Jack Miller "choqué" par sa deuxième place

partages
commentaires
Jack Miller
Par : Michaël Duforest
8 sept. 2018 à 19:00

C'était la grosse cote du jour : Jack Miller s'est qualifié en deuxième position du Grand Prix de Saint-Marin sur le tracé de Misano, et le premier surpris en était… le principal intéressé lui-même !

Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing

Après deux chutes lors de la première journée du Grand Prix de Saint-Marin (et un tour ruiné par la moto plus lente de Christophe Ponsson), Miller devait espérer faire un gros coup lors des EL3 pour potentiellement passer directement en Q2. Ce fut chose faite, dans des conditions changeantes loin d'être idéales.

Lors des 15 minutes dévolues aux qualifications, l'Australien a fait mieux que se défendre, puisqu'il s'élancera dimanche du milieu de la première ligne de la grille de départ, son meilleur résultat depuis la pole position obtenue en Argentine.

Lire aussi :

"Je pense que j'étais plus choqué que quiconque ! On n'a pas fait les essais ici, mais on avait un bon rythme à Silverstone et au test d'Aragón l'autre jour", explique le porteur du numéro 43. "Je savais que j'avais un bon rythme et ce matin j'étais juste derrière la Q2. J'ai vraiment dû attaquer, et j'ai pu passer de justesse, c'était limite avec toutes les portions humides. C'était plus sympa de faire le temps en Q2 c'est sûr, quand tout était bien sec. Je suis vraiment content pour la course de demain, je pense qu'on a un bon rythme sur les soft et les medium, j'avais un bon rythme en EL4."

C'est ce bon rythme lors de la quatrième séance libre (qu'il a terminée au sixième rang) qui donne confiance à Jack Miller, qui se voit finalement plus que jouer les trouble-fêtes ce dimanche… Et pourquoi pas goûter au champagne sur les coups de 15h ?

"Le but est d'aller sur le podium. En EL4 c'était bien pour nous, je pense que moi-même, Marc et Dovi étions les seuls en pneus usés, et c'était bien, j'avais un rythme bien solide là-dessus. Le rythme de course a l'air bon, ça sera une longue course, sous la chaleur, et comme on l'a vu par le passé, si on suit de trop près, avec le pneu avant Michelin, comme ça m'est arrivé en Autriche, la température monte assez fort."

Pas question toutefois pour le pilote Pramac de tenter une course "à la Lorenzo" et de partir tambour battant dès l'extinction des feux, mais ne comptez pas sur le vainqueur du GP des Pays-Bas 2016 pour laisser passer ses adversaires dans les premières boucles !

"L'air frais pourrait être une aide demain. Ça ne veut pas dire que je vais essayer de m'échapper, mais je vais essayer d'avoir le moins de motos possible devant moi", indique-t-il, comptant profiter de sa position avantageuse sur la grille.

Cette première ligne arrive en tout cas à point nommé pour l'Australien, qui a connu un creux dans le milieu de la saison et cherche à rebondir. Le retour en forme s'était fait sentir à Silverstone, mais Miller pourra cette fois profiter d'une course pour montrer tout son talent.

"Je me sens bien. Je suis de nouveau dans une bonne période, je me sens bien sur la moto, je n'ajuste pas grand-chose. Depuis Silverstone je me sens bien et même ici avec les deux chutes je me sens pas mal."

Lire aussi :

Prochain article MotoGP
Le sprint de Márquez, "encore plus rapide qu'un tour de rentrée" !

Article précédent

Le sprint de Márquez, "encore plus rapide qu'un tour de rentrée" !

Article suivant

Dovizioso : Essayez, vous, de définir une stratégie avec Lorenzo !

Dovizioso : Essayez, vous, de définir une stratégie avec Lorenzo !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Saint-Marin
Catégorie Qualifications
Lieu Misano
Pilotes Jack Miller
Équipes Pramac Racing
Auteur Michaël Duforest
Type d'article Réactions