Martín ne ferme pas la porte entrouverte par Ducati

Arrivé en Moto2 il y a un an, le jeune pilote espagnol n'a pas encore trouvé le chemin de la victoire, et pourtant il a su susciter l'intérêt de l'une des plus grandes équipes de la catégorie reine.

Martín ne ferme pas la porte entrouverte par Ducati

Fort de son titre en Moto3, décroché lors d'une saison 2018 qu'il a su dominer, Jorge Martín s'est illustré par des débuts prometteurs dans la catégorie intermédiaire l'an dernier, avec à la clé de premières récompenses sous la forme de podiums. Parmi les noms les plus cités dans la course au titre 2020, il n'a pas encore atteint le succès en Moto2 que, déjà, il pense à la suite, sans rien cacher de ses ambitions d'atteindre l'élite rapidement.

C'est donc avec fierté qu'il a vu Paolo Ciabatti récemment citer son nom. Le directeur sportif de Ducati Corse a en effet indiqué que le Madrilène était dans le radar du constructeur italien, parmi d'autres jeunes pilotes prometteurs des catégories d'accès au MotoGP à l'image de Lorenzo Baldassarri ou Enea Bastianini. "J'ai entendu ce qu'a dit Ciabatti. Je suis très flatté et j'accorde beaucoup de valeur à ses mots", admet le pilote de 22 ans dans le podcast officiel du MotoGP.

Bien conscient que l'avancée en âge de certains grands noms du MotoGP permet aux jeunes pilotes de prendre le pouvoir, Jorge Martín a observé comme l'ensemble des étoiles montantes les débuts tonitruants de Fabio Quartararo l'an dernier, alors qu'à tout juste 20 ans le Français s'est affirmé comme un prétendant à la victoire et même au titre, sans avoir pourtant pu précédemment se battre pour les lauriers dans les catégories inférieures du Championnat du monde. Ducati, justement, a manqué le coche en ne parvenant pas à recruter le Niçois, ni Maverick Viñales qui fait également partie des plus jeunes pilotes de la catégorie.

Lire aussi :

Et pourtant, Ducati fait partie des constructeurs qui doivent le plus se montrer attentifs à l'émergence de talents prometteurs, son avenir avec Andrea Dovizioso n'étant pas destiné à durer sur le long terme − s'il n'est pas même compromis dès 2021 faute d'accord pour un nouveau contrat. Jorge Martín prend donc bien garde à ne pas fermer cette porte entrouverte, bien qu'étant membre du clan KTM, puisqu'il court actuellement pour le team Ajo, qui a la mission de détecter et de former de futurs pilotes MotoGP pour le constructeur autrichien.

"À dire vrai, KTM est en principe ma principale option, j'ai l'option de rouler avec eux. Mais il est vrai aussi que la Ducati est la moto qui, compte tenu du style que j'ai actuellement, est peut-être la plus adaptée", explique l'Espagnol, passé cette année d'un châssis KTM à un Kalex. "Avec la KTM, j'ai beaucoup changé mon style, c'est une moto qui m'obligeait à freiner super tard et à remettre les gaz très tôt. Quand j'ai commencé à rouler sur la Kalex, j'ai eu du mal, pas pour aller vite mais pour tirer le maximum la moto car je dois avoir une bonne vitesse dans les virages, c'est un style plutôt Yamaha. Cette année, je vais devoir changer de style et, selon où j'irai à l'avenir, il faudra que je le change encore. C'est un peu compliqué mais c'est comme ça."

"Il y a actuellement un changement de génération. Valentino, on ne sait pas s'il va prendre sa retraite ou non ; Dovizioso, on ne sait pas s'il va renouveler ou non… Au final, il y a des pilotes qui sont là depuis de nombreuses années et qui pensent à prendre leur retraite, et de plus jeunes qui arrivent", souligne Jorge Martín. "Si les équipes MotoGP pensent à vous, c'est que vous faites bien les choses. Je pense toutefois que je n'ai pas encore montré ce que j'ai à montrer en Moto2, c'est évident. Je suis très concentré sur cet objectif, mais il est clair mon objectif est aussi de passer en MotoGP l'année prochaine."

Serait-il prêt à le faire même sans avoir été titré en Moto2 ? "L'important est de bien faire et de montrer que l'on a atteint le niveau de cette catégorie et que l'on est prêt. Je pense qu'il y a des pilotes qui ont obtenu de moins bons résultats que moi. J'ai un an, peu importe le nombre de courses, pour faire mes preuves et me battre pour des victoires, pour des podiums et pour essayer de faire de mon mieux. Je pense que j'ai ce niveau et je peux le prouver."

partages
commentaires
Viñales de retour à moto deux mois après sa blessure

Article précédent

Viñales de retour à moto deux mois après sa blessure

Article suivant

Rossi : "Comprendre au fond de moi si j'ai assez de motivation"

Rossi : "Comprendre au fond de moi si j'ai assez de motivation"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP , Moto2
Pilotes Jorge Martín
Équipes Ducati Team
Auteur Léna Buffa
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021