Maverick Viñales "se sent bien mieux" que vendredi dernier

Une nouvelle fois extrêmement optimiste à l'abord du week-end andalou qui s'annonce, Viñales s'estime encore mieux préparé que la semaine dernière.

Maverick Viñales "se sent bien mieux" que vendredi dernier

Pas de meilleure manière de débuter un week-end de Grand Prix qu'en se portant au sommet de la feuille des temps et par là-même, en présentant ce qui pourrait suffire à être un chrono permettant de passer directement en Q2, samedi, au terme d'une séance d'Essais Libres 3 que l'on peut décrire comme étant de "mini-qualifications".

Et c'est bien ce qu'est parvenu à faire Maverick Viñales, en positionnant sa Yamaha factory au sommet du classement cumulé de ce vendredi, grâce à un chrono de 1'37"063. Une marque plus solide que celle de son plus proche poursuivant et équipier Valentino Rossi de 0''142, et distançant le reste des poursuivants à au moins trois dixièmes de seconde.

Lire aussi :

La préparation de l'Espagnol, ce vendredi, lui a aussi permis de boucler, comme Rossi et Morbidelli, le plus grand nombre de tours en piste : 43, dont certains furent passés en début d'EL2 à observer de près Fabio Quartararo. Il faut dire que dès hier, il avait clairement annoncé qui serait sa référence ce week-end : "Bien sûr que j'ai regardé les données de Fabio. Si je ne l'avais pas fait, ça aurait voulu dire que je ne voulais pas travailler", avait-il souri.

"Il faut progresser chaque jour dans ce sport et à chaque tour. Fabio a gagné ici la semaine dernière, alors on essaye de comprendre où il a été meilleur que nous et on essaye de beaucoup progresser sur cet aspect de la course. Fabio a montré une super vitesse et surtout un super pilotage pour cette Yamaha et on apprend chaque jour", avait prévenu celui qui n'a pas l'intention de se contenter de la deuxième place bien longtemps.

Aujourd'hui, Quartararo s'est concentré sur ses réglages sans porter attention à sa 14e place. Viñales, lui, s'est rassuré avec le meilleur temps. "Je me suis très bien senti sur la moto", se réjouit l'Espagnol avec le sourire qui ne le quitte plus depuis son arrivée en Andalousie, la semaine dernière. "Nous avons essayé un nouveau réglage, qui est une amélioration, et c'est le plus important. Tour après tour et séance après séance, je me sens de mieux en mieux. Nous devons donc continuer à travailler de cette manière, parce que je pense que c'est la façon d'amener la moto au sommet."

Lire aussi :

Dans l'après-midi, Viñales a concentré ses efforts sur la compréhension de l'évolution des pneus dur et medium. Selon le pilote Yamaha factory, il reste à comprendre quel réglage fonctionne le mieux pour épargner autant que possible les enveloppes en course alors que les températures s'annoncent à nouveau très chaudes et que l'Espagnol avait cerné les limites du pneu tendre dès le septième tour de course, dimanche dernier.

"Je pense que le tendre a un meilleur potentiel [pour la course]", maintient-il pourtant. "Mais nous voulions plus travailler sur les sensations glissantes de course cet après-midi et en ce sens, peut-être que le medium était un meilleur choix afin de comprendre que faire quand la moto glisse. J'ai aussi beaucoup travaillé avec le dur à l'avant. Si je dois comparer les deux vendredi des deux courses, je me sens bien mieux aujourd'hui."

Il fallait progresser, c'est fait

"Le ressenti est excellent avec n'importe quel pneu", ajoute-t-il, empruntant une rhétorique rappelant celle de la semaine dernière. "Nous avons aussi beaucoup travaillé sur le pneu avant et le feeling est bon, meilleur que la semaine dernière. Bien sûr, nous aurons une autre discussion sur les pneus dimanche, mais en tout cas, je me sens à l'aise avec la moto", poursuit celui qui, hier, avait prévenu que "la stratégie était très différente" pour la course précédente.

"Il fallait que l'on se concentre beaucoup sur le début de la course, pour essayer d'être avec Marc [Márquez] au début. On a suivi une bonne stratégie, mais ensuite j'ai eu pas mal de difficultés", rappelait-il avant de se lancer dans ce deuxième week-end, visiblement sur ses gardes. "Ici, à Jerez, la plupart des pilotes ont beaucoup d'expérience, les constructeurs ont fait beaucoup de tours et on sort d'un test, alors tout le monde est rapide. C'est la raison pour laquelle il était important de partir des premières places, de pousser et d'essayer de creuser l'écart au départ parce que dans les derniers tours on sait que beaucoup de pilotes peuvent être rapides. Il est clair que beaucoup de constructeurs peuvent gagner la course."

Viñales, qui avait tout de même achevé la manche précédente à une solide deuxième position, voulait absolument progresser. L'objectif est donc atteint ce soir : "Je pense que nous avons réalisé une progression par rapport à la semaine dernière et qu'il s'agit d'un bon test pour nous : nous n'avons jamais couru deux fois de suite sur la même piste. Le plus important est de comprendre comment nous nous sentons le mieux le jour de la course."

Lire aussi :

partages
commentaires
Rins et Crutchlow : une journée douloureuse pour leur retour
Article précédent

Rins et Crutchlow : une journée douloureuse pour leur retour

Article suivant

Espargaró "surpris" par une KTM prête à se battre devant en course

Espargaró "surpris" par une KTM prête à se battre devant en course
Charger les commentaires
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021