Miller, Bagnaia et Zarco : trois atouts pour Ducati au Mugello

Après trois victoires consécutives de Ducati lors des éditions précédentes, le Mugello sera-t-il encore la chasse gardée du constructeur italien cette année ?

Miller, Bagnaia et Zarco : trois atouts pour Ducati au Mugello

Tout sourit à Jack Miller en ce moment ! Auteur à Jerez d'une première victoire tant attendue avec Ducati, il a doublé la mise au Mans et se présente maintenant au Mugello avec en poche un tout nouveau contrat. Certes, sa prolongation n'est à nouveau que d'un an, mais le pilote australien a appris à voir le bon côté des choses et il a bien l'intention de continuer à surfer sur cette vague. "J'aime le Mugello, comme tout le monde je pense. Quand on arrive ici, il y a un cadre magnifique. Ça nous a manqué l'an dernier", souligne-t-il, lui qui sait qu'il va pouvoir profiter d'un circuit taillé pour sa Ducati.

Lors des trois dernières éditions, Andrea Dovizioso, Jorge Lorenzo puis Danilo Petrucci ont tour à tour fait gagner les Rouges. Après les deux succès qui viennent de s'enchaîner, voilà que l'on se prend à croire la victoire en terre toscane incontournable et à voir Miller comme l'homme fort. Les amateurs de statistiques attendent de lui ce qui serait une première série de trois succès pour un Australien depuis Casey Stoner en 2011, voire une première victoire de son pays au Mugello depuis 2008, année d'un succès de Stoner, justement, sur la Ducati.

Lire aussi :

Miller est toutefois bien conscient qu'il a un compte personnel à régler avec le Mugello… Venu huit fois sur place, il y est encore en quête d'un premier podium, même si ses performances ont souvent été à la hauteur. Ainsi, en 2014 déjà, on l'avait vu chuter dans le dernier tour alors qu'il se battait pour la victoire en Moto3. Une fois en MotoGP, quatre de ses cinq participations se sont terminées dans le gravier et il n'a pu marquer qu'un tout petit point en 2017.

"Dans mon palmarès, le Mugello n'a pas été le meilleur endroit pour moi. J'ai toujours été assez rapide ici mais je n'ai pas souvent vu le drapeau à damier ! Je vais essayer d'y remédier ce week-end", promet-il.

Mais gare à la concurrence, car elle sera relevée, et entre autres dans le clan Ducati. Car les performances actuelles ne sont pas celles d'un seul homme, sachant que le constructeur vient d'enchaîner deux doublés consécutifs, une première en MotoGP. Le propre coéquipier de Miller, notamment, fait donc tout autant partie des favoris cette semaine, en quête d'une première victoire MotoGP qu'il a plusieurs fois touchée du doigt dernièrement.

"Ce serait super de remporter ma première victoire ici, mais pour le moment ce n'est pas mon objectif", prévient toutefois Pecco Bagnaia, toujours prudent et régulier, ce dont il est récompensé actuellement par la deuxième place du championnat à un point seulement du leader. "Avant toute chose, il est plus important que je sois régulier et compétitif dès le début du week-end, et ensuite si je vois que la victoire est possible j'essaierai d'y arriver. Pour le moment, je ne pense qu'à être compétitif, comme je l'ai été sur les dernières courses."

"Au Mans, j'ai eu de la chance que ce soit mouillé, parce que j'avais beaucoup de mal au début de la course. Il faut donc que l'on comprenne quelle direction va prendre ce week-end, pour que je sois compétitif dès le départ comme à Portimão et Jerez, et ensuite on verra. C'est une piste que j'aime, une piste qui convient bien à la Ducati, alors attendons de voir comment va se passer le week-end mais je pense qu'on va avoir une très bonne opportunité", concède le pilote italien.

Lire aussi :

Il faudra aussi compter sur Johann Zarco, lui aussi performant au guidon de sa Ducati et lui aussi actuellement dans le quarté de tête du championnat, où les Ducati mettent Fabio Quartararo sous pression. "J'ai de bonnes sensations sur la Ducati et en sachant qu'elle est assez performante ici, j'essaie d'être neutre en arrivant mais de profiter des forces de la moto", décrit le pilote français.

"La course du Mans sous la pluie m'a beaucoup aidé à décrocher un bon podium et à prendre 20 points au championnat, donc je suis assez content d'être de retour dans le top 3. Je vais essayer d'y rester et de gagner des points sur Fabio pour jouer mon jeu", analyse Zarco. "Ici, si Ducati peut avoir Pecco, Jack et moi ensemble pour mettre la pression sur le principal concurrent, Fabio sur la Yamaha, ça peut être bien pour le championnat."

Vendredi matin, les premiers essais libres ont vu Johann Zarco se positionner au deuxième rang, seul pilote Ducati à avoir atteint la fenêtre des 1'46. Pecco Bagnaia et Jack Miller ont quant à eux signé le sixième et le neuvième temps respectifs, encadrant Michele Pirro (lui aussi sur Ducati) et le leader du championnat, Fabio Quartararo. Le week-end ne fait que commencer...

Avec Vincent Lalanne-Sicaud

partages
commentaires

Voir aussi :

EL1 - Viñales devance Zarco au Mugello, Quartararo et Miller discrets

Article précédent

EL1 - Viñales devance Zarco au Mugello, Quartararo et Miller discrets

Article suivant

EL2 - Bagnaia place Ducati au sommet

EL2 - Bagnaia place Ducati au sommet
Charger les commentaires
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021