Martín ne veut pas songer au niveau de l'Aprilia pour le moment

L'arrivée chez Aprilia "reste très loin" dans l'esprit de Jorge Martín, avant tout déterminé à décrocher le titre cette année. Le leader du championnat minimise le rôle d'Aleix Espargaró dans son choix.

Jorge Martin, Pramac Racing

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Voyant qu'il n'obtiendrait pas la place dans l'équipe Ducati officielle, Jorge Martín a pris les devant en s'engageant avec Aprilia, qui peine pourtant à lutter avec le constructeur de Borgo Panigale actuellement. Les Ducati restent sur cinq triplés en course, dont trois quadruplés et un quintuplé. La RS-GP voit ses performances fluctuer selon les pistes mais le Madrilène ne s'en soucie pas pour le moment, assurant rester totalement concentré sur sa saison en cours.

"Il est encore très tôt", a assuré Martín. "C'est sûr qu'il y a du travail en cours pour essayer de faire une bonne équipe pour moi la saison prochaine mais je ne veux pas vraiment entrer dans cette question. Il reste 12 courses à disputer, la saison reste longue et je veux être concentré. Après Valence, on aura le temps de se concentrer sur ce projet, sur le fait d'essayer de s'adapter vite et de gagner. Mais c'est encore très loin."

"En étant honnête, la moto est super performante, à Austin Maverick [Viñales] était à un autre niveau. Je pense que le potentiel est bon, vraiment bon, et on verra ce que je pourrai faire sur cette moto." 

Martín reste donc concentré sur la conquête du titre 2024, pas pour envoyer un message à Ducati mais simplement pour enrichir son propre palmarès. "C'est sûr que la motivation pour prendre le numéro 1 n'est pas de l'amener chez une autre marque, c'est juste pour moi, pour essayer de gagner", a-t-il expliqué au site officiel du MotoGP. "Ce n'est pas personnel. Je pense que c'est le business. Ducati voulait prendre Marc parce qu'ils avaient leurs idées et je voulais aller chez Aprilia parce que j'avais mes idées." 

Espargaró a eu "zéro influence" sur la décision

Ces idées ont été en partie soufflées par Aleix Espargaró, grand ami de Martín et actuel pilote Aprilia, qui a fait le lien avec la marque pour accélérer sa signature. Martín assure cependant qu'Espargaró a eu "zéro influence" sur sa décision finale, n'ayant voulu laisser aucune partie extérieure le priver d'un choix très personnel : "Je ne veux pas prendre une décision, peut-être pour ma vie, en raison d'une autre personne."

"C'est sûr que je voulais des informations, que je voulais comprendre où j'allais. La décision que j'ai prise, c'est la première à laquelle j'ai pensé, immédiatement. Puis j'ai commencé à réfléchir à une autre moto mais je me suis dit 'Ok, je vais prendre cette décision avec le cœur et je sens que je serai heureux là-bas'. Et quand quelqu'un est heureux, il est rapide. C'est pour ça que j'ai pris la décision."

Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team, Jorge Martin, Pramac Racing

Aleix Espargaró et Jorge Martín sont très proches

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

"C'est sûr que [la présence d'Espargaró] m'a aidé pour le contrat parce qu'on a le même manager donc on a juste changé de petites choses. Mais la décision venait à 100% de moi."

Martín concède cependant avoir réalisé un "transfert rapide" vers Aprilia, facilité par ses liens avec Espargaró : "Aleix a pas mal aidé, pas seulement pour les infos que je demandais pour savoir des choses sur ce qu'il se passait là-bas, mais aussi pour le contrat. Le fait que mon manager ait déjà fait un contrat avec eux a vraiment tout facilité, je pense que c'était la meilleure solution après la décision de Ducati."

"J'étais un peu déçu, pas au Mugello mais après. Après quatre ans à essayer d'aller là-bas, ça ne s'est pas fait, mais les choses ne tournent pas toujours en ta faveur et j'ai pris une décision."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Les pilotes "arrivent à la limite" de la Ducati 2023
Article suivant C'est décidé : Rins prolonge pour deux ans avec Yamaha

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France