Réactions
MotoGP GP d'Espagne

Miller a perdu son combat après 20 tours "stressants"

Jack Miller a tout fait pour résister à Marc Márquez et Aleix Espargaró à Jerez, mais la dégradation de son pneu avant ne lui a pas permis de conserver la troisième place.

Jack Miller, Ducati Team

Longtemps troisième, Jack Miller a finalement franchi la ligne d'arrivée du Grand Prix d'Espagne à la cinquième position, n'ayant pas pu contenir Marc Márquez et Aleix Espargaró. Auteur d'un meilleur envol, l'Australien a pris l'avantage sur Espargaró mais il a vite vu Pecco Bagnaia et Fabio Quartararo s'échapper en tête.

"Pas une mauvaise course", a résumé celui qui avait remporté cette même épreuve l'an passé. "J'ai attaqué dès le début, j'ai essayé de suivre les deux de devant. Au quatrième tour, ils ont passé un rapport et ils se sont échappés. J'ai juste roulé à mon rythme, j'étais assez à l'aise."

Miller a alors emmené un Márquez très incisif, tandis qu'Espargaró attendait la faute derrière eux. À cinq tours de l'arrivée, Marc Márquez a doublé le pilote Ducati au virage 5 en en arrivant dans la dernière courbe, Aleix Espargaró a plongé à son tour. Au même moment, le représentant de Honda a évité de très peu la chute, permettant à ses deux rivaux de passer devant lui. Miller était alors quatrième.

"Toute la course, j'avais juste du mal à rester sur la trajectoire au virage 5. En entrée, je n'avais pas de confiance sur l'avant et je devais plus solliciter le pneu pour rester sur la trajectoire, et ça m'a coûté cher à la fin. Marc m'a doublé à cet endroit et le côté droit du pneu m'a lâché dans la dernière partie."

"Marc avait des soucis similaires sur le côté droit de son pneu avant. Après m'avoir doublé et avant sa chaleur au dernier virage, il en a eu une au virage 9 et un peu au virage 11 aussi, où il avait des soucis. Je sentais sincèrement qu'il était beaucoup plus rapide que moi et quand il m'a doublé, j'ai vu qu'il n'était pas vraiment plus rapide dans ces quelques virages. J'ai essayé de faire de mon mieux mais je n'ai pas pu les battre."

 

Márquez a en effet trouvé à nouveau l'ouverture dans la toute dernière boucle : "Marc a tenté un dépassement à la fin et j'ai tenté de réagir du mieux possible. Disons que je ne m'y attendais pas. Enfin, on s'y attend toujours quand on a Marc Márquez derrière soi !"

La longue résistance de Jack Miller aura finalement été vaine, la dégradation de son pneu avant l'ayant empêché de contenir le duo catalan : "C'était une vingtaine de tours stressants quand on voit '+0 sur Marc Márquez'", a-t-il résumé. "J'ai l'impression d'avoir fait une bonne course, j'ai essayé de ne pas faire la moindre erreur. [...] J'ai un peu été pris dans cette bagarre et ça n'aide pas. J'ai essayé de suivre Aleix dans l'avant dernier tour et je me suis fait de grosses frayeurs, surtout au virage 11. J'ai juste essayé de préserver le côté droit [du pneu] dans le dernier tour et Marc m'a doublé par la gauche."

Le dénouement a été défavorable au #43 mais il préfère surtout retenir son bon rythme. "On veut se battre pour le podium", a souligné Miller sur le site officiel du MotoGP. "Ça fait trois week-end consécutifs qu'on se bat pour le podium donc c'est positif. On a un test ce lundi, on va essayer de comprendre un peu mieux la situation et je pense qu'on sera bons au Mans."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Photos - Bagnaia et Quartararo seuls au monde
Article suivant Bastianini a connu sa course "la plus dure" de l'année

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France