Márquez veut gagner, sans gêner les prétendants au titre

Pour la huitième fois cette saison, Marc Márquez s’élancera dimanche de la pole position.

Une réussite qu’il était impossible de lui contester, compte tenu de l’avance maintenue par le pilote espagnol tout au long de cette journée, et en particulier en qualifications.

Sa séance a pourtant failli mal tourner. Car, après avoir pris les rênes dans son premier run, Márquez a changé de moto pour une deuxième tentative. Celle-ci paraissait bien engagée puisqu’il avait déjà deux dixièmes d’avance dans le premier partiel, seulement une grosse chaleur dans le virage n°4 l’a poussé à avorter son run.

Revenu en piste avec sa machine principale, il a réussi à gagner près de quatre dixièmes qui lui ont valu la pole position, la trentième qu’il décroche depuis qu’il a rejoint la catégorie MotoGP en 2013. Pour fêter ce cap, le pilote Repsol Honda tentera demain non seulement de s’imposer, mais même de marquer ses premiers points sur l’épreuve MotoGP de Phillip Island.

Il faut dire qu’après avoir chuté en Aragón et n’avoir pu sauver qu’une quatrième place à Motegi, il tient là une excellente opportunité de faire son retour sur la plus haute marche du podium. "Mon niveau a été bon sur ces dernières courses. Je me sens bien, je me sens fort. On a eu un peu plus de mal à Motegi, mais ici je me sens à nouveau fort," déclare Marc Márquez.

"Il faut faire attention avec le pneu arrière, il glisse beaucoup. On cherche les meilleurs réglages mais, franchement, aujourd’hui on a enregistré une grosse amélioration. Je me sens bien," assure-t-il, désormais très attentif à l’évolution de la météo : "Ce sera peut-être la clé de la course. On va essayer de comprendre quelles sont les conditions de piste, dans quelle direction souffle le vent et, surtout, quelles sont les températures."

"L’année dernière, c’est quand j’ai ralenti que je suis tombé parce que mon pneu était peut-être un peu plus froid (la piste s’était rafraîchie, ndlr). Mais, cette année, il semble que le pneu asymétrique fonctionne mieux parce qu’il est plus tendre au milieu. Ca devrait aller, mais on ne sait jamais. En tout cas j’espère finir la course, parce que je n’y suis jamais arrivé ici, à Phillip Island, en MotoGP," rappelle le double Champion du Monde en titre.

Vers un duel avec Lorenzo?

Au-delà de l’instabilité de la météo, le pilote espagnol estime que la victoire pourrait lui échapper si Jorge Lorenzo devait être au meilleur de sa forme. "Je suis sûr que Jorge progressera demain," juge-t-il. "Il aura quelque chose de plus, parce qu’il se bat pour le titre, et il sera très fort. Je vais essayer de bien gérer ma course. Je veux au minimum monter sur le podium, mais si ça pouvait être une victoire ce serait encore mieux."

Une chose est certaine : Marc Márquez promet de ne pas faire prendre de risques inconsidérés aux prétendants au titre. "Si jamais on devait se battre en duel dans le dernier tour, il faudra faire un peu attention. Je vais essayer de faire ma course et d’être devant eux, mais si jamais on se bat jusque dans le dernier tour, il faudra avoir des freinages propres," promet-il.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Australie
Sous-évènement Qualifications
Circuit Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Marc Márquez
Équipes Repsol Honda Team
Type d'article Résumé de qualifications
Tags phillip island, pole position, qualifs