Márquez - "Une des semaines les plus difficiles de ma vie"

Au cœur de la polémique née lors du Grand Prix de Malaisie, Marc Márquez a vécu dix jours pour le moins mouvementés, qui n'ont pas facilité sa préparation de la dernière manche du championnat.

"Franchement, c'était une des semaines les plus difficiles de ma vie," a-t-il admis aujourd'hui lors d'un point presse. "Après la Malaisie, j'ai essayé d'oublier et de me concentrer à 100% afin de préparer la dernière course de la saison, qui est importante pour nous. Malheureusement, cela n'a pas été possible pour les raisons que vous connaissez."

A l'unisson de la démarche générale d'apaisement, le pilote Honda n'en dira pas plus sur les événements qui ont secoué le championnat ces derniers jours, ni sur l'altercation qui a opposé sa famille à une équipe de télévision italienne.

"Mon opinion reste la même, mais je ne vais pas la répéter, car Carmelo [Ezpeleta] et la FIM nous ont demandé de parler seulement de Valence," a confirmé Marc Márquez, corroborant ce qu'avaient dit avant lui Jorge Lorenzo et Valentino Rossi lors de leur conférence respective. "Je sais ce qui s'est passé, je l'ai dit en Malaisie. Je respecte la décision de la Direction de Course, de la FIM et du TAS," a-t-il toutefois ajouté.

A l'heure où chacun exprime ses regrets au sujet des événements survenus à Sepang, Marc Márquez n'en a qu'un : "Je regrette juste de ne pas avoir fini la course pour mon équipe et pour mon objectif. A chaque course, je fais de mon mieux. Chaque fois que je prends la piste, je fais de mon mieux pour mon sponsor, pour mon équipe. Je l'ai toujours fait, je l'ai fait en Malaisie et je le ferai ce week-end."

Ces événements ont passablement perturbé la préparation de ce dernier Grand Prix, néanmoins le pilote Repsol Honda souhaite à présent se reconcentrer. "Bien sûr j'ai essayé de préparer Valence, mais honnêtement, je suis humain et j'ai entendu les commentaires, je les ai lus parfois. Chacun a son opinion, mais j'essaie de faire de mon mieux dans mon travail : piloter ma moto."

"Je suis là, je suis avec ma deuxième famille qui est mon équipe. On essaye de bien préparer le week-end et de finir la saison avec un bon résultat, si possible la victoire, sinon un podium," a rappelé le double Champion du Monde en titre, classé troisième dans la hiérarchie actuelle.

Une expérience pour l'avenir

Márquez a beau avoir été touché par cette expérience, il assure qu'il n'en conserve pas moins la passion pour son sport : "Ma mentalité et mon esprit de course resteront identiques, rien ne changera." Il a par ailleurs émis le souhait de discuter avec Valentino Rossi, "plus tard."

Pour le jeune pilote espagnol, cette saison tout entière restera comme une expérience aussi rude que formatrice. "Ce n'est pas facile pour un pilote. J'ai 22 ans, ce n'est pas facile. Cette saison m'aidera à l'avenir car j'apprends beaucoup, et je vais continuer à apprendre," promet-il.

"Ce que j'ai appris, c'est que parfois, quatrième c'est une bonne place pour le championnat, et que la saison est très longue. La plus grande erreur pour nous cette saison, c'étaient les six premières courses, la moto n'était pas parfaite. J'ai appris lors de ces six courses que le championnat est long et que tout peut arriver."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP de Valence
Circuit Valencia
Pilotes Marc Márquez
Équipes Repsol Honda Team
Type d'article Actualités
Tags sepang clash