Pas de pari en slicks pour Miller, mais une première ligne !

Jack Miller partira en première ligne sur la grille de départ du Grand Prix de France MotoGP, après une séance qualificative disputée dans des conditions mixtes.

Pas de pari en slicks pour Miller, mais une première ligne !

Après son succès au Grand Prix des Pays-Bas 2016 et sa pole position en Argentine l'an dernier, il était normal d'attendre une bonne performance de Jack Miller dans les conditions mixtes présentées aux pilotes en Q2 au Mans. Le pilote australien n'a pas déçu, avec une troisième place sur la première ligne de la grille.

Lire aussi :

Miller n'a toutefois pas pris le risque de s'aligner avec des pneus slicks en Q2 et a directement effectué son premier run en pneus pluie, le run qui lui a apporté sa troisième place. L'Australien a bien failli opter pour les slicks vu les performances de Valentino Rossi en Q1, mais la fin de la séance l'en a dissuadé.

"Une fois que vous avez eu du succès en faisant un pari sur le choix des pneus, les gens vous regardent en pensant que vous allez être le premier en piste ! Nous sommes restés dans le box quasiment tout le temps [en EL4], mais les gars étaient en pluie et ils faisaient des 1'39. Quand j'étais en EL3 j'étais en 1'43 et faire des 1'42 dans ces conditions très humides n'était pas simple !"

"Donc pour être en 1'39, je savais que la piste devait être en bonne condition. Mais en fin de Q1 j'ai vu que tous ceux qui avaient mis les slicks avaient un peu plus de mal, même Valentino, donc on aurait dit que la pluie arrivait."

Une pensée qui s'est confirmée quand la Ducati numéro 43 a pris la piste pour la deuxième partie des qualifications. La pluie commençait à tomber dru sur la partie basse du Circuit Bugatti, et les pneus pour piste humide devenaient une obligation.

"J'ai juste pris le pari de voir ce que ça donnait, quand je suis sorti du box je suis arrivé dans le virage 4 et il pleuvait assez fort, donc je savais que je devais attaquer car ça allait tremper cette zone du circuit, il pleuvait très fort jusqu'au virage 7. J'ai réussi à faire un tour plus ou moins clean sur mon premier run, et c'était mon meilleur tour."

Chute en fin de séance

En toute fin de séance, Miller a chuté dans la Chicane Dunlop. Une mésaventure qu'il attribue simplement au fait d'avoir voulu attaquer à fond pour son dernier tour rapide. Mais qui peut le blâmer de vouloir décrocher la pole position ?

Lire aussi :

"J'ai juste perdu l'arrière en arrivant dans le bas du circuit, les pneus surchauffaient sur les portions sèches, et quand on arrive quelque part où c'est très mouillé, c'est comme piloter sur de la glace. Au final, j'ai juste dû attaquer, j'ai poussé très fort au virage 3 et la moto ne voulait rien savoir !"

Les conditions climatiques pourraient également venir ajouter leur grain de sel ce dimanche pour la course, une donnée qui n'inquiète pas Jack Miller, compétitif dans les deux cas. Par contre, il préférerait clairement disputer le Grand Prix sur le sec au vu des difficultés à garder la moto sur la piste quand il pleut au Mans !

"Vendredi matin s'est très bien passé, on a essayé de faire beaucoup de tours pour comprendre comment les pneus fonctionnaient, et je pense que ça a été. On a fait notre meilleur tour sur le 17e tour, et j'étais compétitif au niveau des chronos. Heureusement, c'était suffisant pour aller en Q2 car l'après-midi tout s'est mal passé ! J'ai essayé le medium, j'ai chuté, j'ai essayé des soft et j'ai chuté aussi, j'ai ramené tellement de graviers qu'on peut faire un aquarium !"

"Je suis content d'avoir le rythme, sur le sec comme sur le mouillé, mais je préférerais une course sur le sec car 27 tours ici... J'arrive à peine à tenir cinq tours sur le mouillé !"

Le top 5 de la Q2

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 Spain Marc Márquez Honda 8 1'40.952  
2 Italy Danilo Petrucci Ducati 7 1'41.312 0.360
3 Australia Jack Miller Ducati 5 1'41.366 0.414
4 Italy Andrea Dovizioso Ducati 8 1'41.552 0.600
5 Italy Valentino Rossi Yamaha 8 1'41.655 0.703

partages
commentaires
Pour Zarco, la pole position était possible au Mans !

Article précédent

Pour Zarco, la pole position était possible au Mans !

Article suivant

Une chute mais la pole position malgré tout pour Márquez

Une chute mais la pole position malgré tout pour Márquez
Charger les commentaires
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021