Des pilotes réclament une clarification des pneus de la part de Michelin

Plusieurs pilotes de MotoGP s'accordent sur le fait que Michelin doit continuer à travailler sur la classification de ses gommes, pour faciliter les choses et éviter des malentendus mais aussi des chutes.

Depuis que Maverick Viñales a expliqué, à Jerez, que s'il parlait mal de Michelin, il recevait un courrier électronique en guise de réprimande, la plupart des pilotes se montrent assez prudents et réfléchissent bien avant de répondre lorsqu'ils s'expriment au sujet des pneumatiques.

Ceux-ci donnent même l'impression de parfois se mordre la langue, comme ce fut le cas par exemple en fin de semaine dernière, en Italie, où les pilotes Honda Dani Pedrosa et Marc Márquez ont subi le dimanche une baisse de régime surprenante. 

Il faut dire que les pneumatiques ont proposé un cas quelque peu particulier au Mugello : sur le pneu avant medium, qui présentait un profil asymétrique pour faire face aux caractéristiques du circuit, le flanc le plus dur (du côté droit) l'était plus que sur le pneu hard proposé par la marque française ; mais le flanc tendre (le côté gauche), l'était beaucoup moins, ce qui a eu pour conséquence une moindre utilisation de celui-ci (seuls sept pilotes ont opté pour cette solution, alors que 16 autres se sont rabattus sur le pneu le plus dur).

Un rôle clé lors de la course

À l'issue de la course, de nombreux pilotes en lice pour le titre ont laissé sous-entendre que Michelin avait joué un rôle clé dans le dénouement de la course, sans bien sûr citer directement le nom du manufacturier français pour ne pas s'attirer de problèmes.

"Mon unique choix était le pneu medium à l'avant ; je n'y étais pas obligé, mais c'est tout comme. Les gens peuvent se demander pourquoi nous n'avons pas utilisé le pneu dur. C'est parce que le flanc gauche s'est révélé trop tendre, et ne permettait que de boucler 12 tours", a expliqué Márquez après avoir franchi la ligne d'arrivée à la sixième place, à un peu moins de six secondes du vainqueur, Andrea Dovizioso.

"Nous n'avions pas de sensations avec les gommes ; ni à l'avant ni à l'arrière. À mesure que les tours défilaient, ça allait de mal en pis", a ajouté Pedrosa, qui a chuté dans le dernier tour lors de sa manœuvre dépassement sur Cal Crutchlow, pour le gain de la 11e place. "Je n'avais plus de pneus."

D'aucuns pourraient penser que les plaintes viennent de pilotes qui ne sont pas parvenus à obtenir un résultat conforme à leurs attentes, même si Viñales démontre que la préoccupation est bien générale.

L'Espagnol, leader du championnat, a quitté l'Italie avec le sourire et sa deuxième place, mais surtout avec une confortable avance sur ses rivaux directs pour le titre.

Cependant, le pilote Yamaha se fait moins discret depuis le phénomène presque paranormal qui a touché les deux Yamaha officielles à Jerez – où Viñales a terminé sixième et Valentino Rossi, dixième –, et le terrible accident dont il a été victime vendredi dernier, lorsqu'il évoluait à environ 200 km/h.

"Depuis ma chute du samedi [...], j'étais sur le fil du rasoir, mais à chaque fois que je suis passé ici dans la matinée, il ne s'est rien passé", avertit Viñales, bien plus direct que Márquez sur la dynamique que devrait suivre Michelin.

"Dans ce cas, selon toute logique, la gomme avant medium devrait être plus tendre que la dure, mais c'est le contraire qui s'est produit : le pneu dur était un peu plus tendre que le medium. Michelin travaille bien, mais ils doivent mieux classer leurs gommes. Il y a des erreurs que nous commettons qui sont la conséquence des pneumatiques", conclut celui qui domine actuellement la saison, et qui a remporté trois des six courses qui ont été disputées jusqu'ici. 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Pilotes Valentino Rossi , Andrea Dovizioso , Cal Crutchlow , Dani Pedrosa , Marc Márquez , Maverick Viñales
Équipes Yamaha Factory Racing , Ducati Team , Repsol Honda Team
Type d'article Actualités
Tags marc marquez, michelin, motogp, pedrosa, rossi, vinales