Maverick Viñales s'élancera depuis les stands à Valence

Maverick Viñales devra prendre le départ du Grand Prix d'Europe depuis la pitlane. Yamaha a en effet décidé d'utiliser un sixième moteur cette année, ce qui dépasse le quota autorisé.

Maverick Viñales s'élancera depuis les stands à Valence

Depuis plusieurs courses, Maverick Viñales a dû limiter ses essais en raison d'un kilométrage élevé sur les moteurs encore à sa disposition. L'Espagnol s'attendait à revivre cette situation à Valence et Portimão mais Yamaha a finalement décidé de sortir des cartons un sixième moteur, dépassant ainsi le quota autorisé pour l'année, la limite ayant été fixée à cinq en 2020 pour les pilotes des constructeurs ne bénéficiant pas des concessions réglementaires.

Viñales sera donc obligé de prendre le départ du Grand Prix d'Europe depuis l'allée des stands dimanche, cinq secondes après l'apparition du feu vert à la sortie de la voie.

Lire aussi :

Yamaha a expliqué que cette décision est directement liée à la pénalité annoncée jeudi. Le groupe a en effet utilisé des soupapes non homologuées sur un moteur en début de saison et les commissaires de la FIM ont retiré les points inscrits par le constructeur et par les deux équipes, l'officielle et le team SRT, dans les courses où ces pièces incriminées ont été utilisées. Les points marqués au championnat des pilotes ont en revanche été maintenus, ce qui préserve les chances de titre de Fabio Quartararo, Maverick Viñales et Franco Morbidelli, les trois principaux poursuivants de Joan Mir.

La pénalité confirme cependant que Yamaha ne peut plus utiliser les moteurs du début de saison, et qu'il était donc nécessaire de requérir à une nouvelle unité sur la moto de Viñales. "Nous n’avons plus utilisé les moteurs de Jerez, nous préférions l’éviter, et nous avons pu gérer tous les moteurs jusqu’à présent", a expliqué Massimo Meregalli, le directeur de l'équipe officielle Yamaha, au site officiel du MotoGP. "Puisque nous sommes sûrs que nous ne pouvons plus les utiliser, nous avons été forcés de monter ce sixième moteur. C’est lié à la pénalité infligée par la FIM. Nous sommes désolés pour les pilotes. [Viñales] va devoir partir des stands et ce sera encore plus dur pour le championnat, mais c’est la course. On va travailler aussi bien que possible. On va essayer de trouver les bons réglages."

Lire aussi :

Sur les cinq moteurs autorisés pour la saison, Maverick Viñales ne se basait plus que sur deux depuis six week-ends, et un avait été définitivement retiré de son parc après le premier Grand Prix. Désormais, il va pouvoir compter sur un bloc frais, mais en subissant un lourd désavantage au départ de la course, et cette pénalité se rééditera à chaque fois qu'un nouveau moteur devra être monté si jamais la situation se représente lors des prochaines manches.

Le pilote Yamaha affiche 19 points de retard au championnat sur Joan Mir, l'actuel leader, mais cette sanction va lui compliquer la tâche dans l'optique du titre, d'autant plus que le circuit de Valence est réputé difficile pour les dépassements. Au Grand Prix de Styrie, Johann Zarco n'avait pu remonter que jusqu'à la 15e place après s'être élancé de la voie des stands suite à une pénalité identique.

Meregalli a par ailleurs précisé, à l'instar de la direction du constructeur, qu'il "accepte" la décision des commissaires de la FIM, mais il assure que Yamaha ne souhaitait pas enfreindre le règlement. "Nous attendions le résultat, parce que nous avions demandé une clarification. Nous avons tout fait de bonne foi. Nous avons toujours pensé que le matériel utilisé était le même. C’est uniquement une interprétation des règlements", a-t-il ajouté.

partages
commentaires
Le calendrier des essais de pré-saison dévoilé
Article précédent

Le calendrier des essais de pré-saison dévoilé

Article suivant

EL2 - Miller garde les commandes, Viñales utilise son 6e moteur

EL2 - Miller garde les commandes, Viñales utilise son 6e moteur
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021