MotoGP
26 mars
EL1 dans
24 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
31 jours
16 avr.
Prochain événement dans
45 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
58 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
86 jours
03 juin
Prochain événement dans
93 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
107 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
114 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
128 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
163 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
177 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
191 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
198 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
212 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
219 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
233 jours
28 oct.
Prochain événement dans
240 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
254 jours

Maverick Viñales s'élancera depuis les stands à Valence

Maverick Viñales devra prendre le départ du Grand Prix d'Europe depuis la pitlane. Yamaha a en effet décidé d'utiliser un sixième moteur cette année, ce qui dépasse le quota autorisé.

partages
commentaires
Maverick Viñales s'élancera depuis les stands à Valence

Depuis plusieurs courses, Maverick Viñales a dû limiter ses essais en raison d'un kilométrage élevé sur les moteurs encore à sa disposition. L'Espagnol s'attendait à revivre cette situation à Valence et Portimão mais Yamaha a finalement décidé de sortir des cartons un sixième moteur, dépassant ainsi le quota autorisé pour l'année, la limite ayant été fixée à cinq en 2020 pour les pilotes des constructeurs ne bénéficiant pas des concessions réglementaires.

Viñales sera donc obligé de prendre le départ du Grand Prix d'Europe depuis l'allée des stands dimanche, cinq secondes après l'apparition du feu vert à la sortie de la voie.

Lire aussi :

Yamaha a expliqué que cette décision est directement liée à la pénalité annoncée jeudi. Le groupe a en effet utilisé des soupapes non homologuées sur un moteur en début de saison et les commissaires de la FIM ont retiré les points inscrits par le constructeur et par les deux équipes, l'officielle et le team SRT, dans les courses où ces pièces incriminées ont été utilisées. Les points marqués au championnat des pilotes ont en revanche été maintenus, ce qui préserve les chances de titre de Fabio Quartararo, Maverick Viñales et Franco Morbidelli, les trois principaux poursuivants de Joan Mir.

La pénalité confirme cependant que Yamaha ne peut plus utiliser les moteurs du début de saison, et qu'il était donc nécessaire de requérir à une nouvelle unité sur la moto de Viñales. "Nous n’avons plus utilisé les moteurs de Jerez, nous préférions l’éviter, et nous avons pu gérer tous les moteurs jusqu’à présent", a expliqué Massimo Meregalli, le directeur de l'équipe officielle Yamaha, au site officiel du MotoGP. "Puisque nous sommes sûrs que nous ne pouvons plus les utiliser, nous avons été forcés de monter ce sixième moteur. C’est lié à la pénalité infligée par la FIM. Nous sommes désolés pour les pilotes. [Viñales] va devoir partir des stands et ce sera encore plus dur pour le championnat, mais c’est la course. On va travailler aussi bien que possible. On va essayer de trouver les bons réglages."

Lire aussi :

Sur les cinq moteurs autorisés pour la saison, Maverick Viñales ne se basait plus que sur deux depuis six week-ends, et un avait été définitivement retiré de son parc après le premier Grand Prix. Désormais, il va pouvoir compter sur un bloc frais, mais en subissant un lourd désavantage au départ de la course, et cette pénalité se rééditera à chaque fois qu'un nouveau moteur devra être monté si jamais la situation se représente lors des prochaines manches.

Le pilote Yamaha affiche 19 points de retard au championnat sur Joan Mir, l'actuel leader, mais cette sanction va lui compliquer la tâche dans l'optique du titre, d'autant plus que le circuit de Valence est réputé difficile pour les dépassements. Au Grand Prix de Styrie, Johann Zarco n'avait pu remonter que jusqu'à la 15e place après s'être élancé de la voie des stands suite à une pénalité identique.

Meregalli a par ailleurs précisé, à l'instar de la direction du constructeur, qu'il "accepte" la décision des commissaires de la FIM, mais il assure que Yamaha ne souhaitait pas enfreindre le règlement. "Nous attendions le résultat, parce que nous avions demandé une clarification. Nous avons tout fait de bonne foi. Nous avons toujours pensé que le matériel utilisé était le même. C’est uniquement une interprétation des règlements", a-t-il ajouté.

Le calendrier des essais de pré-saison dévoilé

Article précédent

Le calendrier des essais de pré-saison dévoilé

Article suivant

EL2 - Miller garde les commandes, Viñales utilise son 6e moteur

EL2 - Miller garde les commandes, Viñales utilise son 6e moteur
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Europe
Lieu Valencia Grand Prix Circuit
Pilotes Maverick Viñales
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021
Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende Prime

Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende

La rivalité entre Alain Prost et Ayrton Senna est souvent considérée comme la plus forte de l'Histoire des sports mécaniques. Mais celle entre Wayne Rainey et Kevin Schwantz pourrait tout aussi bien prétendre à ce statut. Leur duel a atteint ses sommets en 500cc durant la saison 1991, dont les deux pilotes gardent des souvenirs marquants 30 ans plus tard...

MotoGP
31 janv. 2021
Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP Prime

Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP

Sa première saison en MotoGP a vu Brad Binder se hisser extrêmement haut, mais aussi commettre quelques erreurs de débutant. Décidé à ne se trouver aucune excuse, le Sud-Africain affiche par là précisément le trait de caractère qui explique pourquoi KTM voit en lui l'homme de la situation pour prendre les rênes du programme après Pol Espargaró.

MotoGP
14 janv. 2021
Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne Prime

Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne

Le départ de Davide Brivio de Suzuki confronte la marque japonaise à un dilemme : recruter un nouveau directeur d'équipe ou confier le poste à une personne capable de maintenir la philosophie actuelle.

MotoGP
11 janv. 2021
Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020 Prime

Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020

Titré six fois en sept saisons, vainqueur de 43% des courses dont il a pris le départ en MotoGP, Marc Márquez aura été le grand absent de cette saison 2020, ouvrant un boulevard aux prétendants à sa succession dès la première manche. Condensé en quatre mois, le championnat ne s'est toutefois pas arrêté à ce premier coup de théâtre...

MotoGP
27 déc. 2020
L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati Prime

L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati

Arracher la victoire à Marc Márquez dans une course où il jugeait l'Espagnol favori aura été une émotion incomparable pour Andrea Dovizioso, sans doute son meilleur souvenir avec Ducati.

MotoGP
26 déc. 2020
L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence Prime

L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence

Que Marc Márquez décide ou pas de subir une troisième opération pour soigner son bras droit, sa tentative de reprendre la piste à Jerez – quatre jours après la première intervention – restera l'une des pires décisions de l'histoire du MotoGP. Le pilote espagnol pourrait encore en payer les conséquences en 2021.

MotoGP
27 nov. 2020