Je me sentais mieux avec le medium, mais sur une distance de course c’était juste impossible pour moi. C’est pourquoi j’ai choisi le dur. Je savais que j’allais rencontrer plus de difficulté et être plus lent, mais c’était la seule option pour finir la course, et c’était la bonne."

Avec sa deuxième place, Marc Márquez fait également la bonne opération au championnat, puisqu'il augmente son avance au cours d'un week-end où il aurait dû rencontrer plus de difficultés.

Avec Willy Zinck

partages
commentaires
Petrucci est "vraiment désolé" après sa manœuvre sur Dovizioso

Article précédent

Petrucci est "vraiment désolé" après sa manœuvre sur Dovizioso

Article suivant

Dovizioso pointe un dépassement "très agressif" de Petrucci

Dovizioso pointe un dépassement "très agressif" de Petrucci
Charger les commentaires
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021