Pour Oliveira, la KTM doit encore changer de "caractère"

KTM a testé un nouveau carénage et une moto avec une prise d'air modifiée à Jerez, mais Miguel Oliveira estime que son comportement n'a pas suffisamment évolué.

Pour Oliveira, la KTM doit encore changer de "caractère"

KTM a préparé la saison 2022 à Jerez. La marque autrichienne ne pouvait pas s'appuyer sur le team Tech3, où les rookies Remy Gardner et Raúl Fernández devaient prendre leurs marques, mais Brad Binder et Miguel Oliveira n'étaient pas seuls pour travailler sur le développement de la RC16 puisque les pilotes d'essais, Dani Pedrosa et Mika Kallio, étaient présents dès mercredi, un jour avant les titulaires.

La moto n'était pas intégralement nouvelle, le constructeur préférant tester des évolutions les unes après les autres, avec notamment une nouvelle prise d'air et un carénage modifié. Miguel Oliveira pense que les données recueillies permettront d'identifier la voie à suivre avant le test de Sepang, prévu au mois de février, mais il prévient qu'il attend des changements plus significatifs.

"Il y avait plusieurs choses assez significatives dans le programme", a souligné le Portugais vendredi. "On a pu en tirer des conclusions assez claires. Pour le moment, on n'a pas le package définitif à assembler, ce sont juste différentes pièces séparées et utilisées à différents moments, mais l'équipe a beaucoup travaillé [vendredi], il s'est passé beaucoup de choses dans le garage. Tout le monde a énormément travaillé pour tirer le meilleur de chaque relais et de chaque pièce testée. J'espère qu'avec ces informations, l'usine pourra faire des changements significatifs sur la moto actuelle et que nous aurons une moto performante pour le test de Sepang."

"Je pense qu'il faut pousser la moto dans ses limites et voir ce qu'on peut faire avec", a ajouté Oliveira. "Pour le moment, la moto est très similaire à celle de cette année. Son caractère est le même et on doit un peu modifier le caractère de la moto pour nous battre avec nos concurrents. Les conditions étaient assez mitigées donc les chronos ne sont pas vraiment représentatifs de notre travail et de notre potentiel, mais j'espère qu'on pourra le finaliser et faire mieux en février."

Brad Binder, Red Bull KTM Factory Racing

Après une première journée troublée par des soucis techniques, Brad Binder a pu correctement essayer les évolutions sur sa moto vendredi. "C'était vraiment une journée chargée, on a testé beaucoup de choses différentes", a déclaré le vainqueur du GP d'Autriche. "On a joué sur différents réglages et des pièces différentes. On a trouvé des choses assez bonnes. Comme les pilotes l'ont vu, on a roulé avec un carénage légèrement différent. Il y avait du positif et du négatif. On a récolté de bonnes informations pour l'équipe et pour mettre en place un bon package pour le test de Sepang."

Le nouveau carénage était doté d'un aileron assez large mais Binder n'est pas certain que ce soit la voie à suivre : "Il y avait des choses en progrès et d'autres qui ont régressé. Je pense qu'à l'usine, les gars vont travailler. C'est sûr qu'on aura des choses à tester à Sepang. Je suis assez certain qu'on trouvera quelque chose de bien."

Binder a encore eu un problème technique vendredi, lors d'une simulation de départ : "On a voulu tester des réglages différents sur l'embrayage et il ne mordait pas. Le levier était très loin et quand je passait la vitesse, l'embrayage ne mordait pas. J'ai dû essayer de pousser le levier aussi loin que possible pour repartir et faire des simulations de départ."

Lire aussi :

partages
commentaires
Johann Zarco ravi de son test malgré des conditions défavorables
Article précédent

Johann Zarco ravi de son test malgré des conditions défavorables

Article suivant

Pol Espargaró veut un nouvel anti-patinage après la chute de Valence

Pol Espargaró veut un nouvel anti-patinage après la chute de Valence
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021