MotoGP
17 juil.
-
19 juil.
Événement terminé
24 juil.
-
26 juil.
Événement terminé
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
EL1 dans
3 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
9 jours
C
GP de Styrie
21 août
-
23 août
Prochain événement dans
17 jours
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
37 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
45 jours
25 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
52 jours
09 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
66 jours
16 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
73 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
80 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
-
08 nov.
Prochain événement dans
94 jours
13 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
101 jours

Michelin se félicite de son gain sur le tour lancé et sur la distance

partages
commentaires
Michelin se félicite de son gain sur le tour lancé et sur la distance
Par :
Co-auteur: Léna Buffa
20 janv. 2020 à 10:30

Vingt-trois records, tant sur le tour lancé que sur la distance de course, tel est le bilan dont peut se satisfaire Michelin après la saison 2019, la quatrième depuis son retour en MotoGP.

Dans quelques jours, le MotoGP reprendra ses activités publiques, après deux mois d'une trêve de roulage durant lesquels le travail s'est voulu plus discret, confiné aux usines. Pour tous les protagonistes techniques, il s'agit à présent de peaufiner les produits qui relèveront le défi de la nouvelle saison, durant laquelle ils ambitionneront de poursuivre les avancées initiées l'an dernier. Un plan qui concerne tout particulièrement Michelin, qui se félicite des progrès réalisés à plusieurs niveaux en 2019.

Bien que sans concurrence en MotoGP, le manufacturier unique du championnat a souhaité œuvrer à diverses avancées afin de répondre aux requêtes des pilotes et des équipes. Le développement le plus important réalisé par la marque de Clermont-Ferrand a concerné une nouvelle technologie de réalisation des gommes, déterminante selon Piero Taramasso pour garantir des performances en hausse, traduites par de nombreux records et des courses d'attaque.

Lire aussi:

"2019 a été une saison positive pour Michelin. La nouveauté de cette année est que 80% des gommes arrière ont été réalisées avec une nouvelle technologie. L'objectif était de garantir une plus grande constance, mais aussi d'offrir un meilleur grip", explique le responsable deux-roues de Michelin Motorsport à Motorsport.com. "Au final, les temps au tour ont parlé, car nous avons établi 23 records sur l'ensemble de la saison, dont sept relatifs à la distance de la course. C'est la donnée qui confirme que les pneus ont été plus rapides tour après tour et pas uniquement en performance pure. La chose la plus importante est qu'à la fin de l'année tous les pilotes étaient contents. Qu'il s'agisse de ceux de Ducati, de Honda ou de Suzuki, ils nous ont dit qu'ils ont été satisfaits du travail que nous avons réalisé et des performances garanties par les pneus de 2019."

Parmi ces 23 nouvelles références que cite Piero Taramasso, il y eut neuf records absolus du meilleur tour, sept meilleurs temps en course et sept records de durée des courses sur les 19 Grands Prix au programme de la saison. Le Red Bull Ring et Buriram, les circuits accueillant respectivement les manches de l'Autriche et de la Thaïlande, ont battu ces trois records en 2019, et ce alors que les pilotes y disposaient d'une évolution de carcasse sur le pneu arrière, conçue spécifiquement pour répondre aux caractéristiques de ces pistes atypiques.

"Il s'agit d'une carcasse pensée afin de maintenir la température sous contrôle. Ce sont des pistes dotées de longues lignes droites, sur lesquelles la moto reste longuement à l'accélération et droite, ce qui fait beaucoup grimper la température à l'arrière", explique Piero Taramasso. "Cette carcasse était un tout petit peu plus tendre par rapport à celle que nous utilisions auparavant, le pneu s'écrasait donc un peu plus et elle offrait un petit peu de grip supplémentaire, ce qui la rendait donc plus simple à exploiter pour les pilotes."

Ce compromis trouvé entre la performance sur le tour lancé et la constance est assurément la fierté principale de Michelin après cette saison 2019, d'autant que cela a permis d'abaisser la durée de sept courses, et parfois même de façon très nette comme à Jerez et Silverstone, où le gain a été de plus de 30 secondes. "En 2018, les pilotes se plaignaient souvent de devoir gérer et de ne pas pouvoir attaquer tout de suite. De ce point de vue, la saison s'est beaucoup mieux passée. Nous avons assisté à de nombreuses courses où les pneus étaient encore en très bon état à la fin, bien que les temps aient été intéressants durant toute la course", souligne le responsable, qui compte à présent sur la nouvelle construction validée pour 2020 pour poursuivre les progrès sur ce double axe d'amélioration, la performance pure et la durée des pneus.

Lire aussi :

Enfin, Michelin se félicite aussi du nombre de chutes, le plus bas connu depuis son retour en 2016. "Disons que les pilotes interprètent désormais mieux les pneus, parce qu'ils les connaissent mieux, et par ailleurs les réglages sont optimisés pour nos pneus. Et puis nous avons nous aussi essayé de réaliser des changements qui nous permettent d'aller dans cette direction", conclut Piero Taramasso.

Miller : 2 ou 3 ans sont nécessaires pour s'adapter à une nouvelle moto

Article précédent

Miller : 2 ou 3 ans sont nécessaires pour s'adapter à une nouvelle moto

Article suivant

Iannone : la date de l'audience est fixée

Iannone : la date de l'audience est fixée
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Auteur Matteo Nugnes