MotoGP
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
18 sept.
Événement terminé
25 sept.
Événement terminé
11 oct.
Warm-up dans
11 jours
16 oct.
Prochain événement dans
15 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
22 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
36 jours
13 nov.
Prochain événement dans
43 jours
20 nov.
Prochain événement dans
50 jours

Michelin : nouveau pneu arrière validé pour 2020

partages
commentaires
Michelin : nouveau pneu arrière validé pour 2020
Par :
Co-auteur: Léna Buffa

Le manufacturier unique du MotoGP utilisera bien en 2020 un pneu arrière à la construction différente. Piero Taramasso nous en explique les raisons.

Michelin introduira bien sa nouvelle construction de pneu cette saison en MotoGP. Le retour positif obtenu lors des différents tests menés dans le courant de l'année 2019, conforté par toutes les analyses réalisées à Clermont-Ferrand, a convaincu le manufacturier français de franchir le pas.

Ce pneu a été évalué lors des tests de Barcelone, Brno et Misano pendant la saison, puis il a fait l'objet d'un essai spécifique lors d'une séance ajoutée au programme du Grand Prix d'Australie, à Phillip Island, afin de le mettre à l'épreuve sur une piste exigeante. Encore utilisé pendant les premiers essais de l'intersaison, en novembre, il a fait l'objet de tests complémentaires à l'usine, confirmant à chaque étape qu'il permet d'aller dans la bonne direction. Michelin a donc informé la Dorna que ce pneu constituerait le produit de base pour sa gamme de l'année à l'arrière.

"Compte tenu des bons résultats que nous avons obtenus lors des tests, nous introduirons la nouvelle construction que nous avons déjà essayée sur différentes pistes en 2019", indique Piero Taramasso à Motorsport.com. "Après avoir évalué toutes les données en détail, nous l'avons annoncé à la Dorna et aux équipes. L'introduire en 2020 était ce qu'il fallait faire, étant donné qu'à l'arrière cela faisait déjà quelques saisons qu'il n'y avait pas eu de changements."

Lire aussi :

"Nous avons commencé en menant des essais de performance sur différents circuits, puis nous avons réalisé des essais de durée à la fois pendant le week-end de Phillip Island et lors des tests de Valence et de Jerez. Ensuite, nous avons réalisé des tests en interne avec ces pneus, qui avaient déjà parcouru 20 à 25 tours, et le résultat en a été positif. Nous avons donc décidé qu'il s'agirait de la nouvelle construction arrière que nous utiliserons sur toutes les courses de 2020 à l'exception de la Thaïlande et de l'Autriche."

Ce pneu sera en effet fourni aux équipes en 2020 sur toutes les courses à l'exception des Grands Prix de Thaïlande et d'Autriche, qui font l'objet de l'utilisation d'une carcasse spécifique afin de répondre aux températures élevées générées par les lignes droites de Buriram et du Red Bull Ring. En remplaçant la construction standard utilisée jusqu'en 2019 sur l'ensemble des autres Grands Prix, le manufacturier du MotoGP s'assure de limiter son offre à deux produits, au lieu d'aller vers une allocation trop plurielle et trop confuse.

En introduisant cette nouvelle construction, Michelin a l'intention d'améliorer à la fois les performances et la durée des pneus. Ces objectifs semblent avoir été atteints, un gain évalué à une demi-seconde au tour ayant été enregistré alors que l'usure était réduite, et ce en garantissant une plus grande surface d'adhérence au sol lorsque la moto est sur l'angle, conjuguée à une augmentation du grip permettant d'améliorer la traction tout en consommant moins de gomme.

"Le niveau de rigidité général est le même que pour le pneu de 2019. Cependant, quand la moto est sur l'angle, il s'écrase plus et garantit une meilleure empreinte au sol. Cela permet aux pilotes d'accélérer plus tôt en sortie de virage et il y a également un petit avantage en termes de traction. Les pilotes nous ont aussi dit qu'ils avaient trouvé de bonnes sensations, parce que le comportement du pneu est plus linéaire durant tout le passage du virage. Ce sont autant de choses qui ont permis d'être tout de suite plus rapides", explique le responsable deux roues de Michelin Motorsport.

Ce pneu s'inscrit donc parfaitement dans la mission que s'est fixée l'entreprise Michelin, celle d'obtenir une performance de longue durée. "Nous avons également vu qu'à gomme égale ces pneus s'usent légèrement moins par rapport à ceux qui ont la construction de 2019. La plus grande empreinte au sol aide, mais ce pneu offre aussi un petit quelque chose en plus en termes de grip, il y a donc moins de patinage et par conséquent aussi moins d'usure. Cela va s'intégrer parfaitement dans le contexte de la nouvelle mission de Long Lasting Performance que l'entreprise a lancée non seulement dans le monde de la compétition mais aussi dans le produit pour les voitures et les motos de route, et qui vise à mettre la qualité à la première place."

Les données analysées à l'usine ont par ailleurs mis en évidence que ces bénéfices pouvaient être reproduits avec toute la gamme de gommes : "Nous avons surtout utilisé des mélanges de type soft et medium pendant les essais, mais nous avons vu que les effets positifs se reproduisent avec tous." Reste donc à finaliser le changement lors des prochains essais, début février, qui donneront le coup d'envoi de l'année MotoGP. Il s'agira du seul changement majeur introduit par Michelin en ce début de championnat, alors qu'un nouveau pneu avant est à l'étude, avec une structure destinée à offrir plus de sensations en entrée de virage et plus de grip sur l'angle, mais cette fois pour 2021.

Piero Taramasso, Michelin
Fabio Quartararo est votre pilote de l'année 2019 !

Article précédent

Fabio Quartararo est votre pilote de l'année 2019 !

Article suivant

Melandri ne comprend toujours pas pourquoi Aprilia a rejoint le MotoGP

Melandri ne comprend toujours pas pourquoi Aprilia a rejoint le MotoGP
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Auteur Matteo Nugnes