Márquez s'attend à une forte concurrence des Yamaha
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Mike di Meglio, Avintia Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team

Auteur d'une deuxième pole en trois Grands Prix cette saison, Marc Marquez semble - à nouveau - installé dans une bonne dynamique. Après avoir dominé le Grand Prix des Amériques à Austin, sur ce qui est l'une de ses pistes préférées, le pilote espagnol a bien démarré le rendez-vous argentin disputé sur le circuit de Termas de Río Hondo, et semble en mesure de rattraper son début de saison plus ou moins manqué au Qatar.

Dixième lors de la première séance d'essais libres, disputée dans des conditions délicates en raison de la poussière présente sur le tracé, il a par la suite régulièrement progressé, jusqu'à figurer au troisième rang lors des EL2, et au premier au cours des deux dernières séances libres.

En qualifications, le pilote Honda a assuré un excellent tour et s'est logiquement emparé de la pole position, avec une marge confortable sur ses principaux adversaires, et en particulier, 514 millièmes d'avance sur son plus proche poursuivant, son compatriote et pilote Suzuki Aleix Espargaró.

Une pole importante sur un tracé poussiéreux

Suite à cette journée du samedi passée en haut des classements, le double Champion du Monde en titre est forcément satisfait. Il a fait part de ses impressions suite aux séances disputées aujourd'hui sur la piste sud-américaine : "Je suis content aujourd'hui, car nous avons été en mesure de nous battre pour la pole et au final, nous l'avons obtenue. C'était très fun, car nous avons opté pour une stratégie à trois pneus et cela a bien fonctionné. C'était important de s'élancer devant demain, car la piste est assez sale et cela rend les dépassements compliqués."

Il s'attend en particulier à une réelle concurrence non pas des Ducati ou de la Suzuki d'Espargaró, mais bien des Yamaha officielles de Jorge Lorenzo et Valentino Rossi : "On verra ce qu'il se passera; nous nous attendons à une course compliquée avec des températures encore plus hautes qu'aujourd'hui. Mes rivaux les plus forts - Jorge et Valentino - partent respectivement depuis la deuxième et la troisième ligne sur la grille, donc j'espère prendre un bon départ et réaliser une course solide."

L'an passé, Márquez avait loupé son début de course en Argentine, se trouvant dès lors contraint à effectuer une belle remontée et à parfois avoir recours à des dépassements musclés pour remonter le peloton. Une fois en deuxième position, il avait pris le temps de revenir sur Jorge Lorenzo pour finalement le déposséder du leadership et aller s'imposer. Cette année, il essaiera de s'épargner ces efforts pour remporter cette victoire qui lui permettrait de passer (seul ou ex aequo avec Rossi) en tête du Championnat du Monde.

partages
Qualif - Marc Márquez intouchable

Article précédent

Qualif - Marc Márquez intouchable

Article suivant

Chez Yamaha, la sensation d'être passé à côté d'un bien meilleur résultat

Chez Yamaha, la sensation d'être passé à côté d'un bien meilleur résultat
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021