Trois nouveautés Michelin au programme du test post-course

Le test post-course qui se déroule aujourd'hui à Barcelone se révèlera particulièrement important pour le manufacturier MotoGP, qui propose trois nouveautés aux équipes et attend le retour d'informations des titulaires.

Trois nouveautés Michelin au programme du test post-course

La journée de test post-course de Barcelone est une tradition et elle s'annonce particulièrement intense dans les ateliers de Michelin. Le manufacturier du championnat propose en effet trois nouveautés aux pilotes titulaires, souhaitant travailler sur le pneu arrière à la fois en vue de la suite de la saison et de l'année prochaine.

"Nous avons un nouveau pneu qui présente une nouvelle construction, que nous voulons tester ici", commence à détailler Piero Taramasso. Cette nouveauté sera proposée en gomme soft et medium. "Ce nouveau produit est destiné à la saison prochaine", précise-t-il. "Nous recherchons plus de performance. Nous nous attendons vraiment à gagner quatre ou cinq dixièmes et j'espère que cela fonctionnera."

"Nous avons également le test d'une nouvelle gomme arrière dure que nous voulons utiliser sur des pistes comme Aragón et le Sachsenring", poursuit le responsable deux roues de Michelin Motorsport, qui compte sur une piste chaude et éprouvante comme celle de Barcelone pour mettre cette gomme à l'épreuve. "Puis nous avons le test d'une construction, la même que celle que nous avons essayée à Jerez, le lundi. C'est la construction pour la Thaïlande et l'Autriche, destinée à maintenir la température aussi basse que possible."

Lire aussi :

Trois nouveautés proposées à chaque pilote, voilà de quoi potentiellement peser fortement sur le programme de chacun, alors que les équipes doivent également passer en revue leur propre programme en vue de l'été. "Il est vrai que trois solutions à tester, cela fait peut-être beaucoup, mais depuis cette année il y a beaucoup de restrictions au niveau des tests, ce sont donc les seules occasions que nous avons pour faire tester les nouvelles solutions aux titulaires", rappelle Piero Taramasso à Motorsport.com. "Quoi qu'il en soit, les équipes factory sont toujours très disponibles pour nous et elles peuvent éventuellement répartir le travail entre leurs deux pilotes."

Le retour de certains pilotes est en tout cas particulièrement attendu par les techniciens Michelin. En ce lundi, c'est du côté des stands KTM, Repsol Honda, Ducati ou Yamaha que les données seront les plus attentivement observées. "Parfois, pour le pneu avant il vaut mieux un pilote comme Cal [Crutchlow] ou Marc [Márquez], qui pousse fort sur l'avant. Pour l'arrière, il y a Pol Espargaró qui est très bien, Lorenzo… Certains pilotes préfèrent tester l'avant, d'autres l'arrière, certains la gomme, [d'autres la carcasse]. Dovi et Valentino [Rossi] sont aussi très bons parce qu'ils ont beaucoup d'expérience, ils sont très bons pour expliquer les différences. Au final, on arrive à obtenir de bonnes informations", assure Piero Taramasso.

Le dernier mot revient à Michelin

Avant d'en arriver à la définition d'un tel programme, Michelin a passé plusieurs étapes en interne ayant d'ores et déjà permis de pré-valider ces nouveautés. Un processus immuable, auquel le manufacturier se soumet de façon méthodique, avec l'objectif d'en arriver aux meilleures solutions pour l'ensemble du plateau.

Lire aussi :

"Normalement, nous faisons d'abord des simulations, puis si les simulations sont bonnes nous menons des tests en interne, des tests sur notre piste avec le pilote d'essais Michelin. Si ça va, alors nous passons au team test MotoGP pour qu'ils valident, et si c'est bien nous les proposons aux pilotes officiels. Ensuite, nous collectons tous les résultats et nous faisons une moyenne. Si la majorité dit que ça n'est pas mieux, nous ne poussons pas [pour cette solution], mais si la majorité dit qu'elle mieux que l'ancienne alors nous prenons la décision", explique Piero Taramasso.

"C'est toujours la décision de Michelin. Nous recevons parfois des pressions de la part de certaines équipes ou de certains pilotes, c'est normal, mais la décision revient toujours à Michelin. Nous essayons de prendre une décision qui soit la meilleure pour le championnat. Nous avons un contrat avec la Dorna, nous devons fournir des pneus qui fonctionnent à la fois pour les cinq premiers et pour les cinq derniers. Cela doit donc fonctionner pour tous les pilotes et pour différents constructeurs."

Propos recueillis par Matteo Nugnes

partages
commentaires
Un duel perdu face à Petrucci mais de précieux points pour Rins
Article précédent

Un duel perdu face à Petrucci mais de précieux points pour Rins

Article suivant

Miller a été surpris quand Crutchlow est "passé à Mach1" !

Miller a été surpris quand Crutchlow est "passé à Mach1" !
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021