Michelin ne craint pas la pluie pour Le Mans

La perspective d'une course sous la pluie ne déplairait pas au responsable Michelin en MotoGP, alors que les prévisions météo sont peu engageantes avant le Grand Prix de France.

Michelin ne craint pas la pluie pour Le Mans

Pour le cinquième Grand Prix de la saison MotoGP, Michelin pourrait ressortir les pneus pluie de leurs cartons. Les prévisions météo annoncent en effet des averses chaque jour, avec une tendance orageuse pour dimanche après-midi lorsque se déroulera la course. Pas de quoi cependant inquiéter le manufacturier du championnat, qui a déjà une bonne expérience du Mans sur piste mouillée, et qui ne craint pas plus les averses qu'un thermomètre qui devrait peiner à grimper.

"Si l'on regarde les prévisions, il semble qu'il y ait un risque de pluie tous les jours, samedi étant la journée la plus mauvaise car les températures devraient aussi baisser. Mais au Mans, c'est presque toujours comme ça, et c'est un endroit où la météo peut changer très vite", explique Piero Taramasso à l'édition italienne de Motorsport.com. "Honnêtement, un week-end sur le mouillé ne me déplairait pas, car nous savons que les pneus fonctionnent bien et que la piste offre un bon grip étant donné que la course de l'année dernière s'est faite sous la pluie. Et puis nous pourrions voir quelques pilotes différents à l'avant et nous assistons toujours à des courses spectaculaires sur le mouillé."

Lire aussi :

Compte tenu de prévisions qui semblent donc annoncer une édition 2021 aussi fraîche et humide que la précédente, Michelin a conservé les choix de pneus proposés en octobre dernier. Les pneus pluie sont donc les mêmes que la saison dernière, avec une gomme tendre et une medium à l'avant comme à l'arrière, toutes utilisées en course en 2020. Parmi les slicks, seul un pneu change par rapport à l'allocation précédente.

"À l'arrière, ce sont exactement les mêmes pneus, tandis qu'à l'avant nous avons confirmé le soft et le medium mais changé le hard. Nous avons décidé d'apporter un pneu qui a les mêmes caractéristiques que le medium, mais avec un flanc droit plus dur", explique le responsable deux roues de Michelin Motorsport. "Nous parlons de solutions qui pourraient bien fonctionner y compris avec des températures pouvant devenir fraîches, car il est rare d'avoir des températures élevées au Mans. Ce sont des gommes parmi les plus tendres que nous avons dans la gamme Michelin."

Si la pluie s'en mêle, les références du Mans devraient logiquement rester celles qui figurent actuellement dans les tablettes, datant de 2017 et 2018. Ce serait une première cette saison, car les trois pistes arpentées jusqu'ici ont toutes accueilli de nouveaux records. Lors du dernier Grand Prix, à Jerez, le meilleur temps absolu n'a pas été battu, contrairement à Losail et Portimão. En revanche, on a vu tomber le record du meilleur temps en course (un gain de 0"281), mais aussi celui du temps de course, abaissé de trois secondes par le vainqueur. "C'est notre objectif pour cette saison", souligne Piero Taramasso.

Lire aussi :

"Jerez a été un bon week-end pour nous", retient le responsable italien. "Les conditions étaient plus normales par rapport à l'année dernière, quand nous avions eu entre 50 et 60°C au sol. En course, presque tout le monde a utilisé le pneu medium à l'avant comme à l'arrière, ce qui était la solution qui offrait le meilleur compromis entre grip, stabilité et constance de rendement. Ce fut une belle course et le rythme a été rapide dès le départ. Les pilotes étaient contents."

Propos recueillis par Matteo Nugnes

partages
commentaires
Dovizioso de retour sur l'Aprilia, mais sous la pluie
Article précédent

Dovizioso de retour sur l'Aprilia, mais sous la pluie

Article suivant

Grâce à Motorsport Tickets, retrouvez les circuits en toute sérénité

Grâce à Motorsport Tickets, retrouvez les circuits en toute sérénité
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021