MotoGP
26 mars
EL1 dans
18 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
24 jours
16 avr.
Prochain événement dans
38 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
51 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
79 jours
03 juin
Prochain événement dans
86 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
100 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
107 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
121 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
156 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
170 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
184 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
191 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
205 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
212 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
226 jours
28 oct.
Prochain événement dans
233 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
247 jours

Michelin nie toute pression pour avancer l'arrivée du nouveau pneu avant

Michelin souhaite toujours introduire son nouveau pneu avant en 2022, une date repoussée face au manque d'essais qu'il est actuellement possible de réaliser en dehors des Grands Prix.

Michelin nie toute pression pour avancer l'arrivée du nouveau pneu avant

Les plus récents développements conçus par Michelin prévoyaient l'introduction de deux nouveautés : d'abord une carcasse modifiée de pneu arrière, qui a bel et bien rejoint l'allocation en 2020, puis un pneu avant qui aurait dû être utilisé à partir de 2021. Celui-ci a toutefois été remisé provisoirement au placard et son arrivée repoussée d'un an lorsque le championnat s'est trouvé confronté à la pandémie de COVID-19 et s'est vu contraint de revoir ses plans pour l'année 2020.

Alors que le calendrier de courses était repensé pour sauver la saison malgré les lourdes contraintes induites par le coronavirus, la perspective de ne pas pouvoir réaliser les tests habituels en dehors des Grands Prix a vite convaincu Michelin qu'il fallait retarder la mise en service de son nouveau pneu avant, dont le but est d'apporter un gain de grip et de sensations au freinage et dans la première partie du virage.

Aujourd'hui, Piero Taramasso s'oriente toujours bel et bien vers 2022, mais prévient que le maintien de ce plan dépendra de la possibilité ou non de tenir des tests. Ceux-ci restent en effet la condition sine qua non à la finalisation de ce nouveau produit que le manufacturier tient à faire évaluer aux pilotes grâce à un kilométrage suffisant.

"S'il est possible de faire des tests en 2021, nous voulons continuer à l'essayer", explique le responsable deux roues de Michelin Motorsport à Motorsport.com. "C'est un pneu qui garantit plus d'appui au freinage, mais aussi en entrée de virage quand on commence à prendre de l'angle en inclinant la moto. L'objectif est de continuer à le développer et à faire des tests. Si nous avons assez d'informations fin 2021 et si les équipes sont d'accord, nous voudrions l'introduire en 2022. Ce n'est pas une nécessité, mais s'il est possible de le faire, c'est intéressant pour nous, parce que nous sommes aussi en MotoGP pour faire avancer notre technologie et nos connaissances."

Malgré la décision de reporter l'introduction de ce pneu, prise dans un contexte où le règlement figeait déjà l'évolution des motos pour 2021, des rumeurs ont récemment fait état de pressions venues de certains constructeurs afin de maintenir le plan initial coûte que coûte et donc de mettre cette nouveauté à disposition dès cette année. "Ce n'est pas vrai du tout", dément fermement Piero Taramasso. "Aucun constructeur ne nous a mis sous pression pour anticiper [l'introduction de] ce nouveau pneu avant. J'ai lu des articles qui en parlaient, et j'ai reçu des appels de certains constructeurs qui étaient inquiets en ce sens, mais ce n'est absolument pas vrai, d'autant que l'accord pris avec la Dorna et les équipes est précisément de geler les pneus pour [2021] puisque les motos aussi le seront. C'est quelque chose de très logique."

Lire aussi :

La pression du pneu avant au cœur de l'attention

Si le pneu avant n'évoluera donc pas en 2021, Michelin n'écarte pas cependant le travail réalisé sur ce produit de la feuille de route d'ores et déjà tracée pour la saison à venir. L'un des objectifs sera notamment de répondre aux pilotes qui ont pu rencontrer l'an dernier des problèmes de pression, parfois lourds de conséquences. On se souvient notamment du cas emblématique de Fabio Quartararo au Grand Prix d'Aragón, où le Français a déploré "une pression incontrôlable" et n'a rien pu faire pour éviter de passer de la pole à la 18e place finale. D'autres avant lui avaient déjà alerté sur les grandes difficultés à gérer leur pneu avant lors des courses groupées, où chaleur et pression peuvent grimper en flèche.

"C'est un phénomène que nous observons de très près", assure le responsable du manufacturier. "Nous savons que c'est un problème qui peut survenir si la moto a trop d'appui sur l'avant ou si elle n'arrive pas à refroidir le pneu car elle se trouve trop près de la moto qui la devance. Nous y travaillons et les équipes aussi s'y sont impliquées."

"Pour le moment, je crois que la solution est de travailler sur les pressions à froid, en s'assurant qu'elles sont justes. Pour y parvenir, il faut beaucoup travailler en configuration de course et donc suffisamment rouler avec le réservoir plein, et peut-être aussi avec les cache-disques si l'on a l'intention de les utiliser parce qu'ils peuvent générer des températures plus élevées. Il est fondamental de comprendre comment et à quel point la pression peut augmenter en conditions de course. Quoi qu'il en soit, les équipes et nous-mêmes sommes sensibilisés sur ce point, c'est donc quelque chose que nous garderons à l'œil. Je pense en tout cas que, si nous rencontrons des conditions climatiques plus adéquates, ce ne sera pas un problème."

Propos recueillis par Matteo Nugnes 

partages
commentaires

Voir aussi :

Les spéculations autour de Dovizioso ont mis Poncharal en colère

Article précédent

Les spéculations autour de Dovizioso ont mis Poncharal en colère

Article suivant

Schwantz : Plus Márquez sera absent, plus son retour sera difficile

Schwantz : Plus Márquez sera absent, plus son retour sera difficile
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Auteur Léna Buffa
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021
Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende Prime

Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende

La rivalité entre Alain Prost et Ayrton Senna est souvent considérée comme la plus forte de l'Histoire des sports mécaniques. Mais celle entre Wayne Rainey et Kevin Schwantz pourrait tout aussi bien prétendre à ce statut. Leur duel a atteint ses sommets en 500cc durant la saison 1991, dont les deux pilotes gardent des souvenirs marquants 30 ans plus tard...

MotoGP
31 janv. 2021
Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP Prime

Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP

Sa première saison en MotoGP a vu Brad Binder se hisser extrêmement haut, mais aussi commettre quelques erreurs de débutant. Décidé à ne se trouver aucune excuse, le Sud-Africain affiche par là précisément le trait de caractère qui explique pourquoi KTM voit en lui l'homme de la situation pour prendre les rênes du programme après Pol Espargaró.

MotoGP
14 janv. 2021
Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne Prime

Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne

Le départ de Davide Brivio de Suzuki confronte la marque japonaise à un dilemme : recruter un nouveau directeur d'équipe ou confier le poste à une personne capable de maintenir la philosophie actuelle.

MotoGP
11 janv. 2021
Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020 Prime

Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020

Titré six fois en sept saisons, vainqueur de 43% des courses dont il a pris le départ en MotoGP, Marc Márquez aura été le grand absent de cette saison 2020, ouvrant un boulevard aux prétendants à sa succession dès la première manche. Condensé en quatre mois, le championnat ne s'est toutefois pas arrêté à ce premier coup de théâtre...

MotoGP
27 déc. 2020
L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati Prime

L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati

Arracher la victoire à Marc Márquez dans une course où il jugeait l'Espagnol favori aura été une émotion incomparable pour Andrea Dovizioso, sans doute son meilleur souvenir avec Ducati.

MotoGP
26 déc. 2020