Après les tests de Sepang, Miller s'attend à une bonne saison

Au guidon d'une Ducati entièrement revue, Jack Miller a travaillé avec le pneu arrière qui sera fourni par Michelin cette année. Le pilote se veut positif quant à ces deux changements.

Après les tests de Sepang, Miller s'attend à une bonne saison

Les trois premières journées d'essais hivernaux de Sepang, qui ont suivi le shakedown tenu une semaine plus tôt, ont permis à Jack Miller de découvrir la Ducati GP20. Si les pilotes officiels de la marque, Andrea Dovizioso et Danilo Petrucci, se montraient déçus des progrès de leur monture, l'Australien est plutôt satisfait et a également noté une évolution positive des pneus Michelin, et de leur comportement lors de ces essais.

"Oui, je pense que si l'on peut apprendre à piloter [la moto] correctement et si l'on peut la régler pour ces pneus, ils sont bons", analyse Miller, qui pense que les pneus pourront aussi aider ses rivaux à progresser. "Il s'agit de trouver un équilibre. Chaque constructeur et chaque pilote auxquels j'ai parlé ont dit que ça les avait aidés considérablement. Clairement, tout le monde les aime, et nous verrons ce qu'il en est lors des week-ends de course. On a été de plus en plus rapides ici en Malaisie, et on a trouvé des points sur lesquels progresser au fil des tests."

Lire aussi :

Mais les pneus ne sont pas la seule chose à laquelle le pilote Pramac doit s'adapter, puisqu'il a aussi découvert la nouvelle Ducati, la GP20, sur laquelle il a pu constater des différences. Il reconnaît qu'il lui a fallu un temps d'adaptation pour s'habituer au comportement de la version 2020 de la moto italienne, mais il note des progrès dans plusieurs domaines, même si cela pourrait faire évoluer les points forts et les points faibles de la Ducati.

"Vous pilotez une moto pendant la saison complète, et quand vous passez à une moto différente, il faut vous y habituer. On a fait des progrès sur son comportement, sur l'électronique, et il faut que l'on arrive à faire encore mieux. Il y a encore du travail mais les premiers feelings sont bons. On a du travail, mais je pense que c'est le cas pour tous les constructeurs", poursuit-il avant d'aborder les nouveautés aérodynamiques de la moto. "Il y a du bon et du mauvais. On a enchaîné les roulages, on a fait des tours réguliers et j'ai eu l'impression que l'accélération était vraiment meilleure, alors que la vitesse de pointe était un peu moins bonne."

Et s'il lui a fallu ce temps d'adaptation pour découvrir la GP20, il lui en a aussi fallu un pour se remettre dans le bain à titre personnel durant ces essais : "Quoi que vous fassiez, vous n'êtes pas prêt à remonter sur la moto. Vous oubliez que vous avez des muscles à certains endroits et ils vous font mal. Mais c'était bien d'avoir fait le shakedown ici, ça nous a préparés". Interrogé sur le travail mental à faire pour réhabituer son cerveau au pilotage, il ne manque pas de s'en amuser : "Quel cerveau ? Les premiers tours, il faut s'habituer de nouveau, mais ça se fait en quelques tours. Je peux vous dire que mon corps a eu plus de difficultés !"

Lire aussi :

Bien qu'il insiste sur le fait qu'il reste des progrès à faire pour préparer au mieux cette GP20 à la compétition, Miller est en tous cas positif sur ce qui l'attend cette saison. Il veut évidemment profiter des derniers tests, prévus à Losail, pour peaufiner sa préparation sur les longs relais, car il souhaite mettre l'accent avant tout sur la régularité en course, plus que sur les capacités de la Ducati à sortir un chrono le samedi en qualifications.

"Je pense que la saison sera bonne, mais nous devons prendre les choses comme elles viennent et travailler encore plus lors des tests du Qatar. Le temps au tour est une chose, mais on a vu le rythme et la régularité de certaines des Yamaha. Je pense que nous sommes sur la bonne voie, mais il faut continuer à travailler, et il faudra tester d'autres choses au Qatar. Ce sera une bonne année pour nous."

partages
commentaires
Espargaró loue l'Aprilia 2020, qui "ouvre une nouvelle voie"

Article précédent

Espargaró loue l'Aprilia 2020, qui "ouvre une nouvelle voie"

Article suivant

Suzuki en passe de conserver Rins et Mir pour 2021

Suzuki en passe de conserver Rins et Mir pour 2021
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021