Márquez beau perdant : "Une superbe bataille car on se respecte"

Après un début de saison aussi qualitatif que celui produit par celui qui se dirige vers une nouvelle couronne mondiale de manière irrémédiable selon beaucoup, on en oublierait presque que Marc Márquez était l'outsider du Grand Prix d'Autriche, sur un circuit où l'Espagnol ne parvient pas à faire plier Ducati.

Márquez beau perdant : "Une superbe bataille car on se respecte"

Le duel offert entre le Champion du monde, auteur de la pole position, face à un Andrea Dovizioso finalement vainqueur grâce à un dépassement dans le dernier virage du 28e tour, a permis à l'édition 2019 de devenir un nouveau classique dans la série des confrontations entre les deux pilotes, et de donner une saveur particulière au succès de l'Italien.

Marc Márquez employait en début de week-end une attitude prudente au sujet de ses chances de victoire, martelant à qui voulait l'entendre que le principal était bien de prendre de solides points en vue du championnat et de donner du fil à retordre à ses adversaires en cas d'impossibilité à s'imposer. C'est bel et bien ce qu'a fait le #93, qui menait encore le GP après maintes passes d'armes avec Dovizioso jusque dans les ultimes hectomètres de course.

Lire aussi :

Sa 59e pole record, la veille, avait été stellaire, signée avec plus de 0''4 sur un Fabio Quartararo explosif. Mais en course, la gestion des gommes et les qualités intrinsèques de la Ducati faisaient dire à Márquez que 20 points à l'arrivée lui donneraient le sourire. Et c'est en effet en bon perdant que l'Espagnol a accueilli sa défaite sur le fil, se réjouissant plutôt de la belle passe d'armes et du "jeu" organisé aux commandes avec son rival demeurant à 58 points de lui au général après sa seconde victoire de la saison.

Le pilote de la RC213V a tout d'abord perdu les commandes de la course dans le troisième virage, alors qu'il s'embarquait large au freinage concluant une manœuvre synchronisée avec Dovizioso. De quoi permettre à Quartararo de prendre les commandes de la course pendant 5 tours, non sans avoir déchaussé en pleine ligne droite et perdu quelques rangs le contraignant à réaliser quelques dépassements tôt en course.

Mais plus que le duel perdu dans le dernier virage ou cette petite embardée en début de Grand Prix, c'est le choix stratégique de pneu employé pour la course que regrette finalement Márquez : chaussé du medium arrière, il a en effet vu la Ducati s'imposer avec la monte tendre, qui a résisté par des températures clémentes. "On a fait une erreur en ne comprenant pas parfaitement les conditions du jour avec le pneu arrière. J'ai essayé mais ça n'a pas été possible : on a souffert mais le plus important est que l'on termine avec Dovi dans le dernier tour et c'est le plus important pour le championnat."

Lire aussi :

"Dès ma sortie du premier virage, j'ai vu que le grip n'était pas là et dans le virage 3 je me suis dit : 's'il freine tard, je freine tard' et on est parti large ensemble", relate-il au sujet de sa première passe d'armes avec l'Italien. "J'ai ensuite eu du wheelie à la sortie et ai perdu l'avant en milieu de ligne droite et perdu des positions. Mais j'ai bien poussé pour remonter et on a commencé à jouer [avec Dovizioso]. Mais il avait un meilleur rythme aujourd'hui."

Marc Marquez, Repsol Honda Team, Andrea Dovizioso, Ducati Team

Un dernier tour haletant

Revenant sur l'intense dernier tour de course, Márquez avoue avoir apprécié le duel et s'estimait lutter en position de challenger : "C'était une superbe bataille car on se respecte. J'ai vu que sur les 6-7 derniers tours, il jouait avec moi et avait plus de grip en sortie de virages et que moi j'avais l'avantage sur les freinages, mais j'étais à la limite et ne voulais rien faire de fou : je préférais défendre qu'attaquer."

"Il y a eu un petit contact dans le dernier virage, mais c'est la course, et j'aime ça. Je m'attendais à ce que ce soit là [qu'il attaque] : si j'arrive trop vite dans le dernier virage, il va me dépasser avant la ligne car je n'ai pas la traction. Quand il était à côté de moi, je pensais pouvoir arrêter la moto et décroiser comme il l'avait fait il y a deux ans. Mais la protection de mon frein avant s'était attachée dans sa moto ou son cuir et m'a accompagnée. Il y a eu un contact. J'ai pensé chuter, mais heureusement la pièce a rompu et je ne suis pas tombé. Je suis heureux des 20 points. C'est le résultat du championnat qui compte, et à part Austin avec le crash, on est là pour la victoire quoi qu'il en soit."

P. Pilote Tours Écart Points
1 Italy Andrea Dovizioso 28   25
2 Spain Marc Márquez 28 0.213 20
3 France Fabio Quartararo 28 6.117 16
partages
commentaires
Dall'Igna : Lorenzo ? Il est de mon devoir d'avoir les meilleurs pilotes

Article précédent

Dall'Igna : Lorenzo ? Il est de mon devoir d'avoir les meilleurs pilotes

Article suivant

Zarco aurait demandé à KTM la rupture de son contrat

Zarco aurait demandé à KTM la rupture de son contrat
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Autriche
Catégorie Course
Lieu Red Bull Ring
Pilotes Andrea Dovizioso , Marc Márquez
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Guillaume Navarro
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021