La sévérité sur les drapeaux jaunes entérinée au règlement

La règle portant sur les drapeaux jaunes, souvent sujet à débat cette saison, entre désormais au règlement sportif du MotoGP.

La sévérité sur les drapeaux jaunes entérinée au règlement
Charger le lecteur audio

La dernière réunion de la Commission Grand Prix, qui s'est déroulée en marge du Grand Prix du Portugal, a entériné une règle plus sévère portant sur l'attitude que doivent observer les pilotes lors de l'exposition d'un drapeau jaune, une mesure mise en place cette saison par la direction de course et qui figure désormais au règlement.

On se souvient que la règle avait été éclaircie et durcie après le premier Grand Prix de cette saison atypique, au mois de juillet à Jerez. Cela faisait suite à plusieurs incidents survenus pendant le week-end, entre un Marc Márquez un temps accusé d'avoir gêné Álex Rins en ralentissant alors qu'il ne faisait que réagir à la présence de drapeaux jaunes, et plusieurs pilotes ayant amélioré leur chrono de qualifications malgré les chutes d'autres concurrents sans être inquiétés.

Dès lors, la règle déjà existante avait été rappelée avec fermeté et l'annulation d'éventuels partiels améliorés s'était étendue aux zones dans lesquelles ne sont exposés que de simples drapeaux jaunes et non plus uniquement les doubles. Seulement, si la direction de course a voulu par-là garantir une situation plus claire et plus homogène, il a justement été maintes fois reproché aux commissaires durant la saison de rendre des décisions variables d'un cas à l'autre. Certains pilotes ont également regretté une règle trop stricte, estimant qu'ils pouvaient juger par eux-mêmes du degré de dangerosité d'une situation au lieu d'être contraints de ralentir quelles que soient les circonstances.

Lire aussi :

La décision rendue par la Commission Grand Prix − composée des responsables de la Dorna, de la FIM, de l'IRTA et des six constructeurs engagés en MotoGP − confirme toutefois la direction prise sur ce sujet, puisque cette règle légèrement modifiée entre à présent officiellement au règlement sportif.

"Les pilotes qui voient un drapeau jaune exposé doivent ralentir afin de protéger les pilotes à terre et les commissaires en intervention", est-il indiqué. "Les pilotes qui passent devant un drapeau jaune lors d'une séance d'essais verront leur chrono annulé pour ce tour."

Par ailleurs, les instances ont également porté à deux long-laps la pénalité infligée en cas d'excès de vitesse dans la pitlane, au lieu d'un ride-through précédemment. Il est précisé que les commissaires de la FIM se réservent le droit d'imposer des pénalités complémentaires ou différentes si la vitesse relevée est "excessivement élevée".

Ces mesures s'ajoutent au retour des pilotes wild-cards pour la saison 2021 et à l'attribution à l'ensemble des circuits ayant figuré au calendrier remodelé de 2020 du prix de Meilleur Grand Prix de la saison.

partages
commentaires
Petite opération pour Jack Miller
Article précédent

Petite opération pour Jack Miller

Article suivant

Petrucci commence déjà à travailler avec KTM

Petrucci commence déjà à travailler avec KTM
Charger les commentaires