MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Miller 1er Australien sur le podium à domicile depuis Stoner !

partages
commentaires
Miller 1er Australien sur le podium à domicile depuis Stoner !
Par :
28 oct. 2019 à 07:30

Jack Miller est devenu le premier Australien à monter sur le podium de sa course à domicile depuis Casey Stoner, vainqueur du Grand Prix d'Australie en 2012.

Si l'ambiance tout autour du circuit de Phillip Island était déjà plus que chaleureuse, Jack Miller a fait monter la température de quelques degrés en terminant sur la troisième marche du podium dimanche ! Le pilote Ducati Pramac a mené une course très méthodique, commençant par attendre patiemment en fin de groupe dans les premiers tours. Le tout après s'être tout de même fait une première chaleur au deuxième virage, au moment même où Danilo Petrucci a été envoyé dans un violent highside par sa machine.

"Dès le départ, j'ai pris mon envol et j'ai suivi Petrucci dans le virage 2. J'espère qu'il va bien car quand je l'ai vu sauter de la selle, j'ai gueulé 'Putain de...' ! C'était si violent. La moto est partie d'un coup. Quand nous sommes entrés dans le virage et que nous avons pris l'angle, nous étions un peu large, et avec le hard il n'y avait pas assez de grip. Je suis allé large mais j'ai pu remettre les gaz, lui on dirait que non, et il était plus loin dans le virage. Et elle est juste partie, j'espère qu'il va bien. J'ai dû gérer ça, j'ai perdu deux places, et puis j'étais à l'arrière du groupe. Je ne voulais pas faire ce que je fais d'habitude, c'est-à-dire mener et puis ne plus avoir de grip en fin de course", a-t-il expliqué au site officiel du MotoGP.

Lire aussi :

Le pilote australien a donc passé les premiers tours principalement à observer ses adversaires, certains tentant d'imposer un rythme important, comme Valentino Rossi, qui a mené les premières boucles de son 400e Grand Prix. Mais au final, c'est bien la Ducati frappée du numéro 43 qui commençait à remonter au classement, jusqu'à se trouver dans les échappements de la machine d'Andrea Dovizioso.

Si Miller pouvait penser vivre quelques tours plus tranquilles à partir de ce moment, c'était sans compter sur son propre équipier, Pecco Bagnaia ! Le Champion du monde Moto2 en titre a réalisé une prestation impeccable, se battant finalement pour le podium face à Miller dans le dernier tour, suite à la chute de Maverick Viñales. Mais personne n'allait empêcher l'Australien de monter sur la boîte à domicile !

"Valentino est parti avec un gros rythme, je me suis dit que c'était osé, et puis il a commencé à revenir vers moi. Rins m'a passé dans le virage 2, il s'est battu dix tours et puis il est revenu. J'ai ensuite eu Dovi devant moi et je me suis dit qu'on allait rouler tranquille mais à dix tours de l'arrivée, Pecco nous a dépassés et il était vraiment dedans. C'était une motivation supplémentaire pour moi car c'est mon équipier, il est rookie, et on est ici à Phillip Island. Je me suis dit qu'il allait cramer ses pneus en trois tours, mais il a commencé à augmenter le rythme."

"J'ai réussi à le passer à la fin, dans l'avant-dernier tour, puis Dovi m'a passé au virage 1, et je pouvais voir qu'il n'avait plus de pneu car il a fait une erreur dans le virage 2. Je suis juste allé à l’intérieur pour le reste du tour et au virage 9 j'ai vu de la fumée et mon rythme cardiaque a sauté de 50 battements car j'étais troisième ! Je suis resté à l'intérieur et puis à fond jusqu'à la ligne !"

Podium: third place Jack Miller, Pramac Racing

Jack Miller a également tenu à rendre hommage à son équipe, qui a dû faire face à des conditions difficiles, comme tout le paddock MotoGP tout au long du week-end : "Je ne peux assez remercier l'équipe, le week-end a été difficile. Pas uniquement avec toutes les demandes médias, et tout ça, mais la météo a été atroce. C'était formidable jeudi, puis très mauvais vendredi et encore pire samedi. Heureusement [dimanche] ça allait, on a eu une belle course sur le sec, même s'il y avait encore du vent. Les gars dans le garage ont dû travailler énormément pour avoir des réglages corrects au vu du peu de temps de piste réalisé, car quand il ne pleuvait pas, il y avait du vent, et faire des tours était quasiment impossible. Les averses arrivaient, donc on ne pouvait pas vraiment faire un long run. Les gars ont fait un boulot exceptionnel, je ne pourrais pas assez les remercier. Je ne m'attendais pas à être sur le podium, mais je le prends !"

Lire aussi :

Les festivités se sont bien entendu prolongées dans la soirée, on l'imagine, Miller pouvant compter sur la présence de sa famille et de ses amis. Et quoi de mieux pour fêter un bon résultat que de faire tout cela autour d'un bon barbecue australien ? "Tous les amis, toute la famille [étaient là], c'était incroyable de revenir au box. J'ai toujours voulu faire ça, et c'est une expérience incroyable. Toute ma famille s'est investie pour m'amener où je suis aujourd'hui dans ma carrière, et je ne peux que les remercier. [On a fait] des barbecues le jeudi, toute la famille a cuisiné pour toute l'équipe, et je pense que nous allons pouvoir remettre le couvert [dimanche] soir !"

Article suivant
Iannone a permis à Aprilia de mener un Grand Prix !

Article précédent

Iannone a permis à Aprilia de mener un Grand Prix !

Article suivant

Rossi "le plus lent de tout le groupe en ligne droite"

Rossi "le plus lent de tout le groupe en ligne droite"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Australie
Catégorie Course
Lieu Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Jack Miller
Équipes Pramac Racing
Auteur Michaël Duforest