Pas de pari en slicks pour Miller, mais une première ligne !

Jack Miller partira en première ligne sur la grille de départ du Grand Prix de France MotoGP, après une séance qualificative disputée dans des conditions mixtes.

Pas de pari en slicks pour Miller, mais une première ligne !

Après son succès au Grand Prix des Pays-Bas 2016 et sa pole position en Argentine l'an dernier, il était normal d'attendre une bonne performance de Jack Miller dans les conditions mixtes présentées aux pilotes en Q2 au Mans. Le pilote australien n'a pas déçu, avec une troisième place sur la première ligne de la grille.

Lire aussi :

Miller n'a toutefois pas pris le risque de s'aligner avec des pneus slicks en Q2 et a directement effectué son premier run en pneus pluie, le run qui lui a apporté sa troisième place. L'Australien a bien failli opter pour les slicks vu les performances de Valentino Rossi en Q1, mais la fin de la séance l'en a dissuadé.

"Une fois que vous avez eu du succès en faisant un pari sur le choix des pneus, les gens vous regardent en pensant que vous allez être le premier en piste ! Nous sommes restés dans le box quasiment tout le temps [en EL4], mais les gars étaient en pluie et ils faisaient des 1'39. Quand j'étais en EL3 j'étais en 1'43 et faire des 1'42 dans ces conditions très humides n'était pas simple !"

"Donc pour être en 1'39, je savais que la piste devait être en bonne condition. Mais en fin de Q1 j'ai vu que tous ceux qui avaient mis les slicks avaient un peu plus de mal, même Valentino, donc on aurait dit que la pluie arrivait."

Une pensée qui s'est confirmée quand la Ducati numéro 43 a pris la piste pour la deuxième partie des qualifications. La pluie commençait à tomber dru sur la partie basse du Circuit Bugatti, et les pneus pour piste humide devenaient une obligation.

"J'ai juste pris le pari de voir ce que ça donnait, quand je suis sorti du box je suis arrivé dans le virage 4 et il pleuvait assez fort, donc je savais que je devais attaquer car ça allait tremper cette zone du circuit, il pleuvait très fort jusqu'au virage 7. J'ai réussi à faire un tour plus ou moins clean sur mon premier run, et c'était mon meilleur tour."

Chute en fin de séance

En toute fin de séance, Miller a chuté dans la Chicane Dunlop. Une mésaventure qu'il attribue simplement au fait d'avoir voulu attaquer à fond pour son dernier tour rapide. Mais qui peut le blâmer de vouloir décrocher la pole position ?

Lire aussi :

"J'ai juste perdu l'arrière en arrivant dans le bas du circuit, les pneus surchauffaient sur les portions sèches, et quand on arrive quelque part où c'est très mouillé, c'est comme piloter sur de la glace. Au final, j'ai juste dû attaquer, j'ai poussé très fort au virage 3 et la moto ne voulait rien savoir !"

Les conditions climatiques pourraient également venir ajouter leur grain de sel ce dimanche pour la course, une donnée qui n'inquiète pas Jack Miller, compétitif dans les deux cas. Par contre, il préférerait clairement disputer le Grand Prix sur le sec au vu des difficultés à garder la moto sur la piste quand il pleut au Mans !

"Vendredi matin s'est très bien passé, on a essayé de faire beaucoup de tours pour comprendre comment les pneus fonctionnaient, et je pense que ça a été. On a fait notre meilleur tour sur le 17e tour, et j'étais compétitif au niveau des chronos. Heureusement, c'était suffisant pour aller en Q2 car l'après-midi tout s'est mal passé ! J'ai essayé le medium, j'ai chuté, j'ai essayé des soft et j'ai chuté aussi, j'ai ramené tellement de graviers qu'on peut faire un aquarium !"

"Je suis content d'avoir le rythme, sur le sec comme sur le mouillé, mais je préférerais une course sur le sec car 27 tours ici... J'arrive à peine à tenir cinq tours sur le mouillé !"

Le top 5 de la Q2

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 Spain Marc Márquez Honda 8 1'40.952  
2 Italy Danilo Petrucci Ducati 7 1'41.312 0.360
3 Australia Jack Miller Ducati 5 1'41.366 0.414
4 Italy Andrea Dovizioso Ducati 8 1'41.552 0.600
5 Italy Valentino Rossi Yamaha 8 1'41.655 0.703

partages
commentaires
Pour Zarco, la pole position était possible au Mans !

Article précédent

Pour Zarco, la pole position était possible au Mans !

Article suivant

Une chute mais la pole position malgré tout pour Márquez

Une chute mais la pole position malgré tout pour Márquez
Charger les commentaires
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021