MotoGP
C
GP du Qatar
05 mars
-
08 mars
EL1 dans
5 jours
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
18 jours
C
GP des Amériques
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
32 jours
C
GP d'Argentine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
46 jours
C
GP d'Espagne
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
60 jours
C
GP de France
14 mai
-
17 mai
Prochain événement dans
74 jours
C
GP d'Italie
28 mai
-
31 mai
Prochain événement dans
88 jours
C
GP de Catalogne
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
95 jours
C
GP d'Allemagne
18 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
109 jours
C
GP des Pays-Bas
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
116 jours
C
GP de Finlande
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
130 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
158 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
165 jours
C
GP de Grande-Bretagne
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
179 jours
C
GP de Saint-Marin
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
193 jours
C
GP d'Aragón
01 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
214 jours
C
GP du Japon
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
228 jours
C
GP d'Australie
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
236 jours
C
GP de Malaisie
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
242 jours
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
256 jours

Miller dément avoir rejeté une offre de Repsol Honda

partages
commentaires
Miller dément avoir rejeté une offre de Repsol Honda
Par :
5 juin 2018 à 12:23

Jack Miller a déclaré qu'il n'avait "rien refusé" concernant une possible moto pour 2019, après des informations en provenance d'Espagne indiquant qu'il aurait décliné une place au sein de l'équipe d'usine Honda.

Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing, avec la livrée spéciale Lamborghini
Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing

Selon les médias espagnols, Miller – qui a quitté le giron de Honda fin 2017 après avoir manqué l'opportunité d'un nouveau contrat avec le HRC – est courtisé par le constructeur japonais en tant que possible remplaçant de Dani Pedrosa au sein de la structure d'usine soutenue par Repsol.

Les mêmes médias ont également rapporté que Miller aurait rejeté les avances de Honda, choisissant de rester chez Ducati malgré le fait que Danilo Petrucci soit désormais le favori pour succéder à Jorge Lorenzo dans la structure officielle italienne la saison prochaine.

Interrogé sur ces rumeurs lors du GP d'Italie, Miller a déclaré ne pas être au courant des bruits concernant une place chez Honda l'an prochain, et a clairement démenti avoir décliné tout accord.

"Je n'ai rien refusé", a-t-il déclaré, avant que lui soit demandé s'il rejetterait une offre en provenance du HRC. "Repsol Honda ? Il faudrait que j'y réfléchisse. Ça dépend... Tout est possible. Je suis heureux là où je suis. Mais, évidemment, si des équipes d'usine frappent à la porte, elle n'est pas fermée. Mais qu'importe, je suis bien où je suis."

Une chance de podium gâchée au Mugello

Le solide début de saison de Miller a connu un coup d'arrêt au Mugello, un crash dès le deuxième tour mettant fin à une série de huit arrivées dans le top 10 qui courrait depuis Phillip Island l'an passé. L'Australien a expliqué que la raison de cette chute était un problème existant sur le bas de la fourche avant, et qu'il aurait probablement pu monter sur le podium s'il avait été en mesure de poursuivre sa course.

"Déjà, je pouvais sentir qu'avec le plein de carburant je touchais le sol au freinage du virage 1", a-t-il déclaré. "J'ai essayé d'être calme, mais à l'entrée du virage 4, j'ai touché le sol au mauvais moment et j'ai perdu l'avant."

"J'étais juste calme, j'avais Petrucci juste devant moi. J'avais le pneu medium, donc je savais que j'allais avoir du rythme en fin de course. Et j'avais la vitesse, en voyant au final la course et le rythme auquel ils roulaient. Je sentais que je pouvais me battre pour le podium. C'est vraiment dommage."

"Depuis le test de Thaïlande, nous avons découvert que nous avions un problème avec le bas. Normalement, nous ajoutons un peu de précharge et abaissons l'avant pour avoir la même position, mais nous n'avons pas fait ça ici. Nous n'estimions pas que ce serait nécessaire. Mais c'est comme ça."

"C'est merdique, ça craint. Mais ce sont ces moments qui rendent les autres meilleurs. Ce n'est pas nouveau pour moi, j'ai connu beaucoup de crashs auparavant. Mais c'est l'année où nous pouvons commettre des erreurs, disons-le comme ça. Parce que l'année prochaine, je veux me battre pour ce titre."

"Nous apprenons, nous avançons pas à pas. C'est un petit pas en arrière, mais ce n'est pas la fin du monde. Il y a encore 13 épreuves. Nous aurons d'autres opportunités, j'en suis sûr."

Article suivant
Officiel - Honda va se séparer de Dani Pedrosa à la fin de saison

Article précédent

Officiel - Honda va se séparer de Dani Pedrosa à la fin de saison

Article suivant

Honda prend sérieusement en considération l'option Lorenzo

Honda prend sérieusement en considération l'option Lorenzo
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Jack Miller
Équipes Repsol Honda Team , Pramac Racing
Auteur Andrew van Leeuwen