Márquez satisfait de sa deuxième place sur sa "pire course"

Sur un circuit du Mugello où Honda a traditionnellement des difficultés, Marc Márquez s'est tout à fait satisfait de sa deuxième place finale.

Márquez satisfait de sa deuxième place sur sa "pire course"

Il avait beau avoir signé la pole position samedi, Marc Márquez savait pertinemment qu'il ne se plaçait pas en position de force face aux Ducati sur le circuit du Mugello. Le départ stratosphérique d'Andrea Dovizioso a même directement mis le pilote Honda dans une situation plus délicate.

Márquez a ainsi été contraint de se défendre face à trois machines de Borgo Panigale (Dovizioso donc, mais également Petrucci et Miller) tout au long des 23 tours de course. La deuxième place à l'arrivée a donc été un soulagement sur une piste qui ne sourit pas particulièrement à Honda habituellement.

Lire aussi :

"Je suis bien sûr content, car sur notre pire course nous arrivons à finir deuxième. Ce fut une bonne course, et c’est bien de prendre 20 points. Comme toujours, j’ai essayé au début d’imprimer mon rythme, mais je me suis fait deux frayeurs et je me suis donc dit qu’aujourd’hui ce n’était pas mon jour. Je me suis dit que j’allais suivre mes adversaires et me battre jusqu’au dernier tour. J’ai loupé la corde au premier virage [dans le dernier tour], et je me suis dit que je n’allais faire que défendre à partir de là."

Le dernier tour a effectivement été extrêmement animé, les trois pilotes terminant sur le podium (Petrucci, Márquez et Dovizioso) abordant San Donato à trois de front ! Alors que la Honda avait en général plus de mal en ligne droite, le numéro 93 n'a eu aucun problème à attaquer les bolides rouges, ce qui procure toujours une bonne sensation !

"Si j’avais insisté, je serais parti large, Dovi aurait gagné et cela aurait été pire pour le championnat. Je suis donc resté avec Danilo, et même si j’ai essayé de lui prendre l’aspiration, je savais que ce serait difficile. Bien sûr pour moi c’était génial de dépasser les deux Ducati dans la ligne droite. Lors des tours précédents, j’ai essayé de voir si je devais passer plus à droite ou à gauche. Mais sur la droite c’était très sale et la moto commençait à vibrer et j’ai donc choisi le côté gauche. Mais avec l’aspiration je suis arrivé au point de freinage à haute vitesse et j’ai manqué la corde. J’ai vu que je partais large, large, large. Je savais que ce serait serré à l’intérieur, et j’ai vu du rouge. Je ne savais pas si c’était Dovi ou Danilo. Nous avons tous les deux relevé la moto, et quand j’ai vu ensuite que c’était Petrucci devant je me suis dit : 'OK, c’est une bonne situation'."

Lire aussi :

Parti avec deux gommes dures sur sa Honda RC213V, Marc Márquez a donc dû batailler en début d'épreuve, une fois que le groupe derrière lui a fait la jonction. Alors qu'il a mené les premières boucles, il s'est retrouvé cinquième en quelques virages, ce qui a eu le don de le surprendre un minimum !

"Ce fut un moment étrange quand Jack [Miller] m’a passé, et je ne comprenais pas ce qui était en train de se passer. Ça m’a fait perdre beaucoup de temps, et Rins nous a aussi doublés. Pour moi c’était juste une incompréhension car je savais que j’avais le rythme. Je me sentais mieux avec le medium, mais sur une distance de course c’était juste impossible pour moi. C’est pourquoi j’ai choisi le dur. Je savais que j’allais rencontrer plus de difficulté et être plus lent, mais c’était la seule option pour finir la course, et c’était la bonne."

Avec sa deuxième place, Marc Márquez fait également la bonne opération au championnat, puisqu'il augmente son avance au cours d'un week-end où il aurait dû rencontrer plus de difficultés.

Avec Willy Zinck

partages
commentaires
Petrucci est "vraiment désolé" après sa manœuvre sur Dovizioso

Article précédent

Petrucci est "vraiment désolé" après sa manœuvre sur Dovizioso

Article suivant

Dovizioso pointe un dépassement "très agressif" de Petrucci

Dovizioso pointe un dépassement "très agressif" de Petrucci
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021