L'agent de Martín compte sur le soutien inchangé de Ducati cette saison

Malgré le prochain départ de Jorge Martín vers Aprilia, son manager compte sur le plein soutien de Ducati à l'égard de son pilote, actuellement en tête du championnat.

Jorge Martin, Pramac Racing

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Albert Valera, l'agent de Jorge Martín, exprime sa confiance dans le fait que Ducati maintienne un traitement inchangé envers son pilote jusqu'à la fin de la saison, bien que celui-ci ait signé pour Aprilia en vue de 2025. À ses yeux, le constructeur a "l'opportunité de démontrer qu'ils ont gardé intactes les valeurs qu'ils défendent" en continuant ainsi à soutenir celui qui mène aujourd'hui le championnat.

Déjà en lutte pour le titre l'an dernier, où il a réussi à repousser à la toute dernière course le sacre de Bagnaia, Martín s'est efforcé de réussir son début de saison, ajoutant une plus grande régularité à sa vitesse, et il se trouve aujourd'hui en tête du classement général avec 18 points d'avance. Comme la saison dernière, il compte bien se battre pour le titre jusqu'au bout, et espère cette fois l'emporter alors qu'il court au guidon d'une moto aussi évoluée que celle de Bagnaia.

Certains pensent toutefois qu'il ne serait pas dans l'intérêt de Ducati de maintenir un traitement égalitaire entre les pilotes qui disposent de la GP24. Car il existe, d'une part, le risque que Martín parte chez Aprilia avec le numéro 1 de champion, et d'autre part celui qu'un sacre de l'Espagnol puisse être interprété comme le signe d'une erreur de la part de Ducati dans son choix de pilote pour 2025.

Albert Valera veut croire cependant que le constructeur italien assumera ses responsabilités, comme il l'a fait il y a deux ans avec Jack Miller, qui a continué à recevoir les mises à jour malgré son départ annoncé vers KTM. "Avec Jorge, Ducati a maintenant l'opportunité de démontrer qu'ils ont gardé intactes les valeurs qu'ils défendent", estime le manager espagnol dans une interview accordée à Motorsport.com.

"Depuis que Jorge a signé avec Ducati, il a toujours été traité comme un pilote officiel, avec une moto officielle, et à tout moment il a reçu les mêmes développements que les pilotes d'usine. Ils s'y sont toujours tenus et je suis convaincu qu'ils continueront à le faire. Par respect pour le championnat, pour leurs pilotes et pour tous les fans de Ducati."

Jorge Martín veut pouvoir compter sur toutes les évolutions que prévoira Ducati jusqu'à la fin de la saison.

Jorge Martín veut pouvoir compter sur toutes les évolutions que prévoira Ducati jusqu'à la fin de la saison.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Si les accords verbaux passés avec les pilotes n'ont que peu de valeur légale, Ducati doit répondre au contrat qui fait de Pramac son équipe satellite de référence, avec des engagements prévus en termes d'effectifs humains et d'évolutions de la moto. "Il y a des contrats qui stipulent cela, et que vous le vouliez ou non, cela génère toujours de la confiance et de la tranquillité d'esprit. C'est pour cela que nous sommes restés sereins pendant toutes ces années", souligne Albert Valera.

"Pramac est une grande équipe qui a le soutien de Ducati, et cela a été la clé pour comprendre les résultats de Jorge", poursuit le manager, qui estime que si Martín n'a pas remporté le championnat en 2023, c'était à cause de lacunes personnelles et non d'un défaut de matériel. "L'année dernière, nous avons eu le soutien de Ducati à tout moment, et si nous n'avons pas gagné le championnat, c'est probablement à cause d'un manque d'expérience au moment d'aborder les dernières courses, quand le titre était en jeu. Maintenant, Jorge arrive dans ce genre de situation en étant mieux préparé, et je suis sûr que si Ducati maintient le traitement qui est stipulé contractuellement, Martín aura les outils et l'opportunité de se battre pour le championnat."

"Des doutes" sur la décision de Ducati au Mugello

Jorge Martín a été annoncé chez Aprilia pour les deux prochaines saisons au lendemain du GP d'Italie. Au préalable, Ducati a changé d'avis en moins d'une semaine quant à l'identité du pilote qui serait associé à Pecco Bagnaia à partir de l'an prochain.

L'Espagnol avait en effet quitté Barcelone, théâtre du GP de Catalogne satisfait de ses échanges avec les dirigeants de Borgo Panigale, qui étaient prêts à lui confier la deuxième Desmosedici de l'équipe officielle et à placer Marc Márquez sur une moto identique mais chez Pramac. Or, d'après les informations de Motorsport.com, le refus du #93 de rejoindre l'équipe de Paolo Campinoti a ébranlé les bureaux de Ducati, et en particulier celui du PDG de la marque, Claudio Domenicali.

Après la course du Mugello, qui a directement fait suite à celle de Barcelone, Albert Valera a rencontré un cadre du constructeur italien qui lui a dit que la donne avait changé. C'est ainsi que Martín a pris les choses en main et accepté la proposition d'Aprilia, où son arrivée a été officialisée le lendemain.

"À Barcelone, Ducati nous a présenté un scénario dans lequel ils pouvaient garder les trois parties impliquées : Jorge, Pramac et Márquez. Pour une raison indépendante de notre volonté et de celle de Pramac, cette idée n'a pas été possible et nous avons alors compris qu'il commençait à y avoir des doutes. Le plan qui lui a été proposé à Montmeló a commencé à mal tourner au Mugello et il a décidé de suivre une autre voie", explique Albert Valera.

Le reste du puzzle s'est également mis en place depuis, puisque Marc Márquez a été confirmé en tant que futur coéquipier de Pecco Bagnaia. Il remplacera Enea Bastianini, qui va quant à lui partir chez Tech3 pour y piloter une KTM aux côtés de Maverick Viñales. Ce dernier laissera sa place chez Aprilia à Marco Bezzecchi, amené donc à faire équipe avec Jorge Martín.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Quartararo ne se voit pas rester en MotoGP jusqu'à 35 ans
Article suivant Changer ses deux pilotes officiels, "pas idéal" pour Aprilia

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France