MotoGP
23 août
-
25 août
Événement terminé
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
3 jours
C
GP de Malaisie
01 nov.
-
03 nov.
EL1 dans
10 jours
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
24 jours

Miller de retour : "Le jour et la nuit par rapport à Misano"

partages
commentaires
Miller de retour : "Le jour et la nuit par rapport à Misano"
Par :
22 sept. 2019 à 06:45

Jack Miller a retrouvé le top 5 lors des qualifications du Grand Prix d'Aragón MotoGP, une semaine après un week-end difficile à Misano.

En difficulté à Misano, comme l'ensemble des pilotes Ducati, Jack Miller s'est rappelé au bon souvenir de tous avec une belle quatrième place lors des qualifications du GP d'Aragón. Le pilote Pramac admet qu'il a effectué quelques erreurs lors de son tour le plus rapide, mais il reste satisfait de sa position sur la grille de départ, juste derrière la première ligne.

"Je suis content. J'ai fait deux erreurs dans mon tour rapide. En qualifications nous avons utilisé le soft à l'avant et le premier run a été très bon. Dès le deuxième run, j'ai eu un peu de problèmes de blocages, notamment au virage 12 où je suis sorti un peu large. En poussant un peu trop, j'ai aussi perdu l'arrière dans la chicane avant la ligne droite arrière, donc [le tour] aurait pu être plus propre. C'est la deuxième ligne pour la course de demain", retient-il.

Lire aussi :

En plus de performances retrouvées sur le tour lancé, le numéro 43 a pu exprimer de meilleures sensations sur le rythme de course également. Premier classé avec la machine italienne en qualifs, il l'était aussi vendredi puis en EL4 où il a effectué le cinquième temps, et où il a également pu récolter quelques informations en roulant derrière un certain Marc Márquez, bien entendu très en verve sur le MotorLand Aragón.

"En EL4 j'ai eu de la chance d'avoir Marc en piste tout du long, nous avons fait 17 tours tous les deux. Et en fin de séance, il m'a rattrapé et m'a dépassé, donc c'était un peu comme une simulation de course, j'ai pu rester derrière lui et voir où est-ce qu'il me tractait", explique l'Australien. "En moyenne, il me prenait deux à trois dixièmes par tour. J'ai vu comment il me reprenait du temps, j'ai vu là où je lui reprenais du temps aussi, il y a très peu d'endroits mais il y en a, donc je prends ça comme un point positif ! J'ai comprends où je perdais le plus sur lui sur des parties importantes de la piste."

"J'ai vraiment travaillé dur en EL4 et aussi en EL2, en essayant de comprendre quel pneu allait être le bon pour la course. C'est assez exigent au niveau des pneus, surtout du côté gauche, donc on a essayé de faire des tours pour comprendre et avoir les bons réglages et les bonnes cartographies afin de faire une bonne course. Nous avons du travail, pour comprendre tout ça et améliorer la moto mais je suis très content de ce que nous avons fait ce week-end. J'espère une bonne course. C'est le jour et la nuit par rapport à Misano, je suis juste très content d'être de retour dans les premières positions."

Lire aussi :

Dès la deuxième séance d'essais libres de vendredi, le pilote australien semblait avoir une idée assez claire du pneu qu'il allait monter à l'arrière de sa machine ce dimanche. La majorité du plateau est tiraillée entre la gomme hard et la soft, et Miller semble bien se comporter avec ce deuxième choix.

"Je me suis vraiment senti en contrôle avec le soft. En général je suis un gars qui arrive à mieux contrôler en course qu'en essais ou en qualifs, donc je ne suis pas trop inquiet. Nous devions d'abord avoir les prévisions de Michelin pour savoir si [le pneu] pouvait survivre. Avec le soft, vous avez clairement un avantage de grip, mais j'ai senti en roulant avec que l'on pouvait vraiment comprendre où il patinait et le gérer. On pouvait aussi sentir quand le patinage ralentissait trop la moto, par exemple dans les virages 10 à 11, ça patinait pas mal. Il reste donc un peu de travail sur la cartographie car on ne veut pas vraiment devoir gérer l'accélérateur en ligne droite", expliquait-il ainsi vendredi après-midi.

Article suivant
Viñales va "fermer toutes les portes" pour rester devant

Article précédent

Viñales va "fermer toutes les portes" pour rester devant

Article suivant

Warm-up - Viñales le plus rapide sur piste humide

Warm-up - Viñales le plus rapide sur piste humide
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Aragón
Catégorie Q2
Lieu MotorLand Aragón
Pilotes Jack Miller
Équipes Pramac Racing
Auteur Michaël Duforest