Michelin a préparé "un gros changement" pour Brno

Grâce à l'expérience de la saison passée, Michelin pense pouvoir proposer aux pilotes des produits adaptés au défi de Brno, avec une allocation modifiée à l'arrière et une nouvelle construction qui répondra au besoin de grip dans les fortes relances qui caractérisent le circuit tchèque.

Michelin a préparé "un gros changement" pour Brno

Après deux Grands Prix disputés dans des conditions inhabituelles, le MotoGP retrouve en ce mois d'août des épreuves qui se courront à une date plus classique pour elles, à commencer cette semaine par celle de Brno. Traditionnellement synonyme de reprise après la pause estivale, la course tchèque a conservé sa date habituelle malgré les bouleversements engendrés par le COVID-19, et pourtant Michelin a prévu de modifier l'allocation pneumatique proposée aux pilotes pour cette épreuve.

Le manufacturier clermontois s'inquiète surtout du peu d'adhérence offert par le bitume de Brno, qui commence à dater. "En termes de températures, nous devrions rentrer dans la norme de Brno, avec des maximales autour de 30°C. Il faut toutefois tenir compte du fait qu'il s'agit d'un circuit qui offre un grip très faible, car l'asphalte n'a pas été refait depuis 2008", explique Piero Taramasso à Motorsport.com.

"L'année dernière, déjà, ce manque de grip avait été criant, dû aussi bien à l'asphalte qu'à la pluie, qui avait rendu le sol humide avant chaque séance et laissé des traces d'humidité à chaque séance. Nous n'avions jamais réussi à rouler dans des conditions parfaites, et cela non plus n'avait pas aidé, si bien que plusieurs pilotes s'étaient plaints de patinage."

Lire aussi :

Pour faire face à ces problèmes, et particulièrement pour le pneu arrière, celui qui sera particulièrement stressé par la configuration du tracé, Michelin mise sur sa nouvelle construction, censée justement générer plus de grip en plus de se montrer plus résistante sur la durée, mais aussi sur une allocation repensée.

"Brno est un circuit qui comporte beaucoup de relances et d'accélérations, l'arrière est donc très sollicité. Et puis il y a ce patinage généré par le peu de grip offert par l'asphalte, et les équipes doivent donc trouver un bon compromis en termes de set-up à la fois en ce qui concerne la géométrie et le traction control. Les puissances sont désormais très élevées, elles devront donc trouver le juste équilibre pour réussir à la transmettre au sol même dans ces conditions", explique le responsable Michelin.

"De notre point de vue, l'avantage est que nous aurons la nouvelle construction à l'arrière, qui offre plus de grip", souligne-t-il, jugeant "idéale" la piste de Brno pour mettre les caractéristiques du nouveau pneu à l'épreuve.

Quant aux gommes, elles seront identiques à celles de l'an dernier à l'avant (la gomme medium et la gomme dure avaient toutes deux été utilisées en course, la soft en essais uniquement), mais à l'arrière, en revanche, seul le pneu medium a été confirmé, utilisé par la quasi-totalité des pilotes en course l'an dernier. "Nous avons changé les deux autres [soft et hard, ndlr], en choisissant des typologies pensées pour aller chercher un peu plus de grip et de mordant. Je dirais que l'on peut donc parler d'un gros changement à l'arrière", souligne Piero Taramasso.

Comme il est habituel sur cette piste, les pneus avant seront symétriques et les pneus arrière auront en revanche une épaule droite renforcée pour faire face au stress engendré par les huit virages à droite.

Propos recueillis par Matteo Nugnes

partages
commentaires
Michelin : Ceux qui n'ont pas rodé les pneus à Jerez ont fait erreur

Article précédent

Michelin : Ceux qui n'ont pas rodé les pneus à Jerez ont fait erreur

Article suivant

Miller : Sans Márquez, les jeunes sont comme des requins

Miller : Sans Márquez, les jeunes sont comme des requins
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021