Miller de retour sur le podium après une belle lutte face à Rins

Jack Miller a terminé sur le podium en République Tchèque après avoir dépassé Álex Rins en toute fin de course. Il félicite son équipe pour un choix de pneus intelligent, en dépit d'un manque de roulage ce week-end.

Miller de retour sur le podium après une belle lutte face à Rins

Parti en première ligne après un tour au bon moment en pneus slicks, alors que la piste séchait, Jack Miller se félicitait dès samedi d'une entame "solide" de week-end, en dépit d'une chute en toute fin de séance qualificative, sous la pluie. L'Australien avait même déclaré "se sentir à l'aise après trois semaines de break", et affichait sa confiance pour la course. Une confiance qui n'était pas feinte puisqu'il signe son premier podium de l'année en République Tchèque, au prix d'une lutte avec Álex Rins en toute fin de course.

Lire aussi :

"C'était génial de se battre à la fin, j'ai vu que Rins avait du patinage avec le pneu arrière", explique Miller. "J'ai attendu le bon moment, il avait de grosses difficultés, c'était serré et j'ai décidé de le passer, mais la Suzuki tourne très bien, et je savais que je devais être patient et prendre mon temps. Le pneu avant était celui qui perdait le plus en performance, c'était la première fois du week-end que je roulais avec le dur, mais je suis content qu'on l'ait choisi, on fait ce résultat grâce à l'équipe, et on a beaucoup travaillé dans les dernières courses pour y parvenir."

"Je suis heureux de la manière dont ça s'est passé, c'était un pari d'utiliser les durs qu'on avait pas utilisés du week-end. J'ai réussi à faire fonctionner le pneu dur à l'avant mais j'ai dû attaquer dès le tour de chauffe pour mettre de la température dans les pneus. C'est un vrai podium, et il n'y avait pas de meilleure manière de commencer la deuxième partie de saison."

Il a fallu se défaire d'un Rins "typique"

Miller savait que le pilote Suzuki, accroché à la troisième place depuis le début de course, s'était élancé avec un pneu médium à l'avant et un tendre à l'arrière, quand lui avait opté pour un choix plus dur à l'avant. Bien que l'expérience du pneu dur n'était pas confortable pour lui, à cause du manque de roulage, le pilote Pramac s'attendait à voir les pneus de son rival perdre en performance en fin de course.

"Personne n'avait fait la distance de course sur les pneus que Rins avait choisi, j'ai vu qu'il avait des difficultés, et c'était de pire en pire. J'ai essayé de le passer, et il a fait du Rins typique ; j'ai couru toute ma carrière contre lui et je sais qu'il est capable de prendre de bons virages, de freiner tard, et de rester contre le vibreur pour bloquer la trajectoire. J'ai donc pensé que je devais changer ma manière d'attaquer."

"J'avais à gérer mes propres problèmes, je me suis fait quelques frayeurs, j'ai failli arrêter de le chasser à sept ou huit tours de l'arrivée car j'avais quelques vibrations et Rins attaquait fort. Cette Suzuki est capable de bien tourner, mais il avait des difficultés dans le dernier virage. Je savais ce que j'avais à faire, j'ai réussi à gérer, et je ne peux pas assez remercier l'équipe pour ce résultat, compte tenu du peu de roulage pendant le week-end. On espère faire aussi bien en Autriche et continuer comme ça dans les prochaines courses."

Lire aussi :

L'Autriche où, justement, sa Ducati devrait être en forme. Jamais la Desmosedici n'a été vaincue sur le Red Bull Ring, mais Miller avoue lui-même ne pas y être très à l'aise. Interrogé sur sa manière d'aborder la prochaine course, qui se déroule le week-end prochain : "C'est une piste où je n'ai jamais réussi dans le passé, mais je prévois de manger le moins possible cette semaine pour être aussi léger que possible et avoir un avion de chasse dimanche", a-t-il lancé, provoquant l'hilarité générale.

Il se félicite de son podium, le premier de la saison, et de son premier top 5 en 2019, mais ne sait pas si cela jouera dans l'obtention d'un nouveau contrat. Celui qui a déclaré en début de week-end attendre une confirmation pour 2020 s'en amuse : "C'est toujours bien d'avoir un résultat comme ça, surtout dans ma situation. Mais je ne suis pas trop stressé, ça viendra. Je vérifie ma boîte aux lettres tous les jours, je l'ouvre, je regarde s'il y a un contrat dedans mais ce n'est pas encore le cas."

partages
commentaires
En solide apprentissage, Quartararo prend rendez-vous avec Rossi !

Article précédent

En solide apprentissage, Quartararo prend rendez-vous avec Rossi !

Article suivant

Piste humide, contact avec Morbidelli : Zarco a perdu gros au départ

Piste humide, contact avec Morbidelli : Zarco a perdu gros au départ
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021