Márquez : "Zarco mérite la pole position"

Deuxième des qualifications du Grand Prix du Qatar, Marc Márquez se montre satisfait de sa performance sur un circuit où la Honda n'est pas la machine la plus rapide.

Installé en première ligne entre Johann Zarco et Danilo Petrucci, le Champion du monde en titre se montre satisfait de son exercice contre le chrono, lui qui naviguait plutôt aux alentours de la cinquième position lors des différentes séances d'essais libres.

"Je suis vraiment content d'être sur la première ligne parce que, honnêtement, mon objectif principal était d'essayer d'être sur la deuxième ligne. On sait en tout cas que, si tout est au point, normalement je suis très fort sur un tour, et en qualifs on essaye toujours d'aller chercher quelque chose en soi. Ça a été le cas."

"Honnêtement, Zarco mérite la pole position, il a poussé et a été plus rapide que tout le monde, mais j'ai pu faire un super tour. Le rythme n'est pas trop mauvais non plus, mais demain c'est la course, c'est le plus important."

Ayant devancé toutes les Ducati, toujours particulièrement véloces sur le tracé de Losail, Márquez ne se fait toutefois pas énormément d'illusions pour l'épreuve de ce dimanche, dont le favori se nomme toujours pour lui Andrea Dovizioso (cinquième sur la grille).

"Je pense que l'homme le plus rapide n'est pas ici, c'est Andrea, il a un très bon rythme et il est le favori pour la course", explique Márquez, qui se voit toutefois au coeur d'une lutte intense pour une place sur le podium, qui pourrait concerner une bonne partie du peloton.

"Il est impossible de dire qui sera là, la course est très longue, mais si vous regardez le rythme en EL4 tout le monde était dans le même rythme, en 55"6, 55"7. Peut-être que Danilo et Andrea étaient un peu plus rapides mais, concernant la course, j'étais content car on a beaucoup travaillé pour comprendre les pneus", ajoute-t-il, indiquant également que "tout à l'air clair" pour lui et son équipe au niveau des pneus à chausser sur sa RC213V.

Rins sur son chemin ?

Lors de son ultime boucle en qualifications, l'Espagnol est tombé sur un os nommé Álex Rins, mais au final, Marc Márquez n'estime pas avoir été particulièrement gêné par la Suzuki, et selon lui, Rins aurait peut-être même été une aide !

"Quand on a commencé le tour j'étais derrière Rins, un peu loin et je pensais qu'il y aurait assez de place pour faire tous les tours avec une référence devant. Au virage 6 je l'avais déjà rattrapé et j'ai essayé de le dépasser, mais en qualifs c'est difficile car tout le monde freine très tard. Mais ça ne m'a pas gêné, peut-être que j'aurais pu gagner un peu mais honnêtement ça m'a plus aidé que l'inverse car il était une référence pour moi. J'étais content de mon tour."

Et à la question de savoir si les machines bleues et jaunes pouvaient jouer le podium ce dimanche, le pilote Repsol Honda répond par la positive... "Je pense oui. Je le suivais et il a fait quelques fautes sur son tour, mais j'ai déjà dit hier et jeudi que les Suzuki sont prêtes à être sur le podium, surtout sur ce circuit."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Sous-évènement Qualifications
Circuit Losail International Circuit
Pilotes Marc Márquez
Équipes Repsol Honda Team
Type d'article Réactions