Miller : Sans Márquez, les jeunes sont comme des requins

Jack Miller a bien conscience que l'absence de Marc Márquez pour blessure ouvre de nouvelles opportunités au championnat pour les jeunes pilotes, y compris pour lui.

Miller : Sans Márquez, les jeunes sont comme des requins

Si personne ne pouvait décemment souhaiter à Marc Márquez le sort que lui a réservé ce début de championnat, le fait est que sa blessure a considérablement changé la donne pour cette saison 2020 du MotoGP et créé de nouvelles opportunités. Depuis 2013, année de son arrivée dans la catégorie reine à tout juste 20 ans, le champion espagnol n'a perdu qu'un titre. Sur les 128 courses qu'il a disputées, il est monté sur le podium 95 fois, célébrant 56 victoires, et n'a manqué l'arrivée ou les points que 19 fois.

Parti à la faute pendant la première course de la saison, alors qu'il affichait de loin la meilleure performance pure, Márquez a dû renoncer au second Grand Prix, organisé juste après son opération pour une fracture du bras. La plaque fixant sa fracture ayant dû être remplacée au bout de deux semaines pour ce que les médecins ont décrit comme ayant été "une accumulation de stress", il manquera également la troisième manche, et possiblement les deux suivantes qui seront disputées sans pause.

Lire aussi :

Quelle que soit la date de son retour désormais, ses adversaires ont le champ libre pour engranger un maximum de points et mettre ainsi toutes les chances de leur côté pour que Márquez ne puisse conserver sa couronne à la fin du championnat. À cela s'ajoute la blessure d'Álex Rins, qui faisait partie des pilotes les plus attendus pour cette saison, et celle de Cal Crutchlow, régulièrement en lice pour une place dans le top 5.

"Trois des top pilotes sont en difficulté avec une blessure et ça va clairement alléger les autres, c'est certain", estime Jack Miller auprès du site officiel du MotoGP. "On n'aime jamais voir un autre se blesser, mais dans le même temps c'est une opportunité pour beaucoup d'entre nous, les jeunes, pour essayer de se battre pour ce championnat. Pour nous tous, je pense qu'on est un peu comme un requin qui a repéré le sang dans l'eau !"

Fabio Quartararo a bien compris qu'une proie inattendue était à sa portée, lui qui assume à présent ses chances de titre. Mais le championnat ne fait que commencer et d'autres sont bien décidés à saisir leur chance, à commencer par Maverick Viñales, deuxième pour le moment, ou Andrea Dovizioso, le dauphin de Márquez au championnat ces trois dernières années.

Jack Miller s'est lui aussi considéré en lice pour le titre lorsque le #93 s'est blessé, bien qu'une chute lors de la seconde course l'ait privé de précieux points. Mais cette nouvelle chance intervient pour lui à point nommé, alors que son accession à l'équipe officielle Ducati est actée pour la saison prochaine, et que la maturité acquise ces dernières années le rend de plus en plus solide.

"Au cours de ma carrière en Grand Prix, je n'ai jamais eu ce calme, cette sorte de confiance. Que ce soit dans ma tête et physiquement, je me sens très fort, concentré. Je connais donc clairement le meilleur moment de ma carrière actuellement", souligne-t-il.

"De mon point de vue, et d'après ce que je vois, cette année ce sera une bagarre de points, ce sera principalement à qui pourra récolter le plus de points, parce si on fait une erreur on n'a ensuite pas beaucoup de temps pour récupérer ces 25 points perdus. Je pense donc que le plus important est de continuer à engranger des points, ne pas faire d'erreurs."

Lire aussi :

Avec les GP d’août, on lâche la bête !

Après deux Grands Prix dominés par Yamaha et durant lesquels Ducati a dû essentiellement limiter sa perte, le championnat entre à présent dans un mois d'août qui, sur le papier, devrait être beaucoup plus favorable aux machines italiennes. Pour Jack Miller, il est temps désormais de hausser le ton et d'exploiter pleinement les qualités de la GP20, sur des pistes de Brno et du Red Bull Ring qui feront la part belle à l'accélération et la vitesse pure.

"Toutes les motos ont leurs points forts et nos points forts sont très forts. Je crois qu'on a l'un des meilleurs packages sur la grille. Mais en roulant à Jerez, on a le sentiment d'être un peu sur la retenue, on voudrait aller un peu plus vite. La prochaine étape pour viser la première marche du podium est d'aller en Autriche ou à Brno, sur des pistes qui sont plus traditionnellement des pistes Ducati. J'ai vraiment hâte qu'on arrive sur des pistes où on pourra passer la sixième !"

partages
commentaires
Michelin a préparé "un gros changement" pour Brno

Article précédent

Michelin a préparé "un gros changement" pour Brno

Article suivant

Márquez a senti la plaque casser en ouvrant une fenêtre

Márquez a senti la plaque casser en ouvrant une fenêtre
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021