Pour Márquez, "pas besoin d'autres sources de motivation" que Honda

Le Champion du monde MotoGP assure accomplir son rêve en étant chez Repsol Honda, mais il attend cependant de voir la moto de 2018 avant de prolonger son contrat avec le constructeur japonais.

Les Champions du monde de 2017 Marc Márquez, Franco Morbidelli et Joan Mir étaient présents ce  lundi à Madrid dans le cadre d'une opération promotionnelle. L'occasion pour le premier cité de revenir sur les sources de motivation qui l'animent, alors qu'il s'est déjà octroyé plusieurs records de précocité. 

 "À 24 ans la motivation est la même qu'au premier jour : grandir, s'améliorer et apprendre de ses erreurs du passé", a ainsi affirmé le jeune pilote Honda. "Malgré le fait que je gagne, la motivation reste présente. Mon espoir est d'être avec la meilleure marque, et je réalise ce rêve. Je n'ai pas besoin de chercher d'autres sources de motivation. Je n'ai pas de manque de stimulation pour le moment", a répondu le numéro 93 concernant un hypothétique changement de marque dans le futur. 

La pré-saison n'a pas encore débuté pour Honda

Suite à la fin de la saison et aux essais officiels de Valence, le circuit de Jerez a été le théâtre d'essais privés où Márquez s'est déplacé uniquement pour voir évoluer son frère Álex, sur une RC213V de l'équipe Marc VDS en remplacement d'un Thomas Lüthi encore convalescent après sa blessure survenue lors des qualifications du Grand Prix de Malaisie.

L'équipe officielle Honda n'a pour sa part pas jugé utile de participer à ces derniers tests, alors que les résultats des essais de Valence s'étaient déjà montrés concluants. 

"Nous n'avons pas encore commencé la pré-saison pour de vrai. Nous allons travailler les prochains mois et tout changer. Ducati sera dans le coup, et Yamaha aussi. Nous allons travailler pour être compétitifs dès la première course", a prévenu le Champion 2017.

"Il y a des contacts durant l'hiver avec les ingénieurs. Nous sommes allés au Japon pour voir comment cela se passe. Il y a des choses à améliorer et c'est ce que nous faisons toujours. La première impression à Valence a été bonne, mais il faut attendre les circuits qui nous sont plus délicats. Nous allons voir si nous pouvons gagner en stabilité et en vitesse", a indiqué l'Espagnol.

La moto de 2018 va avoir une grande importance dans le renouvellement du contrat liant Márquez à Honda. Comme la majorité des têtes d'affiche, le contrat du Catalan se termine fin 2018, et il est certain que le marché des transferts va être bouillant dans les mois prochains, bien qu'un accord pourrait déjà être trouvé entre le quadruple Champion du monde MotoGP et le HRC. "Quand vous changez de marque, c'est parce que vous en avez besoin. Je dois donc toujours choisir ce que je pense être le meilleur pour moi à chaque instant", souffle-t-il. 

S'il est une personne qui sera loin de ce sujet, c'est Livio Suppo, l'ancien patron de Repsol Honda, qui a quitté l'équipe en novembre. Un départ qui avait étonné Márquez. "Le départ de Suppo a été une surprise pour l'équipe. C'était une figure importante. Il y a eu des changements depuis [la retraite de] Nakamoto."

"L'équipe va changer, Livio est parti pour des raisons personnelles, et maintenant il faut choisir la meilleure personne. Il se murmure qu'il pourrait s'agir d'Alberto Puig. Il faut que ce soit quelqu'un qui soit compétent à la fois sur le plan technique et sur le plan sportif", a conclu le pilote Honda.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Pilotes Marc Márquez
Équipes Repsol Honda Team
Type d'article Actualités