MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Viñales "heureux et positif" grâce à un nouveau podium

partages
commentaires
Viñales "heureux et positif" grâce à un nouveau podium
Par :
6 oct. 2019 à 11:50

Il a aura manqué quelques dixièmes au tour et un poil plus de constance de sa Yamaha pour permettre à Maverick Viñales d'être partie prenante de la bataille qui a eu lieu entre Marc Márquez et Fabio Quartararo pour la victoire du Grand Prix de Thaïlande.

Il suffit de regarder le visage de Maverick Viñales, semaine après semaine, pour avoir une idée de là où l'Espagnol se trouve psychologiquement par rapport à ses performances en piste. Troisième à l'arrivée d'une course solide dont il avait pris le départ depuis la deuxième position de la grille, c'est un pilote hilare et au sourire indéfectible, similaire à celui affiché vendredi, qui s'est adressé à la presse après les célébrations d'un podium sur lequel il est désormais monté sur trois des quatre dernières manches en date.  

L'allure de la fin de saison du pilote Yamaha factory commence à reprendre des couleurs durables, et c'est bien sur cela que se concentre celui qui a seulement regretté avoir ressenti de meilleures sensations au guidon lors du warm-up matinal que pendant le Grand Prix.

"Avec le réservoir plein, il est très difficile de faire des temps au tour mais par la suite, je suis parvenu à conserver de la vitesse en courbe", réagit-il. "Lors du warm-up, j'avais un bien meilleur feeling qu'en course, et il nous faudra améliorer cela au Japon. Je suis heureux et positif : j'accepte la troisième place, mais ce n'est pas suffisant, on doit encore bosser plus dur", poursuit-il, l'œil pétillant de l'appétit retrouvé avant de constater ce qui a fait la différence avec le duo qui l'a précédé. "Je me suis senti différemment de Fabio et Marc au niveau de la traction arrière, qui est importante ici. Mais j'ai pu creuser un écart [avec les poursuivants] et nous avons des points forts. À nous de combler les points faibles maintenant !"

Lire aussi :

Avec les hommes en forme du moment

Viñales ne peut par ailleurs que saluer la domination affichée par son compatriote cette saison, qui a semblé atteindre un nouveau palier avec une moto qu'aucun autre pilote du plateau ne semble capable de dompter ne serait-ce que proche de ce niveau. "Oui, honnêtement, ils ont été très dominateurs avec Honda, donc tout ce que je peux dire est félicitations, et à nous de progresser et réduire l'écart pour essayer d'être prêts des la première course l'an prochain", poursuit celui qui trouve tout de même une manière d'encourager ses troupes et faire remarquer que les progrès sont réellement tangibles en cette seconde moitié de saison.

Rendez-vous désormais à Motegi pour confirmer et continuer à regagner de la confiance et prendre du plaisir en piste. "J'aime beaucoup Motegi : j'ai toujours aimé y pousser [la moto]. Ce sera bien, car normalement j'y suis rapide. L'an dernier a été difficile, mais actuellement, je me sens incroyablement bien avec la moto." Tout comme Fabio Quartararo, pour qui Viñales a aussi des mots élogieux, et dont les performances au guidon de la Yamaha représentent une motivation de plus. "Il est certain qu'il fait un remarquable travail : il pilote superbement et travaille mieux : à nous de comprendre comment il le fait pour savoir comment progresser au Japon."

Au classement général, le pilote Yamaha gagne une position et s'installe d'un cheveu au quatrième rang, un point devant Petrucci. Rins, troisième, n'est qu'à quatre encablures.

 

Article suivant
Márquez, de l'hôpital au sommet du podium !

Article précédent

Márquez, de l'hôpital au sommet du podium !

Article suivant

Márquez Champion du monde après sa "meilleure saison"

Márquez Champion du monde après sa "meilleure saison"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Thaïlande
Catégorie Course
Pilotes Maverick Viñales Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Guillaume Navarro