Le MotoGP face à la crise : les motos 2020 conservées pour 2021

D'importantes décisions techniques ont été votées, signifiant notamment le gel des MotoGP non seulement pour la saison 2020, mais aussi pour le début du championnat 2021.

Le MotoGP face à la crise : les motos 2020 conservées pour 2021

La Commission Grand Prix, qui réunit les représentants de la FIM, de la Dorna, de l'IRTA et de la MSMA, a entériné une première série de décisions techniques, d'importants changements visant "à réduire les coûts engendrés par la crise actuelle du COVID-19, tout en maintenant l'équité et l'égalité, afin de préserver la valeur de divertissement du sport et l'intégrité de la compétition", selon ce qu'indique un communiqué officiel.

Ces décisions interviennent à la suite d'une réunion électronique qualifiée de "très positive et fructueuse" entre les six constructeurs engagés en MotoGP et les représentants de l'organisation, réunion dont le but était de mettre sur la table une série de sujets et d'évoquer des options destinées à atténuer les conséquences de la crise actuelle. Il est indiqué ce jeudi que les mesures techniques présentées auprès de la Commission Grand Prix avaient été préalablement approuvées par toutes les équipes participant aux trois catégories du championnat ainsi que par la majorité des constructeurs, et ce sans aucun vote contre.

Lire aussi :

Pour la catégorie MotoGP, il est ainsi décidé qu'aucune évolution ne sera consentie au cours de la saison 2020 pour les pièces homologuées le mois dernier. Les moteurs et les châssis sont donc gelés pour la saison 2020 : les deux constructeurs bénéficiant des concessions réglementaires (KTM et Aprilia) ne pourront pas présenter d'évolution moteur en 2020, contrairement à ce qu'ils auraient dû être autorisés à faire ; quant à la deuxième spécification aéro concédée à tous au cours de la saison, elle disparaît et les six constructeurs devront s'en tenir à celle qui a été homologuée en mars 2020.

Ces mesures s'étendront ensuite en 2021, car ces moteurs et ces packages aéro devront également être utilisés pour le premier Grand Prix de la saison prochaine. Pour cette première épreuve de 2021, les pilotes seront autorisés à choisir entre les différentes spécifications de moteur et d'aéro homologuées par leur constructeur en 2020. Par la suite, les règles actuelles sur les évolutions du matériel s'appliqueront à nouveau pour le reste du championnat 2021, c'est-à-dire que les constructeurs ne bénéficiant pas des concessions réglementaires (Honda, Ducati, Yamaha et Suzuki) n'auront droit qu'à une évolution aéro et devront conserver leur moteur, alors que les deux autres constructeurs pourront à nouveau faire évoluer leur moteur.

Moto2 et Moto3 : motos intégralement gelées pour 2 ans

Dans les deux autres catégories, les motos sont dans leur totalité gelées pour les saisons 2020 mais aussi 2021. En Moto2, l'aéro utilisé le mois dernier lors du Grand Prix du Qatar est désormais gelé, et ce jusqu'à fin 2021, et aucune autre évolution ne sera permise sur cette base. Chaque constructeur peut désormais fournir un châssis actuel ou antérieur pour qu’il soit homologué, puis celui-ci sera gelé jusqu’à fin 2021 et aucune autre spécification ne sera possible ensuite. Chaque équipe devra déclarer un maximum de deux spécifications par pilote, issues de la liste des châssis homologués par les constructeurs.

En Moto3, les motos utilisées lors du Grand Prix du Qatar sont gelées dans leur intégralité, et ce pour les saisons 2020 et 2021. Aucune évolution ne sera autorisée sur toutes les pièces liées à la performance : châssis, bras oscillant, moteur, aéro et boîte de vitesses. Il est précisé que le nombre de moteurs autorisés par pilote sera ajusté en fonction de la modification des calendriers 2020 et 2021.

Enfin, la Commission Grand Prix a également banni avec effet immédiat les dispositifs permettant de modifier la hauteur des Moto2 et des Moto3 lorsque les motos sont en mouvement.

Lire aussi :

Il ne s'agit en l'état que d'une première série de mesures techniques, actées afin d'endiguer la perte financière attendue pour les constructeurs et les équipes, alors que la pandémie de COVID-19 a déjà retardé de plus de trois mois le début de la saison et ne permet pas de se projeter avec certitude sur une date de reprise. Récemment, la Dorna avait déjà validé une aide financière d'urgence destinée aux équipes indépendantes de la catégorie MotoGP et à toutes les équipes des deux autres championnats, pour un total de 9,075 millions d'euros sur trois mois.

En dépit de l'incertitude qui pèse sur l'agenda, les instances et les constructeurs maintiennent le lien grâce à des échanges réguliers et d'autres hypothèses visant à repenser la manière de vivre les Grands Prix MotoGP lorsque la reprise sera possible sont évoquées. Toutes ne rencontrent toutefois pas l'assentiment général, et l'on sait notamment que Ducati a défendu seul l'idée de ne plus avoir qu'une seule moto par pilote en MotoGP. L'éventualité de disputer plusieurs courses par week-end a elle aussi été fréquemment évoquée, mais écartée par la Dorna.

partages
commentaires
Marini : Le MotoGP ? "Je ne suis pas pressé"

Article précédent

Marini : Le MotoGP ? "Je ne suis pas pressé"

Article suivant

Nakagami profite de la pause et "va beaucoup mieux"

Nakagami profite de la pause et "va beaucoup mieux"
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021