Michelin prépare les pneus 2020 : deux nouveautés à Brno

Après un Grand Prix de République Tchèque éprouvant pour les pneus, Michelin va profiter de la piste de Brno pour tester ses nouvelles solutions techniques en vue de 2020.

Michelin prépare les pneus 2020 : deux nouveautés à Brno

Michelin fournira deux nouveautés aux équipes MotoGP ce lundi lors d'un important test ayant lieu à Brno. Le manufacturier proposera un développement inédit, ainsi qu'un nouveau produit déjà apporté lors des essais qui ont suivi le Grand Prix de Catalogne, à Barcelone. Outre la possibilité pour les équipes d'avoir une nouvelle vision de ce pneu évolué, il se pourrait que le programme de la journée d'essais porte aussi sur sa constance, à condition que les conditions météo s'y prêtent, et que les équipes puissent le faire.

"Les nouveautés porteront toutes deux sur l'arrière, avec une nouvelle carcasse et un nouveau mélange medium", explique Piero Taramasso à Motorsport.com. "La carcasse est celle que nous réalisons en vue de 2020 et que nous avions déjà apportée lors du test du lundi à Barcelone, mais nous voulons la réessayer sur un autre circuit afin de voir si les retours sont toujours positifs. Le programme est encore à confirmer, mais nous essaierons de demander à faire quelques tours de plus, même si cela dépendra aussi des conditions météo. Mais étant donné que nous avons aussi une nouvelle gomme, nous ne voulons pas que les équipes se concentrent trop sur la nouvelle carcasse. Il faut toujours trouver un bon équilibre pour faire en sorte qu'ils testent les deux pneus, en leur laissant le temps de travailler aussi sur leur propre nouveau matériel."

Lire aussi :

Interrogé par Motorsport.com sur la composition du second produit, une gomme cette fois, le responsable deux roues de Michelin Motorsport précise surtout les bienfaits de celle-ci, et l'intérêt de la tester en République Tchèque : "Il s'agit d'un nouveau mélange medium, pensé pour les températures les plus élevées. Ce que nous voudrions améliorer avec ce pneu, c'est surtout la constance de rendement du medium. Brno est la bonne piste pour l'essayer parce qu'elle sollicite beaucoup l'épaule du pneu arrière et je pense donc que nous obtiendrons des résultats utiles."

Il assure toutefois que les équipes n'auront pas d'obligation à utiliser les pneus de 2020, mais ne doute pas qu'elles le feront : "Nous leur donnons la possibilité de tester et elles le font si elles le veulent. Les équipes d'usine ont aussi des équipes satellites et peuvent s'arranger, partager le travail entre les quatre pilotes pour tester les pneus, l'aéro, etc. Normalement nous avons de bons résultats, mais quand vous proposez un pneu arrière plus rapide, ils sont souvent heureux de le tester !"

Brno, une piste exigeante

Avec des conditions changeantes tout au long du week-end, et sur une piste très exigeante pour les pneus, Michelin a dû relever plusieurs défis en République Tchèque. Piero Taramasso explique que le défi à relever était surtout celui de l'aspect sinueux du tracé, qui met à l'épreuve l'épaule des pneumatiques. Les températures variables ont également été une source de difficultés pour les équipes à Brno.

"Vendredi, le pneu tendre était bon car son épaule offre de l'adhérence, et sur un circuit comme celui-ci, on passe beaucoup de temps dans des virages. Il y a peu de ligne droite, et c'est la partie latérale des pneus qui est sollicitée pendant les deux tiers du tour", analyse-t-il. "Les medium sont les pneus utilisés normalement en EL1 car les soft sont gardés pour la qualification. Ils étaient bons sur le plan de la motricité, mais ils manquaient d'adhérence en virage, donc ce n'était pas le choix favori des pilotes. Le dur ne fonctionnait pas vendredi car la température de piste était trop basse, à 28 ou 29°C, et il faut entre 35 et 40°C pour qu'il fonctionne au mieux."

Des pneus

"Brno est une piste historiquement difficile avec l'avant : il faut un train avant solide et une bonne stabilité dans les transitions et sur les bosses. C'est pour cela que la tendance est d'aller sur les composés medium et durs. Ils offrent plus de stabilité et plus de soutien, même si vous n'êtes pas un gros freineur, il faut ces pneus. L'an dernier, ils avaient aussi beaucoup utilisé le pneu dur à l'avant pour cette raison."

Lire aussi :

Avant une course retardée pour cause de conditions mixtes, la séance qualificative a offert une piste évolutive, allant vers l'assèchement, mais avec de nombreuses parties humides. En slicks, Marc Márquez et Jack Miller ont réussi à s'emparer des deux premières positions, l'Espagnol écrasant la concurrence avec plus de deux secondes et demie d'avance sur le pilote Ducati. Taramasso explique que certaines motos et certains pilotes parviennent mieux à maîtriser la température des gommes, que ce soit pour ne pas les faire surchauffer en course, où réussir à les garder chauds après la sortie des stands.

"Je sais que les slicks fonctionnent sur le mouillé", poursuit l'Italien. "S'il y a de l'eau stagnante, ils ne fonctionnent pas, mais sur piste humide et si la température grimpe, ils fonctionnent. Ce n'est toutefois pas simple, Marc est très bon dans cet exercice, Jack aussi. Maverick [Viñales] et Fabio [Quartararo] ont dit que c'était impossible, il leur fallait mettre beaucoup de stress sur le pneu immédiatement pour avoir de la température."

"Ce qu'oublient les pilotes et les équipes, c'est que lorsque vous sortez en slicks, vous passez par la voie des stands qui est totalement trempée. Vous êtes limités en termes de vitesse et vous ne pouvez pas mettre de la température dans les pneus. Et rien que là, vous pouvez perdre jusqu'à 20 degrés dans les pneus. Une fois sur le sec, il faut attaquer pour faire remonter la température. Nous conseillons aux équipes d'augmenter la pression des pneus de 0,2 bars, de manière à avoir encore de la pression en arrivant sur le sec. Certaines équipes le font, d'autres non, d'autres oublient, d'autres le font mais pas assez : c'est quelque chose de très technique."

Propos Motorsport.com recueillis par Matteo Nugnes

Avec Léna Buffa

partages
commentaires
Rossi : "Il faut travailler sérieusement pour combler notre retard"

Article précédent

Rossi : "Il faut travailler sérieusement pour combler notre retard"

Article suivant

Morbidelli : Zarco ? "Pas le pilote le plus propre, ni le plus élégant"

Morbidelli : Zarco ? "Pas le pilote le plus propre, ni le plus élégant"
Charger les commentaires
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021